mercredi 7 février 2018

France is leaving.

La dégradation de la balance commerciale de la France s'est accentuée en 2017, avec un déficit qui s'est établi à 62,3 milliards d'euros, un plus haut depuis 2012, contre 48,3 milliards un an plus tôt, selon les statistiques publiées mercredi par les Douanes. 

Le dernier excédent commercial de la France remonte à 2003. 

L'an passé, les exportations ont augmenté de 4,5%, à 473,2 milliards d'euros, mais les importations ont bondi dans le même temps de 6,8%, à 535,5 milliards. Sur le seul mois de décembre, le déficit commercial de la France est ressorti à 3,47 milliards d'euros contre 5,62 milliards en novembre. Le déficit de novembre a été légèrement révisé, ayant été annoncé à 5,7 milliards en première estimation. La baisse de décembre tient pour l'essentiel à un bond des exportations d'Airbus, dont le nombre - 64 - égale le record établi en décembre 2016. Elles ont représenté 4,78 milliards d'euros contre 2,84 milliards en novembre, mois où les ventes avaient porté sur 35 appareils. Données détaillées sur le site des Douanes. Ici
Source



Non, « France is not back ».




N’oubliez pas que c’est de notre fait ! 

Source
 tous les économistes se retrouvent sur une même orientation, qui prendra du temps : redresser le commerce extérieur français passera aussi par une politique d’éducation et de formation de la population active, afin de répondre aux besoins de recrutement des entreprises.


Les coûts salariaux unitaires dans l’ensemble de l’économie, qui intègrent les salaires et les gains de productivité, ont augmenté de 29 % en France entre 2000 et 2017. C’est proche de la progression de la zone euro (+ 30 %) et nettement supérieur à celle de l’Allemagne (+ 18,9 %).
Le recul de la part de marché de la France dans la zone euro est responsable d’un « manque à gagner cumulé, depuis 2000, de 1 700 milliards d’euros. Il s’est encore accru en 2017 ».