vendredi 30 mars 2018

Danger pour les mignons.






Le Loris, paresseux de la famille des lémuriens, vit en lisière de forêt au nord-est de l’Inde jusqu’en Asie du sud-est (Malaisie, Philippines, Indonésie). Il fait son apparition sur la toile en 2009 après la diffusion de cette vidéo atteignant presque 7 millions de vues sur Youtube.





Si les clients les trouvent irrésistibles, ces petits primates ne sont pas faits pour être des animaux de compagnie. Avant de pouvoir être vendus, la plupart d'entre eux sont soumis au retrait douloureux de leurs dents pointues. Et leurs conditions de vie ne s'améliorent pas. Dans le cadre d'une étude menée en 2016, des chercheurs de l'université d'Oxford Brookes ont analysé une centaine de vidéos de loris domestiqués. Leurs conclusions ont été sans appel : tous les animaux étaient affolés, malades ou soumis à des conditions anormales. « Ce sont des animaux très sensibles », explique Christine Rattel de l'organisation International Animal Rescue, qui gère un programme portant secours aux loris lents en Indonésie. « Ce sont de petits animaux nocturnes qui n'apprécient pas d'être manipulés. »

..leur nombre a chuté en raison du commerce d'animaux domestiques qui se poursuit, affirment des défenseurs de l'environnement. La disparition de leur habitat ainsi que leur braconnage afin d'être utilisés dans la médecine asiatique traditionnelle, qui attribue des vertus thérapeutiques à différentes parties du corps de l'animal, leur sont également fatals. Si le commerce d'animaux domestiques se poursuit, « les loris risquent réellement de se retrouver au bord de l'extinction ». Source