vendredi 15 décembre 2017

Migrations, mais qu’en disent les évangiles ?


Voilà un travail qui pourrait bien inspirer le gouvernement. Mercredi 13 décembre au soir, le Service jésuite des réfugiés (JRS) remettra son rapport « Pour une stratégie d’intégration des réfugiés », au député LREM Aurélien Taché. Chargé par le premier ministre d’une mission pour définir le chapitre intégration des migrants ayant obtenu un titre de séjour, attendu dans le futur projet de loi immigration, le parlementaire ne manquera pas d’y prêter attention.Fort de son expérience tant dans l’hébergement en famille d’accueil, avec le programme Welcome, que dans l’accompagnement vers la formation et le travail ou le suivi juridique notamment, l’organisation catholique internationale fait figure de pionnière en France et dans le monde.
Je vous laisse découvrir les propositions des jésuites pour une meilleure intégration des migrants.
Et si ... et si... nous laissions entrer les 6 millions (comptabilisés) qui attendent à nos frontières ? Puis tous ceux qui le désirent ? que se passerait-il ? C’est une question à se poser. Sérieusement. L’Eglise nous encourage à l’accueil généreux. Si nous appliquions  ses requêtes quelles en seraient les conséquences ?
« On n’a rien donné tant qu’on n’a pas tout donné ». Soyons de véritables chrétiens.
Prouvons les « racines chrétiennes de la France ». Ces racines nous élèvent ou nous détruisent en tant que peuple ? Qu’en disent exactement les évangiles ? 

Personnellement je n’ai pas la réponse exacte. Peut-être avez-vous des pistes de votre côté.




La Cène rejouée. Le banquet chez Viridiana..

L'évêque de Saint-Etienne Dominique Lebrun : « Que doit faire un prêtre, un chrétien : laisser des personnes à l’insécurité de la rue ou bien leur ouvrir sa modeste porte ? (…) Notre société dit qu’elle ne peut pas prendre en charge toute la misère du monde. Doit-elle, pour autant, interdire de faire du bien ?
« Tu aimeras ton prochain comme toi-même… et moi, je vous le dis, aimez vos ennemis’’ : ce sont deux paroles de JÉSUS qui constituent la loi suprême que nous proposons à la société, et que nous voulons essayer de vivre ». Source




Les évangiles de nos jours, comment les comprendre ? 

Allons plus loin :
Monsieur le supérieur jésuite, Monsieur le député,
Quelle bouffée d’air frais constitue cette belle implication de l’église dans l’avancée des droits humains.
Mais peut-etre un peu timide encore.
En effet, ne faudrait-il pas réfléchir à une mesure supplémentaire pour encore mieux les intégrer, savoir le  » Droit de réquisition préfectoral et ecclésiastique de jeunes femmes européennes » en vue de présentation, de vie commune, et de reproduction.
La vie sexuelle et spirituelle des migrants s’en trouverait grandement facilitée.
Or il est bien évident qu’un migrant heureux est un migrant rentable.
Enfin, le fameux défi du métissage dont on nous parle trop peu serait d’un coup relevé, dans la dignité.
Voilà, je lirai avec plaisir vos observations constructives et citoyennes.
En union de prière,
Bien à vous.
Citoyen démocrate participatif.



20 commentaires:

  1. Holala wendy ! Les jésuites ! Attention aux problèmes ! Ceux qui se rappellent du site Crom.be et à ce qui est arrivé à leurs propriétaires comprendront ! Le complot juif, c'est bien. Super même. Mais parler des jésuites, c'est chaud wendy ! Très, très chaud. D'ailleurs personne n'en parle ou pas longtemps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les jésuites ne lisent pas ce blog, je pense.....:)

      Supprimer
    2. Crom.be c'était Labruyère et les Brigandes. Ils ont eu des problèmes avec les jèzs dont ils ont parlé ? Ils avaient ouvert un autre site, fermé depuis.

      Supprimer
    3. Oh la.... "Y'en a qu'ont essayé.... y z'ont eu des problèmes !!!"
      Mais euh euh ... "Y'en a qu'ont essayé.... y z'ont eu des problèmes !!!"

      Supprimer
  2. Micron a été formé chez les jésuites. Mais chut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh la.... "Y'en a qu'ont essayé.... y z'ont eu des problèmes !!!"

      Supprimer
  3. "Quelle bouffée d’air frais constitue cette belle implication de l’église dans l’avancée des droits humains."

    Allons plus loin ? Non tout est dit. L’Eglise n'est plus l’Eglise et je doute que son interprétation des évangiles soit la bonne. Le léchage d'orteils du Berg-oglio a été la goutte d'eau pour moi. Si l'Eglise c'est se laisser passivement bouffer, on s'en passera bien. Il reste toujours la bible !

    Charles Martel a-t-il léché les pieds des mahométans ? Nos poilus ont-ils embrassé les pieds des boches ? Eh oui, c'est exactement la même chose sauf qu'on n'a pas encore donné d'armes et d'uniformes aux clandos. Mais ça viendra...

    RépondreSupprimer
  4. Matthieu 15.21-28.


    Jésus, étant parti de là, se retira dans le territoire de Tyr et de Sidon. Et voici, une femme cananéenne, qui venait de ces contrées, lui cria: Aie pitié de moi, Seigneur, Fils de David! Ma fille est cruellement tourmentée par le démon. Il ne lui répondit pas un mot, et ses disciples s'approchèrent, et lui dirent avec insistance: Renvoie-la, car elle crie derrière nous. Il répondit: Je n'ai été envoyé qu'aux brebis perdues de la maison d'Israël. Mais elle vint se prosterner devant lui, disant: Seigneur, secours-moi! Il répondit: Il n'est pas bien de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux petits chiens. Oui, Seigneur, dit-elle, mais les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. Alors Jésus lui dit: Femme, ta foi est grande; qu'il te soit fait comme tu veux. Et, à l'heure même, sa fille fut guérie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu comprends quoi de ça, toi ?

      C’est dense et peut se lire de différentes façons, sachant qu’il n’y a qu’une seule lecture adéquate...

      Supprimer
    2. c'est un exemple
      mais dire qu'il ne faut pas donner le pain des enfants à un étranger, ça me semble clair.

      Mais Jésus le fait quand même pour cette femme qui le mérite. Remarque qu'elle ne répond pas : aide moi sinon t'est raciste !

      Supprimer
    3. Merci sincèrement pour ta réponse.

      Tu dis : « elle le mérite » et là, c’est Jésus qui parle.... comment savoir, nous , qui mérite ou non ?

      Ces questions n’ont peut être pas de réponse ou alors des réponses subtiles.

      Si tu as une réponse , merci de la donner.

      Dans tous les cas, merci encore !

      Supprimer
    4. elle le mérite justement parce elle n'a pas répondu : "aide moi sinon t'est raciste"

      Supprimer
    5. Peut-on comparer ce cas à un flux de plusieurs millions de personnes qui vont déstabiliser nos pays ? Personnes manipulées par des Soros qui plus est. Sont-ils si nécessiteux ? Sommes-nous responsables de leur crédulité ?

      S'ils arrivent en piteux état, je suis pour les nourrir et les soigner le temps de les réémigrer. Mais pas plus. Et quand on regarde en ce moment, ils sont à la rue, c'est une honte... Comme 100000 français... Au pire, qu'ils aillent voir mamie Merkel.

      Supprimer
    6. non bien sur c'etait un exemple biblique.

      mais le plus souvent ils n'arrivent pas en piteux état mais avec une mentalité de conquérant !

      Supprimer
    7. Ce qui du coup règle notre question. :)

      Je vois bien ce que tu veux dire. On leur ment au pays en leur faisant croire qu'ils sont attendus et qu'on a besoin d'eux...

      Supprimer
    8. j'aimerais bien savoir ce qu'on leur raconte en effet.
      Sans parler des passeurs qui s'enrichissent sur leur dos !

      Supprimer
    9. C'est le seule personne dans les Evangiles que Jésus félicite pour sa foi. Même les apôtres se font engueuler c'est dire...

      Supprimer
  5. @wendy

    c'est évident que c'est ça la raison.

    Jésus refuse dans un premier temps.
    Et c'est la réponse de la femme qui le fait changer d'avis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non non il n'a pas changé d'avis. Il a poussé la femme à aller au bout du bout pour tester sa force d'intention. Même un dompteur dans un cirque pratique cette technique avec les fauves.C'est pourquoi à chaque petit progrès il les récompense.La force de Jésus c'est l'intention claire et nette.Pas besoin de soumission ou de blasphème pour modéliser cette technique.
      Les migrants (1/2 grands ?) sont des artefacs pour nous montrer l'absurdité de notre comportement. Notre vie n'a plus aucun sens naturel , plus de sens existentiel. Un grand vide comblé maladroitement par des simulacres d'activités "généreuses" et de grandes cérémonies factices.Les téléthon et sidaction en veux-tu en voilà, sans oublier le bizness des ONG et autres mouvements qui font semblant de combler ce grand vide.La religion a changé de forme et n'est plus pratiquée dans les temples d'autrefois. Auparavant on allait à la messe et maintenant on va aux activités de bénévolat. On appelle ça l'engagement?Sérieusement c'est du même niveau spirituel. L'important ce n'est pas le concept mais c'est la force de l'intention. Et là il n'y a ni bien ni mal , surtout quand on sait que même un tueur en série peut être TRES fort et TRES clair dans son INTENTION(sic)

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.