samedi 9 décembre 2017

Plus tu manges, moins tu te nourris.

Initialement publié sur le site polico.com l’effet junk food.

L’altèration des aliments que nous consommons, comment comprendre ce phénomène qui change la qualité de tout ce que nous mangeons.

des scientifiques ont fait une découverte déconcertante sur les zooplanctons.  Ces animaux microscopiques, présents dans les lacs et les océans, se nourrissent soit d’algues, soit de « petites plantes ».  alors qu’ils avaient accès à plus de nourriture, ces animaux ont commencé à dépérir. Une énigme de taille ! Comment une population d’animaux peut décliner alors qu’elle a accès à plus de nourriture ? 

En fait, les algues contenaient moins d’éléments nutritifs, essentiels au développement des zooplanctons. Et les zooplanctons ont commencé à mourir de faim alors qu’ils avaient plus de nourriture à disposition.

 L’ « effet junk food »touche maintenant les champs et les forêts du monde entier.« Chaque feuille, chaque brin d’herbe produit plus de sucre à cause de l’augmentation du taux de CO2 »« De mémoires d’êtres humains, la planète n’a jamais produit autant de glucides. Ces taux de sucre inédits altèrent d’autres nutriments contenus dans nos aliments ».






Dans le cadre des études en agriculture, on sait depuis longtemps que beaucoup des aliments essentiels à la santé humaine contiennent de moins en moins de nutriments. La teneur des fruits et légumes en vitamines, en minéraux et en protéines a significativement baissé depuis 50-70 ans. Pour les scientifiques, la raison est assez simple : nous sélectionnons et cultivons des cultures à des fins de rendements et non pour leur qualité nutritive. C’est le cas des brocolis, des tomates ou du blé à très fort rendements mais qui contiennent moins de nutriments que d’autres aliments.
En 2004, une étude fondamentale sur les fruits et légumes a démontré que l’apport en protéines, en calcium, en fer et en vitamine C des cultures maraîchères a considérablement baissé depuis 1950.
l’expérience sur les zooplanctons tend à montrer que quantité et qualité ne vont peut-être pas de pair. Ce serait même l’inverse. Selon les connaissances actuelles en la matière, les scientifiques peuvent affirmer ceci : l’augmentation du CO2 accélère la photosynthèse, ce processus qui permet aux plantes de transformer la lumière du soleil en matière organique. Cette réaction biochimique permet aux plantes de pousser mais leur fait aussi accumuler plus de glucides, tels que le glucose, au détriment d’autres éléments nutritifs dont nous dépendons, notamment les protéines, le fer et le zinc.

une équipe de chercheurs a publié une étude tentant d’évaluer quel type d’impact ces mutations pourraient avoir sur la population mondiale. Les plantes sont une source cruciale de protéines pour les habitants des pays en développement. Une estimation avance que 150 millions de personnes pourraient souffrir de carences en protéines d’ici 2050, en particulier dans des pays comme l’Inde ou le Bangladesh. Les chercheurs ont observé que 138 millions de personnes seraient susceptibles de souffrir de carences en zinc ― élément essentiel pour la santé des femmes enceintes et des jeunes enfants. Ils estiment également que plus d’1 million de mères et 354 millions d’enfants vivent dans des pays où la teneur en fer alimentaire pourrait chuter considérablement, ce qui accentuerait le problème de l’anémie, déjà trop répandu.

Source , et plus.

2 commentaires:

  1. Un livre vient de paraître Edition Elie et Mado

    Claire SEVERAC = crime alimentaire organisé ,leurs poisons
    vous entraînent a la mort

    écrit avant de disparaître

    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  2. Il n'y a plus rien dans les sols, les plantes poussent grâce aux engrais uniquement. Comment peut-il y avoir assez de nutriments avec cette façon de cultiver.
    Et, en passant, comme ça, il y a eu des périodes récentes ou il y a eu plus de CO2 que maintenant et les plantes n'ont pas perdu leurs nutriments, c'est encore de la propagande pour faire peur

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.