mardi 6 février 2018

Le retour des salmonelles en Europe.

Les salmonelles sont une famille de bactéries à l’origine de différentes maladies, dont la salmonellose. Elles sont typiquement présentes dans les intestins d’oiseaux et mammifères, et entrent dans l’alimentation humaine via les œufs, la viande crue de cochon, de poulet ou de dinde.
L’exemple le plus frappant est probablement celui du géant laitier français Lactalis.

Ce n’est cependant pas le seul. Le mois dernier, les autorités allemandes ont ainsi détecté les bactéries dans 20 000 tonnes de nourriture animale dans 13 Länder.

Un rapport de l’EFSA et du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) publié en décembre note ainsi que le nombre de salmonelloses chez l’humain a augmenté de 3 % depuis 2014.

Un autre rapport, publié en janvier par l’EFSA, indique qu’une épidémie en cours, provenant de la Pologne, comptabiliserait 400 cas dans 16 pays européens.

Plus inquiétant, le Système d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux (RASFF), qui permet d’échanger des informations entre pays européens en cas de risque détecté dans la chaîne alimentaire, a enregistré une augmentation de 50 % des notifications de salmonelles.

 source et plus


8 commentaires:

  1. On dirait un remake?
    La salmonelle ne fait pas SON retour . Elle EST le symptôme le vilain petit symptôme d'un processus industriel.
    Dans notre société hygiéniste à outrance qui a de l'eau buvable , potable, chlorée etc.. dans ses chasses d'eau le monde "normal" n'existe plus.
    Un animal, une plante est nommée un "produit" dans ces idées absurdes de notre vie.
    Toutes les structures alimentaires sont traitées comme des infections , des erreurs de la nature quand elles arrivent sur le marché industriel.
    Dans les reportages on nous montre des hommes en combinaisons blanches comme des chirurgiens ou des cosmonautes. Et tout le monde y croit!
    Si vous allez au marché vous ne verrez pas d'homme en blanc. Vous aurez de la poussière , et tout ce qui est la vraie vie, avec des vrais gens , qui pourront être enrhumés. Vous n'aurez pas un sac de salade industrielle qui a été plongé dans l'eau de javel.
    Et serez vous contaminés?
    Oui par la "chaleur" humaine!
    Et cette chaleur humaine c'est une sacré bactérie qu'on a repérée dans tous les pays !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela c'était avant ; sur bon nombre de marchés ce sont des revendeurs et non des paysans qui offrent à la vente les mêmes produits qu'en supermarché qui ont fait le tour du monde. Pour trouver le bon petit paysan aux mains noircies, au béret et la goutte au nez qui vend du local, il faut chercher.

      Supprimer
    2. Sur les marchés il y a beaucoup de marchands et peu de producteurs. Là on est d'accord.
      Que le marchand achète à qui il veut et revende en gagnant sa vie , là non plus pas de problème.
      Mais il y a toujours des gens de terrain, producteurs qui font leurs ventes directes sur les marchés. Inutile de rajouter le béret et tout le tintoin mais c'est quand même bien du normal sans laboratoire ou sas de "décontamination"!
      Le ridicule ne tuant pas on à tendance à ignorer la vraie vie!
      Je ne dis pas que le producteur est écolo et tant mieux car sinon ...bonjour la diversité!
      Je pense que bientôt on aura 2 menus dans les restos ou le cantines : avec ou sans pesticides! Et que ceux qui se font une gloire de ne prendre que du "sans" deviendront les faibles qui n'ont pas développé de résistance ...
      Vive les salmonelles...

      Supprimer
    3. Allez bosser dans le froid c'est ce qu'il y a de mieux pour ne pas devenir faible. lol

      Les principales victimes des pesticides sont les agriculteurs. Malheureusement ils sont pris dans un cercle vicieux avec les banques et un système productiviste qui ne peut plus leur apporter un revenu à part à "manger" la terre des voisins. C'est highlander. Mais c'est gens sont des exploitants agricoles, pas des paysans. Et la nuance va très vite causer la perte de certains qui confondent business et utilité public. Ce n'est pas totalement leurs fautes. C'est toute la société qui est devenue folle...

      Supprimer
    4. *Aller et *ces

      Désolé, il se fait tard...

      Supprimer
    5. tip top ! enfin quelqu'un qui a compris le problème! Merci!
      L'agriculture est devenue industrielle comme toute la société.
      La société c'est 1+1+1+1+++++ chacun de nous.Pas obligatoire de bouffer de lanourriture qui n'en est plus. Chaque individu a toujours le choix de sa consommation. Il faut juste savoir ce que l'on veut.
      Si les achats doivent être faits rapidos parce que c'est les loisirs le plus important....pourquoi pas. On appelle ça la vie "pizza"!
      Suivre toutes les modes de consommation donne une vie "synthétique", et au niveau nutrition c'est pareil.
      Le programme iphone, tablette ou autre moyen de bourrage de crâne MARCHE A FOND en ce moment.Plus personne n'a une idée personnelle.
      La société n'est pas folle.Elle est "sous contrôle". Libre à chacun de s'autodéterminer. Nous sommes tous libres de choisir notre vie.
      En ce moment la majorité a décidé de se laisser porter par le choix de ???? A chacun de chercher et de récupérer son pouvoir de vraiment gérer sa vie....

      Supprimer
    6. oui mais c'est fatiguant . Moi j'ai pas le temps après le travail. Donc surgelé et micro onde et voilà.
      En ce moment c'est encore pire puisqu'on doit marcher , pas de bus , ni métro.je pars à 6h et retour 21h .
      comment je peux changer ?

      Supprimer
    7. fais pas ci fais pas ça?
      pour changer faut modifier le tableau, se voir "ailleurs" , dans une aisance , une abondance.Et après les idées et les choses vont se faire.
      La méthode de base c'est d'écrire sur une feuille une colonne des choses qui vont pas et une autre de ce qui serait bien.
      Chaque jour il faut la regarder et ajouter ou supprimer suivant les cas.
      Normalement en 3 mois il ne reste que 1 ou 2 truc de chaque côté.Et là on sait vers quoi on peut se diriger.

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.