lundi 19 février 2018

EDF en manque.

Les chiffres présentés par EDF ce matin ont confirmé l’évidence : 2017 a été une année noire pour l’entreprise.
Le PDG a beau marteler que 2018 sera l’année du « rebond », on peut parier que comme en 2016 et 2017, ses prévisions seront régulièrement revues à la baisse.
2018 ne fera que confirmer les difficultés financières observées depuis plusieurs années.

Les quelques points « positifs » (baisse de la dette, Free Cash Flow moins négatif) mis en avant par la direction résultent en réalité de la vente exceptionnelle des bijoux de famille et du soutien massif de son actionnaire majoritaire, l’Etat.
EDF ne pourra donc pas le faire chaque année et l’évolution de ses résultats ne lui permettra pas de faire face à ses engagements comme le développement des énergies renouvelables, le grand carénage des réacteurs ou encore la construction des deux réacteurs à Hinkley Point.
C’est d’autant plus inquiétant qu’EDF navigue à vue sur le nucléaire, qui pèse très lourd sur ses comptes.
La production de l’électricité nucléaire n’a jamais été aussi faible et aujourd’hui, EDF n’ose même plus mettre en avant ses prévisions pour 2018. Source