lundi 26 février 2018

De blancs à transparents.





(Quand les chinois vont s’apercevoir qu’ils ne sont plus les plus nombreux... 😂😂😂.
Nous, les blancs, nous disparaissons....je note que le certificat de propriété est remplacé par la couleur de peau... pratique ! Bientôt chez nous ! 🤪😉😘)
—————————
Le nouveau président de l'Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa, s'est engagé à rendre les terres appartenant aux fermiers blancs depuis les années 1600 aux citoyens noirs du pays. 
Le gouvernement prévoit d'accélérer la redistribution des terres par l'expropriation sans compensation.
"L'expropriation de terres sans compensation est envisagée comme l'une des mesures que nous utiliserons pour accélérer la redistribution des terres aux Sud-Africains noirs", a déclaré M. Ramaphosa, qui a été nommé à la présidence Jacob Zuma la semaine dernière.
Selon une étude récente, les Sud-Africains noirs représentent 79% de la population, mais ne possèdent directement que 1,2% des terres rurales du pays. Pendant ce temps, les Sud-Africains blancs, qui constituent 9% de la population du pays, possèdent directement 23,6% de ses terres rurales et 11,4% des terres dans les villes, selon le rapport d'audit foncier.
Un programme similaire de redistribution des terres a été mené par le président zimbabwéen de l'époque, Robert Mugabe, à la fin des années 1990 et au début des années 2000. Des milliers de fermiers blancs ont été chassés de leurs terres.
Cependant, la production alimentaire a chuté sans la contribution des agriculteurs expérimentés, et l'économie du Zimbabwe a souffert massivement. En 2010, le Guardian a rapporté que Mugabe a utilisé la réforme agraire pour récompenser ses alliés plutôt que les Zimbabwéens noirs ordinaires. En 2016, Mugabe a signé un décret stipulant que les sociétés étrangères feraient face à la fermeture à moins qu'elles ne vendent ou n'abandonnent 51% de leurs actions.
Parlant de la redistribution des terres dans son pays, Ramaphosa a déclaré que "dans le traitement de cette question complexe" l'Afrique du Sud ne " ferait pas les erreurs que d'autres ont faites".