vendredi 1 décembre 2017

Migrations : les chiffres insincères du gouvernement.

Au sujet de l’immigration clandestine, le gouvernement ment au Sénat : il prétend avoir expulsé 6166 clandestins en 2016 mais n'a demandé que 2469 remboursements à lUE.

Ceci correspond à fraude statistique de plus de  230% !

En 2016, 227.923 titres de séjour ont été accordés à des étrangers souhaitant résider durablement en France, soit une augmentation de 4,78% par rapport à 2015. L’immigration régulière de longue durée est principalement familiale (38,83% du flux en 2016). L’immigration de travail reste marginale (10%).
La commission constate une hausse substantielle des régularisations d’étrangers en situation : 30.632 en 2016, soit une hausse de 31% par rapport à 2012, notamment sous l’effet de la « circulaire Valls » du 28 novembre 2012.
Au total, 2,83 millions d’étrangers disposent d’un titre de séjour français, 70% d’entre eux bénéficiant d’une carte de résident valable dix ans et renouvelable de plein droit sauf menace pour l’ordre public.
Il n’existe aucune donnée précise concernant le nombre d’étrangers en situation irrégulière présents sur le territoire français.
Seul le nombre de bénéficiaires de l’Aide médicale d’Etat (AME) pourrait donner une indication pertinente : il s’établit à 311.310 personnes au 31 décembre 2016, soit une hausse de près de 49% par rapport au 31 décembre 2011....
...de tels constats ne peuvent que renforcer les soupçons qui pèsent sur les données chiffrées communiquées par les pouvoirs publics français au titre de la problématique de l’immigration.
——— puisqu’ils donnent des chiffres « falsifiés » l’intendance ne suit pas. 
Par exemple, le budget alloué aux municipalités pour nettoyer les trottoirs. 
Tout est dans tout.
Pourquoi donnent-ils des chiffres insincères reste la question principale. 
Que se joue-t-il là ?





Oui, je pense qu’il y a un rapport entre la falsification et la qualité de vie.