jeudi 11 janvier 2018

Un point négationnisme.

Avant tout je dois vous dire que je ne suis pas négationniste et je vous rappelle que ceux qui le sont sont susceptibles d'être poursuivis en justice.

Par contre, et je ne sais même pas si je le droit de l'écrire, je pense qu'il serait plus judicieux de laisser s'exprimer ceux qui le sont ou ont une autre analyse ou un autre point de vue historiques.

Pour le moment c'est interdit.

Quand j'étais une petite fille cet holocauste a vraiment hanté mes pensées.

Comment était-ce possible ? Qui faisait quoi ? pourquoi ? Comment les allemands n'avaient-ils rien vu ? Comment et pourquoi les juifs n'étaient pas tous partis à temps ? Comment les peuples justifient-ils la barbarie ? Pourquoi les chefs d'états et les nations collaborent par cécité ou volonté ? Etc...

Vous savez tous qu'il n'y a pas de réponse à ces questions. J'ai interrogé tous mes amis juifs sur ces sujets.

J'ai interrogé des amis dont les parents étaient allés dans les camps. Ces amis n'avaient rien à me dire. Les parents se taisaient et sont morts sans parler.

Je sais que certains ne sont pas d'accord sur les "chiffres", j'aurais aimé en vieillissant connaitre leur point de vue. En dehors de toute idéologie. Mais je pense que cela sera toujours impossible de mon vivant.
__________

Un ami juif historien m'a raconté une histoire exemplaire, je trouve, au sujet de "la sortie des camps nazis".

Des années 50 aux années 70 l'Europe avait des images. Ces images circulaient pour prouver l'état épouvantable des malheureux survivants des camps de la mort.

Sur un film russe on voyait, gravée sur la pellicule en noir et blanc, une longue file indienne de gens tellement maigres qu'ils ne tenaient pas debout, squelettiques, en haillons, hagards qui avançaient sur un chemin poussiéreux. C'était horrible. Vraiment terrifiant.

Tous les enfants, ou presque, d'après guerre ont vu ce film, filmé par les russes.
D'autres films et photos de sorties des camps ont été produits par les anglais.



Je vous parle ici du film russe.

Dans les années 60/70, un jour, un étudiant et chercheur cinéaste s'est aperçu que quelque chose "ne collait" pas. 

En effet, tel que c'était filmé, il avait fallu monter une tour pour y fixer la caméra. Les plans, les champs/contre champs avaient nécessité une sorte de mise en scène.

Donc, le cinéaste a déclaré que loin d'avoir été réalisé en temps réel, le film russe en question avait été joué et que c'était un outil de propagande.

Laquelle ? une propagande plus certainement en direction de la gloire de l'URSS que pour nier l'existence des camps nazis.

Toujours est-il que "ça la fout mal".



Que cette histoire ne soit pas l'occasion de débordements stupides.

Je n'ai pas retrouvé la "source" (le film en question), ce qui ne m’étonne pas, mais je fais entièrement confiance à cet historien juif, un ami cher, qui me l'a racontée.

Vous en tirerez les conclusions que vous voulez. En ce qui me concerne, trop d'horreurs, trop de souffrances, trop de tout.

Pour moi l'assassinat des juifs parce que juifs, qui a eu lieu aussi en Pologne, qui a été perpétré aussi par les russes, est de l'ordre du satanisme à grande échelle.

(Je pourrais me laisser aller à enchaîner avec le sionisme mais le terrain est glissant...une chose après l'autre.)

Il n'empêche que laisser ceux qui ne pensent pas comme moi s'exprimer serait bienvenu pour l'édification de tous. 

_______

J'ajoute au sujet ce qui suit.

On réédite des écrits très mineurs de Céline. Peu m'importe ! Mais alors, vraiment !

Céline anti-sémite sévère, où est la nouveauté ? Céline n'est pas un auteur maudit, contrairement à ce qu'on veut nous faire croire.

Je vous donne à lire un véritable auteur maudit, si vous voulez. Dont la littérature est de qualité, antisémite de son état. De mon point de vue, un grand écrivain. Jamais étudié, peu connu.

Ses mots, pour vous mettre dans l'ambiance :


« Il est naturel que cette piraterie, le banditisme le plus fou qu'était l'Allemagne hitlérienne provoque la haine des braves gens, mais en moi l'admiration profonde et la sympathie. Quand un jour, je vis derrière un parapet tirer sur les Français les soldats allemands, j'eus honte soudain de n'être pas avec eux, épaulant mon fusil et mourant à leurs côtés […].

Je note encore qu'au centre du tourbillon qui précède — et enveloppe presque — l'instant de la jouissance, tourbillon plus enivrant quelquefois que la jouissance elle-même, la plus belle image érotique, la plus grave, celle vers quoi tout tendait, préparée par une sorte de fête intérieure, m'était offerte par un beau soldat allemand en costume noir de tankiste.

On me dit que l'officier allemand qui commanda le massacre d'Oradour avait un visage assez doux, plutôt sympathique. Il a fait ce qu'il a pu - beaucoup - pour la poésie. Il a bien mérité d'elle […]. J'aime et respecte cet officier. » wikipédia


Déjà l’assassin force mon respect. Non seulement parce qu’il a connu une expérience rare, mais qu’il s’érige en dieu, soudain, sur un autel, qu’il soit de planches basculantes ou d’air azuré. Je parle, bien entendu, de l’assassin conscient, voire cynique, qui ose prendre sur soi de donner la mort sans en vouloir référer à quel-que puissance, d’aucun ordre, car le soldat qui tue n’engage pas sa responsabilité, ni le fou, ni le jaloux, ni celui qui sait qu’il aura le pardon : mais bien celui que l’on dit réprouvé, qui, en face que de soi-même, hésite encore à regarder au fond d’un puits où, pieds joints, en un bond d’une risible audace, il s’est, curieux prospecteur, lancé. Un homme perdu. 


------

bonne lecture ! ;)

38 commentaires:

  1. Comme tu le dis si bien Wendy, on n'a pas le droit de s'exprimer sur le sujet sous peine de risquer des ennuis en justice.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_Gayssot

    Rien que cette loi doit interroger. Est-ce à l'Etat d'écrire l'histoire ou aux historiens ?

    Je dirais simplement que l'on trouve toutes les réponses sur ces questions en cherchant un peu sur internet. Je ne dirais pas quelles réponses car ce n'est pas mon combat. Mon point de vue reste le même, cette question est un aimant à dissidents et trop se focaliser sur elle fait oublier tout ce qui a mené à cette époque. Je ne me permettrais pas de dire que ce n'est qu'un point de détail de l'Histoire, comme le disait le vieux menhir, car je risquerais des ennuis pour un sujet qui finalement m'indiffère.

    Vraiment, nos amis juifs, s'ils n'existaient pas, il faudrait les inventer.

    Et petite pensée pour les morts soviétiques. Plus de 26 millions. Mais après tout, ils allaient attaquer l'Allemagne prenant de court Hitler. Ça, l'Histoire officielle n'aime pas le dire non plus...

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Pertes_humaines_pendant_la_Seconde_Guerre_mondiale

    Est-ce que ça valait le coup pour l'Allemagne d'être totalement détruite et de ne jamais s'en être relevée ? Un remède pire que le mal semble-t-il...


    Bon courage Wendy pour gérer les com' de ce billet...

    RépondreSupprimer
  2. https://www.youtube.com/watch?v=K1R1eC4HdQo

    Il serait bon de s'interroger sur les causes de la Shoah ... pourquoi certains peuples sont détestés au fil des siècles ... et pourquoi d'autres sont respectés ...

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Wendy ! Désolé, réponse en plusieurs fois, car trop long

    Sujet très glissant en effet ! Je trouve notre époque horrible. On s'interdit de penser, de débattre sereinement, de réfléchir à ce qu'est vraiment l'histoire.
    déjà le terme négationnisme, me parait absurde, non-pas pour ce qu'il est mais par le sens qu'on veut lui donner.
    Déjà le débat est truqué, biaisé et malsain.
    Le négation n'est t-elle pas tout simplement prise comme t-elle ? Le fait de dire non à une histoire officielle qui ne tient parfois pas la route.
    Pourquoi un "historien" ou un curieux, qui remet en cause des faits souvent acceptés par tout le monde et ce de façon "positive", n'est-il pas aussi un négationniste ?
    Quand un historien allemand a prouvé que la Wehrmacht n'était pas forcément hors de tout soupçon comme il était de bon ton à une époque, ne mérite t-il pas le titre de négationniste.
    Il y-a dans cette orientation et l'usage des mots comme une injonction subtile à orienter le débat.
    De "Grands Hommes", comme Churchill on bien affirmé que l'histoire était écrite par le vainqueurs. Pourquoi ostraciser les gens qui remettent en cause le dogme ?
    L'Histoire actuelle n'est-elle qu'idéologie ? A t-elle été une fois honnête ? le peut-elle vraiment ?
    Toute personne comme moi ne demande qu'à être surprise et prise pour une personne à la tête bien-faite. Qu'il est rafraîchissant de voir et et d'écouter des gens comme Marion Sigault (sûrement infréquentable car aidée dans ses travaux par E&R) ou Henri Guillemin.
    Pourquoi interdit-on au commun des mortels de s’interroger alors que les "Grands" hommes peuvent le faire ?
    Pourquoi laisser les politiques légiférer sur l'histoire souvent pour des raisons géopolitiques ou électoralistes alors que ce travail est du ressort de historiens.
    Encore faut-il leur laisser les mains libres quant à ces sujets.
    L'Histoire ne devrait jamais être prise à la légère et surtout ne jamais subir la pression des communautés. mais les gens s'en foutent au final, sont-ils capables de sortir dans la rue quand l'état outrepasse son rôle et ses capacités à étudier sereinement un sujet.
    L'Histoire c'est une question de sources et toutes ne se valent pas
    Comment considérer une source qui sous forment de texte antique, décrit un bataille gagnée par un Pharaon qui d'un coup d'épée pouvait tuer 200 personnes ?(Je n'invente pas !).
    Le travail c'est l'analyse des sources et il est dur d'être objectif face aux sources car on touche souvent au passionnel.
    Pour parler de sources plus proches, il y-a ma mère. Et il est autant difficile de saisir l'Histoire avec une source aussi proche.
    D'origine polonaise, fuyant la Pologne et naturalisée française au début de la guerre. Non-juive. Blonde aux yeux vert, ce qui l'a probablement sauvée. Non francisée passant d'un nom en -ckova à -ack, Metz devenant pour l'état civil sa ville de naissance après Krakova.
    Elle fût d'après ses dires déporté à 14 ans, pour avoir transporté des messages dans le guidon de son vélo pour la résistance.
    Je n'ai jamais vu son tatouage, elle parlait peu de cette époque, mais elle était souvent triste et parfois se laissait aller à des témoignages.
    Les colonnes de prisonniers entourés de quelques gardien et qui refusaient souvent de s'échapper. Le camps du cherche-midi, Dachau, le travail dans des usines d'armement.
    La kapo Alsacienne et des Bergers allemands, le scorbut.
    Les plus grandes qui protégeaient les plus jeunes comme ma mère, trouvant parfois et je ne sais à quel prix, de fruits et de légumes parfois. La libération, la sortie des camps, le séjour en sanatorium en Suisse, 30 kg pour 1 m 53, plus de dents, des verres de sang de cheval bu à chaud pour récupérer les carences en fer.
    L'adoption par un médecin américain et le départ aux USA annulé 2 jours avant le départ car sa belle mère qui le détestait a réussi à le retrouver pour mieux la faire souffrir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La suite ...

      Une Cosette des temps moderne.
      Elle a eu ensuite une vie détruite, incapable de se reconstruire. Elle m'a raconté une fois qu'elle a fait de la prison, la kapo retrouvée et exécutée par les filles qui avaient survécu. La plus ancienne a pris perpétuité pour cette acte de vengeance. L'alcool pour oublier, et des paroles parfois, distillées dans le temps, elle me montrait ses éclats d'obus qui se baladaient dans les jambes, un jour ici, un autre là.
      Mais, j'ai eu souvent du mal à y croire, car ma mère s'est sûrement mis à fabuler parfois, à rêver sa vie, culpabilité ou reconstruction pour ré-apprendre à vivre.
      Elle savait fabuler et attirer la pitié comme personne ma mère. Pour mieux faire passer sa vie détruite, pour naturelle dans ce contexte imaginaire ou pas.
      Les choses, les événement forts nous dépassent, dépassent l'entendement et nous laissent perplexes.
      Je l'ai été plus d'une fois, car il est facile de juger ses parents sur la vie qu'on a plutôt de les comprendre. Difficile d'estimer une mère dont on apprend qu'elle a eu d'autres enfants et que l'état dans les années 70, fait rarissime lui avait retiré ses droits de maternité (J'ai lu la décision de justice gardée comme un fardeau par un demi-frère)
      Puis vient le jour fatidique, la mort, comme le King, aux chiots. Ma mère dans le fond était une rock-star. La rencontre avec des amies et des gens de toute la famille dont je n'avais jamais entendu parler. Et c'est avec stupeur qu'on découvre que presque tout était vrai.
      Le camps, la belle mère indigne et la pneumonie attrapée après avoir été forcée à nettoyer pieds-nus les sols gelés de la maison, la prison, les colonnes de prisonniers, la copine blonde aux yeux bleus qui a fini dans un bordel pour boches.
      Elle n'a jamais osé parler de la torture et j'ai découvert qu'elle avait une cicatrice de 20 cm sur la tête à cause d'un coup pris sur la tête en camp de travail.
      Je n'ai jamais vu car elle portait élégamment le foulard comme toutes les femmes de l'Est.
      J'ai jamais eu la curiosité d'aller plus loin, de chercher le tatouage sur le corps.
      parce qu'au fond je ne sais pas encore ce que je peux croire ou supporter de croire.
      De quoi écrire un livre c'est sûre !

      Supprimer
    2. Très intéressant ton témoignage, et touchant aussi...

      Supprimer
  4. Je te conseille la vidéo de Michel Drac à ce sujet :
    https://www.youtube.com/watch?v=ukDZEt7xlb0

    RépondreSupprimer
  5. Pour info, je voulais écrire la Kapo alsacienne et ses bergers allemands.
    Elle fut exécutée par les filles avec les chiens quelques années après la guerre.

    RépondreSupprimer
  6. Ne jamais oublier que ce sont les vainqueurs qui ecrivent l'Histoire .Apres il y a l'histoire de chacun qui est parfois differente.Quand j'étais petit j'ai connu un tatoué et ces films ne ressemblent pas tout a fait aux histoires qu'il me racontait .Apres a chacun de nous d'etre capable de comprendre .

    RépondreSupprimer
  7. Les révisionnistes ne mettent pas en cause l'existence des camps de travail allemand, il démontrent que les chambres à gaz homicides n'ont pas existées. Les films que tu nous montrent sont des images de personnes mortes du typhus ou de la dysenterie.
    Le premier est bien connu, des images de Bergen-belsen, on voit des anglais pousser des cadavres émaillés dans des fosses. Des médecins légistes ont fait plus de 1000 autopsie sur les cadavres, pas une seule de ces personnes na été déclaré gazé, les morts ont presque toutes été diagnostiqué morts du typhus ou dysenterie.

    Le second film est effectivement un film de propagande, je te donne la source, ainsi que le film en entier. Le film s’appelle, "Janvier 1945, libération d'Auschwitz par les Russes", il a été tourné par Irmgard Von Zur Mühlen:
    https://archive.org/details/LiberationAuschwitzRusses1
    Ce film est un pur montage de propagande, ça n'est que mensonges et désinformation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "les révisionnistes ne remettent pas"
      " des cadavres émaciés"
      bref

      Supprimer
    2. "Les révisionnistes ne mettent pas en cause l'existence des camps de travail allemand, il démontrent que les chambres à gaz homicides n'ont pas existées"

      Non, des révisionnistes remettent en cause le nombre de victimes ... 6 fours 6 heures de combustion par victime soit 24 victimes brûlées par jour etc ... on a du mal à arriver à 4 millions (même avec du zip !)

      Mais la loi interdit tout débat toute recherche ... ce qui conduit au questionnement de chacun.
      Pourquoi interdit on les recherches si l'on a rien à cacher ...

      Et oui pourquoi vu que l'on sait d'expérience que tous mentent ...

      La loi Gayssot appliquée au conflit irakien Lybien syrien ça serait bien pour la racaille qui nous gouverne ... pas de question ... que des certitudes ... les armes de destruction massive détenues par Saddam etc.

      Supprimer
    3. Si l'arme du crime n'a pas existé, alors forcément le nombre de morts est à revoir.

      Donnez moi un seul nom d'un révisionniste qui ne remet pas en cause l'existence de l'arme du crime. (Et je ne parle pas de gazages partiels avec des camions ou autres délires comme le suggèrent David Irving ou Mark Weber, je parle de gazage dans des chambres à gaz homicide pour plusieurs milliers de personnes à la fois, comme la version officielle nous impose de le croire.)

      "No hole, no holocaust"

      Le fait qu'il fut impossible matériellement de bruler autant de corps en si peu de temps, c'est juste du bonus pour défoncer la version officielle de la $hoah. C'est un aspect parmi des dizaines d'autres qui permet de lever le voile sur cette escroquerie monumentale.

      Supprimer
    4. Oui il y a eu des morts en camps de concentration ... il y en a probablement eu aussi au club med ou dans les colonies de vacances d'EDF ... donc pas de remise en question qu'il y a eu des morts dans les camps.

      Sur le nombre :

      http://robertfaurisson.blogspot.fr/1995/12/combien-de-morts-auschwitz.html

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Si vous aimez les film de propagande allié comme celui de Irmgard Von Zur Mühlen, il y a aussi celui de David Hoffman "Comment Hitler a perdu la guerre"
      https://archive.org/details/DavidHoffmanCommentHitlerAPerduLaGuerre

      Car oui, les révisionnistes français traduisent et sous-titrent également les films de propagande Alliés à des fin scolaire...

      Supprimer
  9. Tonton
    Concernant les corps autopsiés, dont tu parlais plus haut. As-tu un lien internet vers un document ? Une source à citer ou autre chose ?
    Merci d'avance ! Mille mercis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. https://20thcenturytruth.wordpress.com/allied-forensic-autopsies-confirm-disease-not-gas/

      Supprimer
  10. A un moment de la guerre, Hitler et sa clique ont ils décidé de se débarrasser des juifs européens ?

    OUI, mais pas que. La véritable cible était les slaves.

    Société du Reich de 1000 ans selon Adolf :

    Une hyper classe SS toute à la fois économique et religieuse assise sur la religion du Soleil Noir, le Schwarze Sönne /SS et le Vril.

    Une classe organique encartée pour faire tourner la machine.

    Une classe d'esclaves slaves principalement, pour fabriquer, les hommes séparés des femmes, extinction prévue de la race slave en UNE génération après épuisement des stocks ou maintien du nécessaire avec Lebensraums.

    Une société platonicienne radicale à 3 étages.

    La technique de séparation des hommes et des femmes était un plan très bien ourdi pour éteindre une population par la vieillesse.

    Le SS ne gâche pas une vie qui peut lui rapporter.

    Le révisionnisme a plusieurs étages : les négationnistes absolus, antisémites et encore nazis d'un côté, les historiens "grain de sel" à la Faurisson de l'autre.

    Que raconte t-il ? Les fameux camps de la mort étaient en fait des centres de triage sur la frontière avec l'Est. Les valides prenaient la direction des camps de travail, les autres des camps à l'est, de vrais mouroirs.

    A compter de fin 44, les voies ferrées détruites, la pagaille ont provoqué la famine, le typhus, et les cadavres ambulants à la libération.

    Pas de chambre à gaz au Zyklon B, une imbécilité technique.

    Les fours servaient à éliminer les cadavres des morts au travail à la tâche, et de maladie.

    Nous ne saurons hélas jamais ce qu'il s'est réellement passé à Sobibor par exemple, le camp avait été démantelé. Tri ou élimination par la crémation ? Témoignages d'éventuels survivants des camps de l'est potentiellement triés à Sobibor bienvenue.

    Il y a donc là un vide dans lequel tout le monde s'est engouffré.

    Mais, dès 1934, Hitler faisait éliminer tous les malades mentaux et handicapés par les bons médecins allemands.

    Les premiers camps furent remplis d'allemands.

    Un avis possible (pas le mien, c'est interdit) : effectivement, le Zyklon B est une ânerie pour qui connait la chimie et les rares témoignages sont sujets à caution.

    Qui avait intérêt à saler le dossier avec une connerie pareille ? ça, c'est THE QUESTION !

    Une probable poire pour la soif si le vent venait à tourner.

    Auschwitz cache un autre secret : celui de l'usine Buna, qui n'a jamais rien produit, mais consommait en électricité l'équivalent d'une grande ville. Possible usine d'enrichissement de l'uranium par centrifugeuses. Témoins tous éliminés ou tués à la tâche. Faudrait faire des prélèvements dans les sédiments en aval de la rivière pour savoir. Peut-être la clé du dossier !

    En mode normal, le camp consommait en Hommes la quasi totalité de ses prisonniers par an, soit 100 000 personnes qui mourraient à la tâche. Chiffre officiel Croix Rouge : 270 000 morts.

    Des centaines de milliers d'autres sont morts en creusant les tunnels où étaient fabriqués munitions, avions, armes secrètes.

    La vie dans les camps était une pure horreur, seulement égalée par les japonais et le camp 731.

    Il est plus que probable que la vérité soit encore cachée dans les rapports du MI6 et du KGB.

    En Russie, le négationnisme est passible de 5 ans fermes !

    Je m'honore d'habiter dans le pays qui a sauvé 90% de ses juifs, en comparaison des autres.

    Mais ce serait sympa que leurs enfants s'en rappellent au lieu de nous traiter comme de la merde et de nous cracher à la gueule en nous faisant complices du génocide, alors que c'est tout le contraire.

    Il est là le vrai révisionnisme : oublier le courage du peuple de France (pas ses dirigeants) qui ont planqué, fait passer à l'étranger, l'immense majorité de ses juifs, alors qu'il crevait de faim, et que 1,5 million de ses enfants étaient retenus en Boschie !

    Ce dossier est comme le Grand blond : un piège à cons !

    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dommage de mélanger encore et toujours de la vérité à du mensonge.
      Mais bon, ce com à le mérite d'être moins mensonger que d'autres alors...

      Supprimer
    2. Sur quels points a-t-il menti ?

      Supprimer
    3. Pourquoi ne pas lui demander à lui?
      La propagande "anti nazi, ça commence à me saouler au plus haut niveau, je n'ai plus ni la patience ni l'envie d'expliquer encore et toujours les mêmes choses.

      Supprimer
  11. C'est bizarre j'ai toujours entendu que les grands-parents qui ont vécu la shoah n'en parle jamais, chose qui n'a jamais existé dans l'histoires les grands-parents transmettre toujours les histoires à leurs enfants.

    S'il n'ont rien raconté c'est peut-être qu'ils n'ont rien à raconter, mais merci pour ta propagande alliée.
    Des corp amaigri en pyjama rayé on a eu les mêmes images à Cayenne et dans tous les hôpitaux psychiatriques du monde.
    Regarde les images des hôpitaux psychiatriques en Russie aux États-Unis et en France pendant les années 30 on dirait des camps de la mort aussi.

    Moi je suis révisionniste et j'attends les plaintes de la Licra.

    Les royalties de la shoah donne à manger à beaucoup de feignants.

    Par contre les Français attendent toujours les royalties pour leurs morts ainsi que le reste du monde.

    Mais tu as raison de prendre des pincettes quand tu parles des Juifs tu es une très bonne soumise, par contre contre les musulmans et les noirs tu peux te lâcher ha non les Noirs depuis quelques temps tu te sens black, alors chie sur les musulmans c'est ce que tu sais faire le mieux sur ton blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon grand-père qui s'est tapé les 4 ans de la première guerre mondiale au front, s'est tapé Verdun et y a perdu deux frères, n'a jamais parlé de ce qu'il avait vécu. Jamais. Silence complet. Pourtant le 11 novembre, jour de l'armistice, était une fête de famille.

      A l'inverse, mon autre grand-père fait prisonnier par les allemands les armes à la main, il était mitrailleur, et qui a passé 5 ans de "vacances" en Allemagne n'a jamais cessé d'en parler. J'en ai retenu qu'il n'aimait pas les allemands.

      Alors je ne sais pas, peut-être que certains ne peuvent décrire l'horreur qu'ils ont vécue. Ou dans le cas présent peut-être n'ont-ils pas vécu ce que l'Histoire officielle nous enfonce dans le crâne à coup de lois.

      Supprimer
  12. Pareil mes 2 grands pères étaient en première ligne et ce n'est ni un faire valoir ni un argument partant du principe que le nazisme dans son ensemble à fait 60 millions de morts et que le bolchévisme en a fait 100 millions...

    Vraiment pas le temps de me livrer à un décompte macabre...trop occupé à compter les morts d'aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
  13. J'aimerais en savoir plus sur les victimes chrétiennes du Judéo-Bolchévisme dit Communisme. Les autres ethnies ne m'intéressant pas...
    Tony tono, le nazisme, 60 millions de morts ? oui des dizaines de millions dus aux dits alliés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je me souviens bien de lui, Tony tony est un musulman pour qui sionisme = nazisme...
      Il confirmera ou infirmera..

      Holodomor - La famine inconnue (plus trop inconnue maintenant)
      http://ungraindesable.the-savoisien.com/index.php?post/Holodomor-La-famine-inconnue

      The Jews, Communism and the Russian Revolution
      https://archive.org/details/HervRyssenTheJewsAndTheBolchevikRevolution
      (oui, je sais, c'est Ryssen...)

      Supprimer
    2. Toutes les doctrines humaines sont de nature sataniste, socialisme, communisme, nazisme, fascisme, capitalisme et aussi le sionisme qui n'est que la synthèse de toutes ces saloperies.

      Pour les victimes chrétiennes du bolchévisme, désolé je n'en sais pas plus car je n'ai pas pour habitude de trier les morts , un opprimé reste un opprimé quelque soit ses origines ou sa confession.

      Par contre je sais que les pires meurtriers du 20éme siècle n'étaient pas bretons...

      Genrikh Yagoda, fut le plus grand meurtrier juif du XXe siècle, chef adjoint de la GPU et fondateur-dirigeant du NKVD.

      Yagoda a consciencieusement exécuté les ordres de Staline pendant la collectivisation, et est responsable de la mort d’environ 10 millions de personnes.

      Ses employés juifs ont mis en place et géré le système des goulags. Après être tombé en disgrâce auprès de Staline, Yagoda fut dégradé et exécuté, puis remplacé en tant que chef des bourreaux, en 1936, par Yezhov, le « nain sanguinaire ».

      https://lebloglaquestion.wordpress.com/2010/03/05/les-pires-meurtriers-du-xxe-siecle-etaient-juifs/

      Supprimer
    3. A ce sujet j'avais entendu une excuse assez "amusante". Les juifs avaient fait ça pour se venger des pogroms des vilains russes. Les connaissant, ils devaient évidemment être absolument innocents et traités comme des boucs-émissaires. Quand même ! :)

      Je suppose aussi que les khazars se sont vengés des russes qui ont niqué leur empire moisi.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Khazars#Fin_de_l%E2%80%99Empire_khazar

      Et d'ailleurs, c'est à croire qu'ils ont décidé de se venger sur le monde entier. Allez savoir pourquoi. ;)

      J'ai dans l'idée que ce qui se passe en Ukraine actuellement est aussi lié...

      J'espère que Poutine saura continuer à la jouer fine. C'est à dire nous éviter le MAD tout en les pliant.

      Supprimer
    4. Une bonne analyse que je partage seulement il faut savoir que Poutine est aussi dirigé par des juifistes ( et non pas juifs) , les Loubavitch, ennemis jurés des Khazars.

      2 mafias qui s'affrontent pour avoir la plus grosse part du gâteau dans le nouveau monde et dans un sens comme dans l'autre nous n'échapperons pas à la Pax Judaica...

      Tous des sionistes qui rêvent du 3ème temple..

      Poutine est issu d’oligarques juifs sionistes qui soutiennent le monde russe. Cette rivalité entre oligarques du monde anglo-saxon et oligarques du monde russe fut révélée dans le Times of Israël du 5 avril 2014 en ces termes :

      « les juifs de Russie et d’Ukraine sont en guerre. Les élites juives d’Ukraine soutenues par l’Occident sont en guerre contre les élites juives de Russie qui soutiennent Poutine ».

      « On assiste, dans cette histoire, à une guerre entre des clans juifs (libéraux, orthodoxes (Loubavitch du côté de Poutine). C’est donc une guerre issue d’un désaccord quant à la répartition des parts du gâteau. Poutine entend gérer efficacement le N.O.M. à l’avantage des Loubavitch, ces oligarques juifs qui l’ont mis au pouvoir mais il n’entend pas détruire le N.O.M. »

      https://eschatologiablog.wordpress.com/2016/05/20/vladimir-poutine-eu-egard-au-nouvel-ordre-mondial/



      Supprimer
    5. Tout à fait. Et quand on sait que le gendre de Trump qui l'influence tant est un Loubavitch ça donne à penser, n'est-ce pas ?

      Nous les goyim, cathoks, muzzs, sommes si peu de chose à leurs yeux...

      Autant pour les trumpistes et surtout les dissidents français poutiniens... ;)

      On nous vend que la lumière viendra de là-bas. En l'état, comment dire...

      Je m'interroge sur la manière de ramener la paix dans le monde et l'amitié entre les peuples. J'ai comme une idée, mais si je l'énonce je serai condamné par la loi. :)

      Supprimer
    6. Voilà...

      Ce sont les descendants des tueurs de prophètes et ils n'ont strictement rien de juifs et sont à l'opposée même des commandements de Moise (as)...

      Ils ont remplacés la Thorah par le talmud et la kabbale, de véritables grimoires...

      Ils ont infiltrés toutes les religions et doctrines et ils ont un plan qui tend à faire manifester leur machiah , ils sont prêt tout pour y arriver.

      Seulement c'est sans compter sur les plan de Dieu qui leur réserve bien des surprises tu peux en être certain car Il est le meilleur des stratèges.

      Un jour l'humanité vivra en paix , insha Allah.

      Bon week end.



      Supprimer
  14. Selon Faurisson, la VO d'Ouradour est un pipeau. L’Église aurait été un repaire et un stock de dynamites de communistes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument.
      Je vais même te donner une interview de Vincent Reynouard qui va te foutre la gerbe totale. Il y explique qu’après le passage des SS, il y avait beaucoup plus de survivants que la version officielle ne le dit, et le gouvernement français a volontairement enterrer l'histoire. les "maquisards" (les communistes donc), ont supprimé et enterrer dans les bois adjacent des femmes qui avaient survécu et qui « voulaient parler »… La photo officielle des survivants d’Oradour est assez parlante, il n’y a aucune femme, un seul enfant, et des hommes…

      La photo, il y en a une ici page 5 :
      http://ungraindesable.the-savoisien.com/public/English_section/Vincent_Reynouard_-_Oradour_sur_Glane__to_blame_on_the_Resistance.pdf

      L’interview de Vincent qui parle de ça est ici :
      http://ungraindesable.the-savoisien.com/index.php?post/Sean-Madden-et-Mufidah-Kassalias-Entrevue-avec-Vincent-Reynouard-et-Val%C3%A9rie

      Pour plus de détails sur la façon dont c’est dérouler cette journée fatidique à Oradour c’est ici :
      http://ungraindesable.the-savoisien.com/index.php?post/Oradour-sur-Glane%2C-d%C3%A9mystification-de-la-th%C3%A8se-officielle-Partie-1

      Et là :
      http://ungraindesable.the-savoisien.com/index.php?post/Oradour-sur-Glane%2C-d%C3%A9mystification-de-la-th%C3%A8se-officielle-2-/-2

      Supprimer
    2. Les mêmes communistes qui ont profité de l'épuration pour se débarrasser de gens qui les gênaient mais n'avaient pourtant rien à se reprocher. Les meilleurs amis du de Gaulle donc, le type qui a permis traitreusement l'ouverture des portes de l'enfer qui dégueulent chez nous un peu plus chaque jour ses pires créatures...

      Lénine disait que pour prendre l'Europe de l'ouest, il fallait passer par Afrique. On y est. Jusqu'au cou. Merci le "général" avec son petit égo démesuré... Le petit chef du troisième monde.

      Supprimer
  15. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  16. Tu es libre de t’exprimer, et du reste tu le fais, mais pas de faire de la propagande sur mon blog.

    Crées un blog à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'ai donné le lien pour une vidéo qui explique clairement ce que l'on voit sur les images, et toi tu supprimes...
      Par ailleurs, tu avais pourtant marqué

      "Il n'empêche que laisser ceux qui ne pensent pas comme moi s'exprimer serait bienvenu pour l'édification de tous. "

      LLLLLLLLLLOOOOOOOOOOOOOOOOLLLLLLLLLLLLLLLLLL

      comme d'habitude, tu abordes un sujet mais on ne peux pas répondre..

      C'est pitoyable.
      Tu as gagné, je ne reviendrai jamais sur ton site, tu est définitivement trop conne. Ta collaboration active avec l'ennemi, tout en te prétendant "contre le système", je ne supporte plus.

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.