mercredi 7 février 2018

Physique quantique : et les trous noirs dans l’emmental ?








Tout d’abord un grand merci à Jean-Pierre Petit ! Son site ici

sa dernière vidéo, pour ceux ici qui maîtrisent un tant soit peu  la physique :



Un article de vulgarisation, ci-dessous, qui aide beaucoup les gens comme moi  ;)

Il faut donc sans arrêt aller tout vérifier par soi-même ! ;)
————-——extrait :
A l’heure actuelle, il n’existe pas une seule grande théorie capable de modéliser l’ensemble des phénomènes allant de « l’infiniment petit » jusqu’à « l’infiniment grand ».
En effet, la Physique quantique modélise tous les phénomènes connus de l’Univers matériel à l’exception de la gravitation. Ce que l’on appelle « gravitation » concerne l’effet d’attraction apparent des masses de matières entres elles (exemple : attraction terrestre).
La gravitation fait donc l’objet d’une seconde grande théorie spécifique : la Relativité Générale.
Le modèle standard de la cosmologie [1] appelé également ΛCDM fait donc appel aux deux grandes théories élaborées au 20e siècle :
. Théorie Quantique
. Relativité Générale
Ce modèle fut gravement mis en cause lorsque des observations sont venues infirmer une partie de ses fondations. Il fallu alors ajouter à plusieurs reprises un certain nombre d’hypothèses très spéculatives afin de le sauver.
Ces sauvetages successifs ont cependant été effectués au détriment de la crédibilité du modèle.
En effet, plusieurs concepts « exotiques » furent inventés tels que l’inflation ou alors un nom fut posé sur un mystère en considérant que « nommer, c’est résoudre » avec les fameuses matière et énergie dites noires.
Pour cette dernière, on ressortit de la naphtaline la constante cosmologique d’Einstein afin de rendre compatible l’équation de champs de la Relativité avec les observations.
(L’article précédent ici [1] détaille tous ces aspects).

Huit problèmes majeurs non (ou mal) résolus par ΛCDM

Les questions majeures non résolues par le modèle ΛCDM sont au nombre de huit :
1) Instant zéro
2) Dissymétrie entre matière et antimatière
3) Homogénéité du rayonnement fossile
4) Structure de l’Univers matériel en « éponge » avec de grands vides en forme de bulles
5) Stabilité des galaxies en rotation
6) Accélération de l’expansion cosmique
7) Mystères du « Great reppeller » et des sondes Pioneer
8) Courbures locales de l’espace anormalement importantes

Une nouvelle forme de matière à théoriser

Tous ces mystères nous indiquent qu’il existe des composants élémentaires de l’Univers que nous ne connaissons pas encore.
Nous ne ferons donc pas l’économie d’ajouter au bestiaire des particules du modèle standard (*) de la physique [2] un certain nombre d’éléments afin d’étendre ce dernier pour expliquer les observations.
Les matières et énergies « noires » évoquées par la cosmologie mainstream ne sont en aucune façon décrites par leurs caractéristiques. De plus, toutes les recherches expérimentales effectuées depuis plus de quinze ans pour découvrir la matière noire ont échoué. Source et suite

2 commentaires:

  1. Salut Wendy,

    Super article et merci pour les liens , un régal pour l'esprit :)

    "Tous ces mystères nous indiquent qu’il existe des composants élémentaires de l’Univers que nous ne connaissons pas encore."

    La guerre des trous noirs figure comme une première alerte avant la grande bataille qui va aboutir à un changement de paradigme.

    Le triomphe de la physique quantique, c’est aussi le retour vers Plotin et la revanche de Platon, la caverne moderniste et matérialiste dynamitée.

    “Les recherches scientifiques, poussés encore et encore, révèlent de nouvelles façons dont Dieu travaille, et nous apportent des révélations profondes du grand inconnu.”

    Maria Mitchell (première astronome féminine de l’Amérique et la première femme à être nommée à l’Académie américaine des Arts et des Sciences.)

    Salutations.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Tono Tony,

      J’ai trouvé essentiel aussi ! Ils nous enfument on dirait. Comme sur tous les sujets.

      Le pire, c’est que nous devons’ être attentifs (ensemble ;) à tous les articles que la « science main stream » nous assène sans arrêt.

      Par exemple : sais tu quel est l’intérêt de mettre une voiture en orbite ? :)

      Aucun à mon avis ... mais ils te présente ça comme une « avancée scientifique « .

      Je suis partiale car je ne peux pas supporter ce « Musk »....

      Porte toi bien !

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.