samedi 30 décembre 2017

Histoire de Noël.


Source

Les agents de police de Redbridge (RU) ont utilisé leur propre argent pour acheter des couvertures, des gants et des bonnets à ceux qui dormaient dans les rues par un froid glacial.

Avec l’aide d’un supermarché local, ils ont également été en mesure de leur fournir de la nourriture et  de l’eau.


Il ne faut pas désespérer du genre humain...

3 commentaires:

  1. Par certains côtés, je n'aime pas le DAL, mais ils ont raison de vouloir utiliser des locaux vides (publics seulement de mon point de vue) pour loger en urgence les SDF. Le problème aussi qui se surajoute, ce sont les clandos syriens d'Afrique. On devrait montrer les photos de leur misère en France aux africains pour les dissuader de venir et contrer les ONG de Soros (on dirait Sauron).

    Comment imaginer faire venir un étranger si ne serait-ce qu'un seul français est encore à la rue ? Ça me dépasse de vivre dans ce type de société. Comme un test d’inhumanité finalement. Disparition du lien national qui nous unissait tous...

    Pour revenir à ton billet : braves flics. Qu'ils soient bénis. (même si je ne doute pas qu'ils cogneraient aisément sur des gens luttant contre ce système pour supprimer la création de misère à la source)

    RépondreSupprimer
  2. Ouais!
    C'est bien!
    En attendant, ça ne devrait plus exister cette misère!

    Un peu facile donc de se faire redorer le blason!

    "Comment imaginer faire venir un étranger si ne serait-ce qu'un seul français est encore à la rue ? Ça me dépasse de vivre dans ce type de société."
    IDEM!!

    Les bonnes intentions sont louables!
    Attention cependant, car certaines bonnes intentions louables ne vivent que grâce aux gens dans la misère!

    Les bonnes intentions sont même arrivées à faire sortir cette fameuse loi "Loi n° 2007-290 du 5 mars 2007 instituant le droit au logement opposable et portant diverses mesures en faveur de la cohésion sociale". (gouvernement de droite, je précise - bonnet blanc et blanc bonnet!!)

    Squatteurs organisés – II s’agit des personnes qui forment un collectif et qui recherche les logements vacants afin de dénoncer la politique du logement, ou tout simplement pour s’assurer un lieu de vie en communauté.

    "En effet, passé les 48 premières heures de squat, le propriétaire ne peut plus faire intervenir les forces de l'ordre pour faire expulser les occupants."

    Sans compter les associations pro-migrants...même topo!

    Ça laisse songeur!

    Les problèmes ne se sont jamais résolus comme ça!

    Marmotte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est tout drôle de voir que l'émotion monte en puissance dès l'approche du froid? Qui sait qu'il meurt autant de personne dans la rue en été qu'en hiver?Orchestrer ces mises en scène est une pratique médiatique qui est financée! Toute personne qui fréquente les sdf sait que tout ça c'est de la com de notre société embourgeoisée. Les bons sentiments en veux-tu en voilà c'est comme d'envoyer de l'argent au maire du village de l'accident du car avec le train.C'est de la com . Braves gens oyez oyez ! On vous fait les poches et on vous vide le cerveau!La nouvelle religion de "l'émotion" a remplacé la messe du dimanche.Pleurez braves gens et donnez donnez vos sous, votre coeur, votre vie.Les problèmes sont fabriqués au jour le jour pour entretenir le truc!Les méchants politiciens, les pauvres sans abris les migrants sont votre carotte pour avancer dans le chemin qu'on vous a tracé.....

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.