jeudi 14 décembre 2017

Inégalités et perte du patrimoine commun.


Le patrimoine public chinois (c'est à dire l'ensemble des actifs publics comme les écoles, les hôpitaux ou les réserves de devises du gouvernement chinois, net de ses dettes) a lui aussi considérablement baissé. Il représentait 70% du patrimoine national, il est passé à 30%. Mais en effet, cela reste beaucoup plus élevé que dans les pays riches où le patrimoine national est passé d'environ 30% du patrimoine total à près de 0%. Dans certains pays (comme les USA ou le Royaume-Uni, il est même négatif)...


Aux USA et dans les pays riches, les privatisations et la hausse de la dette publique ont fait chuter le patrimoine public à des valeurs extrêmement faibles, voire négatives. Le fait que l'on observe des pays avec un patrimoine public négatif est un fait économique majeur, et tout à fait particulier. Cela veut dire que si le gouvernement américain vendait l'ensemble de ses écoles, hôpitaux, infrastructures de transports, ses titres, il ne serait même pas en mesure de rembourser sa dette. Une telle situation complique largement la situation des Etats souhaitant réduire les inégalités ou empêcher une hausse future, car il leur est difficile d'investir dans la santé, l'éducation, la protection de l'environnement qui sont une des réponses nécessaires à la montée des inégalités.



Les Etats-Unis représentent à l’évidence une puissante force de divergence, la moitié la plus pauvre des Américains a vu ses revenus quasiment stagner au cours des trois dernières décennies, avec une croissance de moins de 1 %. En Europe, la dynamique est moins défavorable (une augmentation de 20 à 30 % selon les pays) sans être formidable. Mais si l’on retire les Etats-Unis de l’ensemble, on n’obtient pas un résultat radicalement différent. Le profil mondial des inégalités reste identique : une légère progression des revenus tout en bas de l’échelle, un effondrement des classes moyennes, une forte montée des revenus des plus riches.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.