mercredi 24 janvier 2018

Dépénalisation, Étymologie et jeu vidéo.

Assassin, étymologie :

De l’italien assassino, emprunté à l’arabe حشاشينhachachin (pluriel de حشاشhachech) : consommateurs de hachich, dérivé de حشيش « hachich » qui signifie en arabe « herbe » et « cannabis ». 

Hacha chin désignait initialement les membres d’une secte militante musulmane, également nommée Nizârites, particulièrement active au XIe siècle en Perse et qui assassinait publiquement ses opposants

Leur chef, personnage charismatique, était Hassan ibn al-Sabbah. Selon la légende ayant fait la triste réputation des Hachachins, afin de mieux les endoctriner, ce chef faisait boire à ses partisans une décoction à base de chanvre, d’une part pour euphoriser ces membres afin qu’ils puissent aller au bout d’eux-mêmes et accomplir des missions-suicides, d’autre part pour les maintenir à sa merci. Wikipedia

—————— je ne vois pas des complots partout... par contre les mots ont un sens qui traverse le temps. Il est regrettable que notre époque perde la mémoire.

Je pense que le but poursuivi par cette « dépénalisation » est clair : une armée de décérébrés prêts à tout. 

Je rappelle que ni l’herbe ni le hachich ne sont ni bons, ni bio. Fumer des joints endommage plus gravement les poumons que le tabac. Contrairement à ce qu’on veut nous faire croire. 

Toujours moins de QI, toujours davantage de dépendances et ces dernières sont sans cesse plus lourdes. 

En effet, il apparaîtrait que les jeunes français développeraient depuis peu une dépendance aux opioïdes ....

Vive la dépénalisation du laudanum ! Vive l’esclavage ! 

Rappel  : Assassin's Creed 



Altaïr, membre de la confrérie secrète des Assassins au xiie siècle, doit exécuter neuf hommes dispersés entre les villes de DamasAcre et Jérusalem afin de retrouver son statut de maître Assassin qu'il vient de perdre lors d'une mission capitale dans le Temple de Salomon. 

Après chaque assassinat, Altaïr retrouve une partie de l'équipement et des capacités dont il avait été privé à la suite de sa destitution, lui permettant ainsi de poursuivre ses missions. 

Le jeune homme exécute ses cibles, sur ordre de son maître Al-Mualim dans le but de ramener la paix dans sa patrie natale. Ces « hommes à abattre » sont des personnages influents au sein de leurs villes respectives, à différents niveaux. 

Altaïr apprend au cours du jeu qu'ils font également tous partie de l'Ordre du Temple. Ces assassinats font suite au vol de l'Orbe d'Eden par la Fraternité des Assassins, qui l'avait reprise aux Templiers, eux-mêmes l'ayant déjà dérobé aux assassins. Cet artefact aurait des pouvoirs divins, selon Al Mualim. Entre autres miracles, il aurait ouvert la Mer Rouge en deux et été la cause de la guerre de Troie. Il aurait également été utilisé par le Christ pour changer l'eau en vin, et pourrait permettre à son possesseur de contrôler les esprits, et donc les hommes.

Altaïr un héros du jeu :




Curieux comme on prépare bien les esprits ! Non ?

Le père spirituel d’Altaïr ? C’est Prince of Persia...






Vraiment ???

Le lieu de l’action ? ....Damas...Jérusalem...Ok ? Ok !

Fumez !