lundi 19 février 2018

Musique blanche, paroles noires.



Faire brûler une croix est-ce vraiment libérateur ?



Les droits des personnes d'ascendance africaine. Vraiment ? Les droits des personnes d’ascendance asiatique ou européenne, on en parle ? 


Un ancêtre 3 ou 4 générations en amont te donne quel droit présent ? Je peux recevoir une croix de guerre à la place de mon ancêtre à Verdun ? 

En ce moment les noirs sont biberonnés à la haine anti blancs. 

Helter Skelter en marche. Ici

————



Les paroles de la chanson sur l’album « blanc ». Ici


« Cette musique déclenche la révolution, la chute non organisée de l’ordre social, a déclaré Manson à Rolling Stone en 1970. Les Beatles savent [ce qui se passe] dans le sens où le subconscient le sait ».

Les chansons du White Album avaient de plus en plus de signification pour Manson. Bugliosi a écrit dans Helter Skelter que « Rocky Raccoon » (une chanson mélodramatique dans laquelle McCartney, Lennon et Donovan parlent d’un cow-boy appelé Rocky Sassoon) était, pour Manson, une histoire déguisée sur un soulèvement afro-américain. « « Rocky’s revival », ça veut dire revenir à la vie, a déclaré Manson à Rolling Stone en 1970.

 L’homme de couleur va reprendre le pouvoir ». Pour lui, «Happiness Is a Warm Gun », probablement la chanson de Lennon contenant le plus de sous-entendus, signifiait que « les Beatles demandaient aux noirs de prendre les armes et de combattre les blancs », selon les termes de Bugliosi. Source

—————- 

À suivre... 

11 commentaires:

  1. "En ce moment les noirs sont biberonnés à la haine anti blancs. "

    OUi!!

    Jusqu'à changer ou supprimer des épisodes de l'histoire et de la culture!
    C'est pas nazis qui faisaient ça??? (donc pas mieux!)

    Pour exister pas besoin d'effacer l'autre!!

    Moi j'dis ça, j'dis rien!!

    Marmotte

    RépondreSupprimer
  2. de quoi tu causes là?

    Tu es sûr de comprendre le sujet?

    Pas évident....

    Est-ce que tu sais si tu existes ? Toi et ces raisonnements prédigérés?
    Comment tu le sais?
    On existe de 1000 façons différentes et encore la je suis gentille. Si tu penses haine tu "es neuh" pour ne pas dire neuneu ! Les mots sont porteurs de choses que tu n'imagines même pas. Si tu colporte un mot comme "nazi" tu créée du "naze" en le disant.
    C'est la mode maintenant de racoler, colporter des joyeusetés en se croyant clean.
    Tout ce qu'on dit (même en négatif) on le met en fonctionnement, même les babioles.
    On expérimente la responsabilité des actes et des.....pensées qui reviennent comme des boomerang.
    Bon, j'arrête là parce que le frère T va me tomber sur le dos ...et il aura raison!

    RépondreSupprimer
  3. Interessant ce que tu dis 11:13, même si tu aurais pu le dire avec un peu plus d'aménité. Tu peux développer ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'avais déjà parlé de ce sujet à l'ami Thierry qui n'a pas apprécié...ni digéré (comme je l'avais prévu!hélas)
      Petit récap en mettant de la douceur sans traumatiser l'auditoire (sic):
      La psyché ne fait pas dans le détail et prend tout en compte sans nuance (bien ou mal).
      Le mental a ses cases et son fonctionnement conscient qui nous donnent une vie sociale polie et respectueuses des codes .
      Quand on prononce des phrases structurées le mental est à la manœuvre et nous sommes rassuré. Mais la psyché entend les mots séparément avec ses codes complètement différents. Les émotions sont le moteur . Les mots récurrents colportés aujourd'hui par les médias sont des codes d'activation de l'émotion. On pourrait presque dire que ce sont des logiciels spécialisés.
      2 méthodes sont activées actuellement: les images qui bougent sans cesse pour bloquer l'attention et les mots clés destinés à programmer la psyché.Le résultat fait dire aux enseignants actuels que la société devient"neuneu". Ce qui est faux mais ça donne l'envergure de la manipulation.On est plus proche de l'hypnose collective.

      J'attends la prochaine baffe du frère T qui va se ramener.

      ps: les mots sont la matière active de quelque chose , des idées qu'on dynamise volontairement et dont nous conservons une trace invisible...la responsabilité.

      Supprimer
    2. @6.34

      non,non,aujourdhui pas de baffe le jeune

      et puis vous ne mériter pas de baffes on joue

      au tennis cent balles que l´on a donné au plus pauvres que nous...

      bonne soirée j`ai un rencard

      avec mon plumard

      a 10 heures moins l`quart

      á 4 quart le gateau x

      est pour le grand black




      de wendy

      Supprimer
    3. sympa !
      A propos de plus pauvres que nous je crois que c'est l'inverse. Mais ça n'engage que moi.

      En général la vie stimule les apprentissages. Quand l'un est acquis un autre apparaît.

      La pauvreté est un déguisement de la richesse intérieure. Le propre de l'individu est de ne pas se connaître et surtout de ne pas connaître ses capacités ni sa valeur.
      Une théorie dit que chacun fait un travail par ....paresse! C'est-à-dire qu'on s'oriente vers un métier ou occupation parce qu'on a des facilités ou des capacités en rapport. Et donc c'est le moyen de ne "rien" apprendre.
      On peut passer une vie entière comme mendiant ou grand patron et avoir perdu tout ce temps sans faire de progrès ou de vrai apprentissage.
      Bref le "grand black" à Wendy est venu pour la faire passer au "level " suivant.
      Quand on dit qu'il faut voir son frère dans chaque humain c'est ce processus qui est suggéré.
      Donc il n'y a pas de pauvre ni de riche mais uniquement des apprentis en formation pour l'éternité....
      C'est ma vision. Je ne l'impose à personne...
      bonne continuation

      Supprimer
    4. Merci à toi, 6:34.
      Néanmoins, peut-on parler de responsabilité sans connaissance préalable ?

      Supprimer
    5. je pense que la responsabilité démarre avec l'éveil de la conscience . Ce qui je l'admets tourne un peu en boucle.
      C'est le drame de la justice humaine. Si un meurtrier est jugé coupable avec ou sans remord les 2 cas sont différents. Il peut très bien avoir fait le "job" de tuer son prochain et trouver cela normal ! La justice écarte alors de la place publique un "pro" du meurtre parce qu'il est un obstacle à la vie en société.Et dans ce cas il ne devrait pas pouvoir sortir et être condamné à 300 ans de prison!
      Si au contraire il a des remords on peut croire qu'il a une ouverture de conscience et que la responsabilité commence à émerger dans sa compréhension. Donc là on peut le condamner un temps et tenter une réinsertion.
      Les asticots qui rentrent de Syrie c'est encore pire car eux ils ont le cerveau à l'envers (manipulation ou pas). Donc là un asile spécifique serait la meilleure des stratégie. Mais la conscience dans leur cas est a des lieux de notre monde. Leur mental a été "exfiltré"....Ce sont des fausses personnes et il sont vides .

      Supprimer
  4. Noir noir noir sa te travail le noir, tu n'oublieras pas de partager ta pitance avec un noir aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  5. j'ai adoré celui qui essaye de bruler une croix en bois avec tout l’attirail du pyromane mais qui a vraiment du mal et qui après est a deux doigts de foutre le feu à son appart...
    Quand même pour faire un truc pareil faut en avoir gros.
    Personnage à suivre, il peut être fait d'autres trucs du genre;

    RépondreSupprimer
  6. c'est justement la différence entre le virtuel et le réel. A trop regarder les séries tv voilà le résultat !

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.