lundi 15 janvier 2018

"Les faux aliments ont colonisé jusqu’à 50% de nos supermarchés"

Source. Extraits :

Un produit ultra-transformé – et non un «aliment» car ce n’en est plus vraiment un – se distingue tout d’abord par une longue liste d’ingrédients et additifs utilisés essentiellement par les industriels.

Ce produit est artificiel. La part d’aliments naturels est donc très faible.

sur les emballages, on trouve des «informations nutritionnelles», enfin soit disant, du type: «enrichi en…»«sources de…»«Bon pour…». Cela laisse croire qu’un aliment est bon pour votre santé alors qu’on cherche juste à rétablir une valeur nutritionnelle pour un produit qui l’a perdue lors de son ultra-transformation.

Les produits (les produits en opposition ici avec les aliments) ultra-transformés sont le fruit de l’approche réductionniste qui considère que puisque l’aliment n’est qu’une somme de composés, alors on peut bien le fractionner en une multitude de composés puis les recombiner. Or il n’en est rien: les calories et les nutriments ne sont pas interchangeables d’un aliment à l’autre en raison du principe d’holisme. Une calorie d’un aliment A n’est absolument pas égale à une calorie d’un aliment B.

 Grâce à différents procédés chimiques ou mécaniques, le craquage casse un aliment (lait, œufs, céréales, légumineuse…) en plusieurs éléments ayant une valeur commerciale importante. La somme de ces éléments rapporte plus que l’aliment entier. Les aliments naturels «craqués» et transformés en une multitude d’ingrédients bon marché participent de cette vision occidentale réductionniste.



———-
(Rappel, On mange du pétrole...)


Crackage :







25 commentaires:

  1. Oui il y a même du goût bacon sans cochon donc halalala

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y a même des bonbons et des yaourts avec du cochon donc ouilouilouille

      Supprimer
  2. Je vous encourage à faire votre potager de légumes de saison avec des conserves maison pour l'hiver. Malgré ce qui tombe du ciel (RIP Claire Severac), ce qui implique de faire ça en partie sous serres, je peux vous dire qu'on voit la différence niveau goût et santé. Ne serait-ce que psychologiquement et physiquement, le jardin est une occupation très saine. En plus, on part du principe de ne pas s'enfermer dans le béton avec des fous plus fous que ceux des campagnes.

    Mais c'est un choix, la malbouffe va avec les iphones pour caricaturer. A ce rythme, d'ici quelques années tous les agriculteurs décents seront morts ou totalement marginalisés.

    Le con-soma-teur choisit après tout. Il est sans doute lui-même de la nourriture...

    Bon appétit puisque c'est l'heure de se remplir ! (4 ou 5 fois par jour qu'on nous dit)

    RépondreSupprimer
  3. A propos...1ère personne qui évoque ce sujet qui est bien dit dans un très vieux film qui résume tout (Soleil Vert).
    malbouffe-iphones + nanoparticules dans l'air et tous nos produits de consommation (produit d'entretien,vêtement,maquillage,déodorant,matériaux de construction, etc...)..
    Le monde agricole a été industrialisé ....voilà le résultat!
    Pour en revenir à Soleil Vert ...posez vous la question comment il est possible d'avoir des faits divers du genre "une couronne dentaire trouvée dans une boite de pâté"...Je n'en dis pas plus car certaines personnes "savent " très bien ce que cela veut dire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans parler de restes humains, une de mes ex-compagnes a travaillé dans une conserverie. Elle a juste évoqué la question sans vouloir trop rentrer dans les détails, mais il semblerait qu'il y ait parfois plus dans lesdites conserves que ce qui est normalement prévu. Que ce soit au moment de la récolte ou ce qui est présent dans l'usine, on a droits à de petits additifs. Rongeurs, etc... Et je doute que toute la chaine soit arrêtée si quelqu'un se coupe des doigts ou tombe dans une cuve. J'espère que ce ne sont que des "accidents" et pas encore soleil vert. Connaissez-vous la haine des producteurs de petits pois pour les lapins ? Les déjections de ces derniers ressemblent tellement aux petits pois... :)

      Quand je disais qu'on était sans doute de la nourriture nous-mêmes, je ne pensais pas qu'au plan physique...

      Il est clair maintenant que nous ne sommes plus nulle-part à l'abri, même dans une campagne éloignée...

      Supprimer
    2. Le 'Djinn' fait remarquer que l'histoire 'prémonitoire' du film 'SOLEIL VERT' se déroule en 2022... LA DERNIERE ANNEE de la séquence 1917-2022… sauce… TIC TAC...
      Séquence 1917 (Fatima)… jusqu’à 2022 … avant ‘Al AqsA’ révélée (en 2023 trop tard)…

      Charlton Heston pleurait vraiment dans ce film ‘SOLEIL VERT’ dans la scène ‘M’ythique de l’euthanasie de son AMI ‘Sol’… avant récupération du corps pour future ‘consommation’ humaine en ‘soylent green’.
      DE VRAIES PLEURS pour son ami ‘réel’ (qui se savait condamné, et qui allait mourir pour de vrai quelques jours après la fin du tournage)…
      Charlton Heston qui aura eu AUSSI le rôle ‘M’ythique de Moïse dans les ’10 Commandements’, aux ‘7’ oscars’… ET… qui dans un autre rôle ‘M’ythique, dans ‘Ben-Hur’, aux ‘11’ oscars, aura côtoyé le MESSIE… qui lui donne ‘à boire’ (quand il se retrouve esclave, condamné et au fond du ‘trou’…).

      ‘7’ Oscars pour Moïse… ‘11’ Oscars pour la ‘BOISSON’ apportée par le MESSIE…

      Vous apprécierez la ‘moyenne’ de ‘9’ Oscars pour ces 2 films ‘M’ythiques… et le ‘9’ ajouté du Coran comme 11ème Nombre depuis le ‘7’ Central… SE BOIT ‘divinement’.

      Autre clin d’œil : vu du prisme ‘Charlton Heston’, le MESSIE n’était pas si éloignée de l’Epoque de Moïse.

      Par contre, ya pleins de trucs MOINS rigolos ‘derrière’ le tournage du film ‘SOLEIL VERT’… en ‘liens’ avec Fatima ET 2022, l’année où se déroule l’action...
      Je peux développer si ça intéresse du monde… sinon pas grave… :)

      Supprimer
    3. Tu peux développer en restant synthétique ! :)

      J'avoue que les 7, 9, 11, etc, je ne les vois plus comme un hasard. Ça n'arrête pas... J'ai l'impression que ce sont des messages pour ceux qui savent du genre : ça vient de chez nous donc il faut le soutenir.

      Je ne sais pas pourquoi, j'ai l'image de la pelleteuse de soleil vert avec la foule qui s'est imposée à moi et je l'ai mélangée avec la ZAD de NDDL...

      Supprimer
    4. Paix Ano :)

      Le 7, 9, 11 te semblent venir d'ailleurs... mais pas vraiment par hasard...

      En synthétique :

      * le tournage a eu lieu ENTRE le '9'ème mois et le '11'ème mois de l'année 'solaire' 1972

      * le tournage a eu lieu ENTRE le '7'ème mois et le '9'ème mois de l'année 'lunaire' 1392 (la lune par derrière !!).

      * le Mois COMMUN entre ces '2' Calendriers 'Solaire' ET 'Lunaire'... en liens avec ce tournage 'prémonitoire' est le '9'ème mois... l'incontournable 'SEPTembre' ('7'vu dans '9') ou 'RAMADHAN'.

      ... ça te suffit ?

      Ne trouvez-vous pas ironique... qu'il vaudrait mieux "NE PAS MANGER... NI BOIRE..." à l'époque de 'SOLEIL VERT' ?

      Truc rigolo : quand on gratte encore... on tombe sur des Extra-ball en lien avec les '3' secrets de Fatima et 'Al AqsA'... mais je n'ai plus de 'temps'...

      Bonne soirée :)

      Supprimer
    5. N'est-ce pas une sorte de magie noire car ce film n'est pas anodin tout de même ? Il a marqué les esprits comme tant d'autres livres ou films de science-fiction/anticipation...

      https://en.wikipedia.org/wiki/Do_Androids_Dream_of_Electric_Sheep%3F

      "Background

      In post-apocalyptic 1992 (2021 in later editions),[2] after "World War Terminus", the Earth's dirty atmosphere leads the United Nations to encourage mass emigrations to off-world colonies to preserve humanity's genetic integrity, with the incentive of free personal androids: robot servants identical to humans. On Earth, owning real live animals is a status symbol, because of mass extinctions and the cultural push for greater empathy that has motivated a technology-based religion called Mercerism. Poor people can only afford realistic-looking electric animals. Deckard, for example, owns a robotic black-faced sheep. Mercerism uses "empathy boxes" to link users simultaneously to a collective virtual reality of communal suffering, centered on a martyr-like character, Wilbur Mercer, who eternally climbs up a hill while being hit with crashing stones.

      The story also contains passing mention of "Penfield mood organs", which fill the role played by mind-altering drugs in other Dick stories. The technology can induce any desired mood in the people nearby, such as "an optimistic business-like attitude" or "the desire to watch television, no matter what is on". A passage in the opening chapter has Deckard and his wife, Iran, discussing what settings to use to start the day. She announces that she has scheduled six hours of "existential despair" for later in order to deal with their loneliness in an almost-deserted apartment building.""

      hmmm

      Supprimer
    6. ano 5:36: c'est quoi le nom des conserves commercialisées fabriquées dans la conserverie où a travaillé ta copine?

      Supprimer
    7. Incapable de te dire, c'était un boulot qu'elle avait fait bien avant qu'on se rencontre. C'était certainement dans le sud-ouest/centre-ouest puisqu'elle était dans ce coin à ce moment là. A toi de retrouver éventuellement une conserverie par là-bas.

      Elle est devenue vegan d’ailleurs. Je ne sais pas si ça avait un rapport. :)

      Mais à mon avis, suite à l'affaire Lactalis, ce genre d'incidents doit être courant partout. Quand on parle de bouffe industrielle, j'y vois un oxymore... Tu imagines la taille de ces usines avec des ouvriers pas toujours très motivés ? Comment empêcher tous les problèmes ? Impossible. Sans compter les mauvaises pratiques genre lasagnes au cheval.

      Lactalis avait foutu la misère aux producteurs de lait cru en misant sur l'argument de l'hygiène pour tuer ces concurrents. Paradoxe ou escroquerie ?

      J'ai toujours plus confiance en un petit producteur même avec la goutte au nez. Mais faut avouer que les supermarchés sont bien pratiques. C'est ça qui va nous tuer. Mettre peu d'argent et peu de temps dans ce qui est pourtant la base de notre vie : la nourriture.

      Comme je le dis plus haut, le potager n'est pas si mal. Avec 2 ou 3 poules si on veut de la viande et des oeufs...

      Supprimer
    8. Lactalis est comme toutes les têtes qui tombent en ce moment. On assiste à une tombée du rideau qui masquait tous les tricheurs.Les industriels sont ciblés maintenant mais attendez la suite!Quand Leclerc a pris les devant pour ne pas être pris dans la tourmente ...attendez la suite ! Toute notre société de consommation va être déballée: les gros et les petits poissons vont apparaître au grand jour! Même le bio qui lui aussi est devenu industriel va avoir du mal à être compris ! Nos boulangers vont devoir expliquer ce "mixte" qui ressemble comme 2 gouttes d'eaux à la nutrition animale , ces préparations toutes faites préparées par les minoteries industrielles....Et si on n'a pas de potager , ni de "pote âgé" bonjour les dégats....

      Supprimer
    9. T'as raison, avoir un potager et un "pote âgé" c'est très bon pour la transmission des savoirs traditionnels.

      Périco Légasse l'autre jour parlait de "minerais" constitués de tous déchets de viande et de toutes origines pour la confection des délicieux steaks-hachés que l'on peut trouver en grandes surfaces. Miam.

      Supprimer
    10. Pour les vieux films... même si Soleil Vert donne beaucoup de signes qui sont d'actualité en ce moment je n'oserait pas comparer ça à Ben-Hur!!! qui est un péplum et une niaiserie qui est sympathique . Y voir des chiffres et des symboles ...bah oui c'est obligé puisque c'est sa structure, son fondement. C'est surtout un bon reflet de l'époque où ce film a été tourné et sa mentalité .

      Supprimer
    11. J'ai un copain qui a travaillé quelques temps sur la machine aux rôtis! Le marché pour ces rôtis était direction ...les pays de l'est.
      Il posait chaque rôti sur la machine. Puis des aiguilles le perçaient de tous les côtés . Ces aiguilles étaient raccordées à des bidons de nutriments. Et le résultat s'affichait sur la balance quand le poids de départ avait doublé!!!!
      Et à propos d'humidité j'ai appris aussi que les grandes surfaces perdent toujours du poids dans les légumes qui se déshydratent en rayon. Donc c'est pour ça qu'ils brumisent au-dessus . C'est mieux pour ce qui donne la fraicheur apparente mais surtout pour la "balance" où vous pesez!
      Au marché c'est pas pareil!!!!

      Supprimer
    12. Ils nous bassinent avec leur histoire de Lactalis , probablement pour faire croire que l'Etat s'occupe de notre sécurité alimentaire ou pour favoriser un autre concurrent. Il suffit d'augmenter les contrôles et la répression y compris des enseignes alimentaires qui savent que le produit est contaminé mais le maintiennent en rayon. Leclerc a aussi une responsabilité.

      De toute façon la filière agricole va bouger puisque Juncker (hips) a indiqué qu'à partir de mars 2019 date d'effet du brexit et donc de la perte de la contribution GB, il conviendra d'augmenter les contributions européennes (taxes européennes?)et de réduire le montant des subventions versées pour la politique agricole commune. Donc les agriculteurs, au lieu de travailler au rendement et de nous empoisonner avec leur glyphosate devraient s'y préparer et se rapprocher du consommateur avec des bons produits pour recréer le lien et de la filière directe.Quand j'étais jeune, nous allions chercher le lait à la ferme dans des bidons et il était tiédi car il sortait direct de la vache; il n'avait pas le même goût que la flotte blanchâtre et immonde qu'il nous font boire après pasteurisation. Le bonheur est dans le pré.

      Supprimer
    13. pour avoir travaillé dans une laiterie industrielle j'ai surtout retenu ce qu'est le lait industriel.C'est très simple TOUT est enlevé dans un 1er temps et il reste effectivement de la flotte blanchâtre. Celui-là il s'appelle le lait écrémé.Dans le 1/2 écrémé on "réinjecte" de la crème (un petit peu) pour correspondre à la NORME! Et dans le lait "entier" on en remet un "petit" peu plus. Toute la crème qui est le vrai trésor de ce nectar qu'est le lait au départ, donc cette crème s'en va direction les fromages et autres babioles qui remplissent nos entrailles quand nous ripaillons!!!La crème fraiche c'est le fond du bac ....
      Le lait de la ferme il a un goût et des contenus qui changent en fonction des saisons et de ce que mangent les vaches.Au-dessus flotte la crème qui est un summum de plaisir et gouteuse même pour les gens les plus difficiles.
      C'est pas du passé, et les vaches sont toujours là. Il faut juste y aller perso et acheter en circuit court comme on dit maintenant....

      Supprimer
    14. Ah la vache ! C'est trop bon tout ça ! J'y vais tout de suite!

      Supprimer
    15. Comme quand j'étais dans un DOM, il avait là-bas ce qu'ils appellent les poules-l'eau. Des poulets congelés auxquels on rajoute de l'eau pour faire pile-poil 1Kg. Des poulets d'une infinie qualité bien sûr. Enfin un peu moins que les poules la cour tout de même... :)

      Pour les poules-l'eau et autres "spécialités" du genre, je suppose que ça existe aussi en métropole.

      Je confirme pour le lait, je ne suis plus trop fan maintenant, mais étant petit, j'allais parfois boire le lait qui venait d'être trait des "meuh-meuhs" d'une cousine. C'était l'époque où le carburant pour faire les foins étaient la famille, le cidre et la bonne humeur et pas le pétrole dans le tracteur géant...

      Une telle chute en si peu de temps... Pour ne rien y gagner au final, même pas de l'espérance de vie. Ces gens ont vécu largement plus de 90 ans et la vie était rude. Mais c'était une vraie vie.

      Supprimer
    16. Je pense que tu te fais un film! Les époques ont gagné de l'usure physique en moins.Dans les années 50-70 le deuil et la mort faisaient partie de la vie courante. Les gens s'habillaient en noir et ce n'était pas de la déco contrairement à maintenant.On appelle ça le deuil, ou aussi de la mémoire des disparus. Passé la cinquantaine les hommes et les femmes avaient le dos "cassé" et n'avaient plus beaucoup de temps à vivre. Ceux qui arrivaient à 90 ans (comme à toutes les époques même au moyen-âge) étaient ceux qui n'avaient pas été cassés par le travail.Comme notre plaisantin "D'Ormesson" qui à part se fatiguer les méninges n'a jamais eu de cal aux mains!
      Depuis cette époque "bénie" (d'après toi) on généralisé les "directions assistées" pour les voitures comme pour tous les fonctionnement du quotidien. Et nos petits gringalets de citoyens actuels n'ayant plus d'autres efforts à faire que de tapez sur un clavier sont "obligés" de se payer des "salles de remise en forme" ou de courir dans les parcs pour déverrouiller leurs muscles atrophiés.
      C'est beau le progrès.

      Supprimer
    17. Je suppose que ça dépendait du patrimoine génétique aussi. Un travail dur mais une vie saine (je parle de rudes campagnards pas d'ouvriers exploités en ville, encore que) ainsi qu'une médecine déjà moderne.

      Dans ma famille ça a donné des gens de 90 ans bon pied bon oeil, certains sont encore là. Mon grand-père est mort à pas loin de cent ans et en plus de ses cinq ans en Allemagne, il avait une incroyable activité physique jusque tard. La différence était là quand même, l'exercice physique permanent, la marche, le vélo. La sédentarité c'est une catastrophe.

      Des fois, je me demande aussi si le bon alcool de la ferme ne les conservaient pas ! A l'époque, j'ai vu des tonneaux de bonne gnôle de plus de cinquante ans d'âge. On en trouve encore un peu parait-il. ;p

      Perso, j'ai connu grandes villes et campagne. J'ai abandonné la ville pour retrouver une vie "normale". Pas besoin de salle de remise en forme...

      Supprimer
    18. c'est bon de lire des choses comme ça.Il y a peu une mémé disait dans les journaux que ses 100 ans étaient entretenus par un verre de whisky chaque soir.
      A propos d'exercices la plus grande découverte qu'un "campagnard" peut faire dans les grandes villes c'est que "les gens marchent marchent marchent tout le temps". Mais ce n'est pas de la "bonne" marche car l'air qui circule en ville est "mort" et donc les muscles pourrissent sur pied comme on dit chez moi. Après les fumées des voitures on essaye de parler des "particules fines" pour embobiner le citadin. Mais on est loin du compte car la vraie absence du milieu urbain c'est la NATURE. Et quand on sait que les nanoparticules (omniprésentes)se collent et s'introduisent dans tous les matériaux les pauvres arbres et autres végétaux urbains sont comme fossilisés sur pied eux aussi!
      Donc on manipule les cerveaux et on parle de milieu culturel bouillonnant pour vanter les mérites de la ville. Et alors? La campagne n'aurait pas autant de culture(sic). Le snobisme parisien déteint sur toutes les grandes villes qui "méprisent" ....les territoires (comme ils disent). On croirait les blancs qui parlent des indiens.......

      Supprimer
    19. les citadins sont aussi en train de s'enfermer tout seuls dans une sorte de parc d'attraction que sont leurs zones piétonnes . Il veulent couper les flots de véhicules pour se fabriquer des bulles de tranquillité. c'est un peu comme si on voulait arrêter notre cœur pour être tranquille! C'est certainement ce qu'ils "fument" qui les mets dans ces délires?

      Supprimer
  4. Oh Ouain ? Tu entends l'autre ce qu'il raconte?
    On est des cannibales? Ou alors j'ai pas compris?
    Je vais me renseigner mais je ne comprends pas. Personne ne m'avait prévenue!

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.