mercredi 24 janvier 2018

En marche vers la privatisation des HLM.





....le projet Macron n’est pas seulement d’organiser une péréquation entre organismes riches et pauvres, mais surtout de les transformer tous en entreprises à structure capitalistique, avec des actionnaires.

Source




Depuis son élection, Emmanuel Macron a, à plusieurs reprises, sonné la charge contre le logement social :

 « J’ai deux problèmes avec les HLM. Il y a trop d’organismes, près de 800, et il faut opérer un regroupement en deux à trois ans. Ensuite, il n’y a pas de bonne circulation du capital, justifiait-il, le 6 octobre 2017, devant les professionnels du bâtiment. 

Il y a des organismes qui ont des trésors et ne construisent pas, tandis que d’autres n’ont pas du tout d’argent. Alors, annonçait-il, on va un peu baisser les loyers et les APL [aide personnalisée au logement] et, après une analyse honnête, on va recapitaliser les organismes fragilisés. »

Les efforts réclamés au secteur sont conséquents, puisqu’ils les privent de 7 % des recettes (22 milliards d’euros de loyers perçus par an). ..et de 70 % de leurs investissements..

Lors d’un entretien télévisé sur TF1, le 17 octobre, il réitérait ses critiques :

 « Il faut changer le logiciel dans le secteur du logement social. On met de la dépense publique, légitime dans le secteur HLM, on continuera à le faire, mais on met aussi beaucoup de dépenses publiques pour solvabiliser les ménages qui sont dans ces logements. On est le pays en Europe qui est quasiment le moins efficace pour le traitement des mal-logés ! Le gouvernement va demander aux acteurs du logement social d’un peu baisser les loyers (…), en face, on va baisser d’autant les APL. »

La première étape devait conduire à réduire les aides au logement et les loyers HLM, à hauteur de 1,5 milliard d’euros, mesure actée dans la loi de finances pour 2018. 


—————

- 20 % de HLM financés en IDF en 2017.  Source

Combien de SDF en plus, combien d'emplois en moins ? On arrête ou continue les coupes budgétaires  ?



M c’est Tatcher en moins musclé ! C’est son côté féminin en quelque sorte.

;)






3 commentaires:

  1. C'est juste pour donner raison aux humoristes :
    "Bonne année mes très chers riches", la carte blanche de Pierre Lemaître.
    Excellent billet criant de vérité trop souvent censurées
    https://www.youtube.com/watch?v=VyKh17VM-Zg

    RépondreSupprimer
  2. Je trouve qu'il a raison sur ce coup. Fusionner les organismes et contrôler le rapport loyer/revenus me semble indispensable pour attribuer correctement les hlms. A cause de l'absence totale de contrôle on se retrouve avec des revenus > 6k en hlm (les médecins et kinésithérapeutes).

    A Paris c'est spécial, les logements sont réservés aux copains de la maire ou des députés.

    RépondreSupprimer
  3. attribuer....ou distribuer...c'est quoi le problème?Qu'un riche loge en hlm moi je dis bravo c'est la preuve que les "gueux" ne lui portent pas la poisse!Non je préfèrerais que tous les logements hlm soient vraiment attribués au lieu de rester vides comme dans de nombreuses villes(5 à 10% !!!!).Pourquoi? Bah il paraît qu'ils sont en mauvais état et qu'on préfère attendre une vente (éventuelle). L'autre débat est surtout comme pour d'autres organismes(la formation professionnelle) le cout de fonctionnement . D'un côté les hlm ont des réserves financières et d'autres côtés ils se lamentent quand la macronnie les force à baisser de 5 neuros les loyers en convergence avec les 5 neuros de baisses d'apl(plaisanterie mal comprise par les locataires)...
    Donc à défaut de parler des hlm c'est tout le financement (collecte et redistribution)et sa mise à plat de l'aide sociale qui est dans la balance .La macronie bien comprise est bien dans son registre mais les français qui ne vivent pas en hlm n'ont pas vraiment ce souci là car il y a longtemps que la société est privatisée pour eux!!!!
    Dévier le sujet sur les "méchants" riches en hlm n'est qu'une intox , comme dab dans ce monde qui inverse les choses.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.