lundi 19 février 2018

comme un poisson sans eau.






Depuis 10 ans, nous assistons à une re-privatisation du marché de l'eau en France. Les ingénieurs de l'état, qui conseillaient autrefois les collectivités et penchaient vers une municipalisation de l'eau n'existent plus depuis 2007. 
Alors que certains pays de l'Union Européenne comme l'Irlande ne font pas payer l'eau à leurs citoyens, en France, la gestion privée est majoritaire. Mais la Cour des comptes le constate : le prix de l'eau est inférieur de 10 % dans les villes qui sont en régie municipale, donc en gestion publique.
La gestion privée révèle bien des problème et de nombreux abus, et le prix de l'eau devient une charge importante pour les citoyens. 

La France est une particularité libérale dans le monde de l'eau : 60 % du marché est privatisé, contre 1 % pour le reste de la planète. Une gestion qui révèle de nombreux abus.

——- moi qui me fais du souci depuis des années pour le « bien commun » dont l’eau et la terre sont les emblèmes, je vais cesser.

Il n’y a plus de « bien commun » mais des biens privés pour des citoyens privés (de tout).
Et le must... c’est que le citoyen privé vote pour l’être davantage ! 😱😂😢😭🤔🤔🤔🤔

2 commentaires:

  1. normal puisque c'est tout ce qu'il reste.
    Mais pour certains qui ne "manquent pas d'air" ce ne sera pas un problème....

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.