lundi 19 février 2018

Juifs et musulmans enfin unis ?



Un projet de loi suscite la controverse en Islande : il propose d’infliger une peine allant jusqu’à six ans de prison pour quiconque pratiquerait une circoncision avec un objectif autre que médical. 
D’après le texte, en ce moment à l’étude au Parlement islandais, la circoncision serait contraire à la convention des Nations unies sur les droits de l’enfant. Il établit le parallèle avec la mutilation génitale des jeunes femmes, déjà interdite dans la plupart des pays européens.
“Le rituel qu’ont en commun le judaïsme et l’islam est peut-être en train de devenir le nouveau terrain d’affrontement sur la liberté religieuse”, pointe The Guardian. 
Le quotidien britannique rapporte que “les opposants à cette loi affirment qu’elle rendrait la vie impossible en Islande pour les juifs et les musulmans”. Le texte avance que les garçons qui souhaiteraient être circoncis pour des raisons culturelles ou religieuses devraient attendre d’atteindre “un âge auquel ils comprennent ce que cet acte implique” pour prendre une telle décision.