dimanche 19 novembre 2017

« Le métissage heureux », gros mensonge.

Au Brésil, pays qui entretient le mythe d'une nation métissée harmonieuse, plus sa couleur de peau est foncée, moins une personne a de chances d'accéder à des postes de responsabilité.
 par @louisgenot_afp


Les chiffres sont implacables: selon l'Institut Brésilien de Géographie et Statistiques, parmi les 54 % de Brésiliens noirs ou métis, seuls 5 % occupent des postes d'encadrement.

Parmi les 10 % des Brésiliens les plus riches, 70 % sont blancs, tandis que 74 % des Noirs font partie des 10 % les plus pauvres. Dans les médias, les Noirs sont sous-représentés, dans la publicité les mannequins de couleur très rares. Source

"Le privilège blanc, c'est de jouir d'une série d'avantages par rapport aux autres sans s'en rendre compte", explique à l'AFP Giovana Freitas, historienne de l'Université Fédérale de Rio de Janeiro (UFRJ).

[Note de Wendy : Le privilège blanc, c’est un privilège génétique. Sauf à éradiquer les blancs, le sort s’acharnera. ce qui est vrai pour le Brésil est vrai en Inde aussi, par exemple. Être blanc n’est pas un privilège car c’est indépendant de toute volonté. Ce n’est pas un choix. C’est la loterie de la naissance. De plus on est toujours le blanc de quelqu’un dans les sociétés métissées jdcjdr....].

Un sondage de l'Institut Locomotiva montre par exemple que les hommes noirs diplômés universitaires gagnent en moyenne 29 % de moins que les Blancs à qualification égale, 27 % de moins pour les femmes.


4 commentaires:

  1. "Être blanc n’est pas un privilège car c’est indépendant de toute volonté. Ce n’est pas un choix."

    Et puis padamalgam ! Après tout, on peut être blanc et très bête ! Finalement ce sont eux qui sont visés car cumulant toutes les tares. En plus ils consomment beaucoup et nuisent à notre si belle planète (cf. une émission de LCI où les écolos appelaient limite au meurtre des blancs pollueurs)!

    Incroyable ce retournement en quelques années... Ça durera ce que ça durera. Quand lama fâché, lui toujours faire ainsi... lol

    RépondreSupprimer
  2. Peu importe la couleur de la peau!
    On a tous toujours, à moment ou à un autre été le "nègre" de quelqu'un!

    Et j’emploie ce terme à bon escient!
    Que ceux qui s'offusquent, fassent un peu d'histoire avant de hurler au loup!

    Oui, je parle de nègre, vous savez ceux qui ont été esclaves de blancs et de moins blancs.
    Ceux qui ont été faits esclaves dans leur propre pays par leur congénères.

    On est toujours le nègre de quelqu'un! La sous race d'une autre, le deuxième, le moins bon, le larbin....

    Aujourd'hui, on s'offusque de tout et de rien. Le bien et le mal, le juste et l'injuste....tout est mélangé!


    Inversion de la hiérarchie des normes!

    Aucun Homme (et j'emmerde les F.INCLUSIVES de mes deux!!) n'est l'esclave de l'autre, à moins d'être un beau salaud!
    Et au lieu de faire la guerre aux salopards, certains préfèrent en faire une affaire de couleur, parce que c'est sûrement plus simple que de faire la guerre aux connards.............

    Comme les F.INCLUSIVES qui pensent qu'on règlera le problème égalité hommes-femmes en changeant l'orthographe.............je ris là non????

    Personne ne s'offusque cependant que des Libyens vendent aux enchères des Hommes
    Personne ne s'offusque qu'en inde, il existe toujours des castes avec des purs et des impurs
    Personne ne s'offusque qu'aux États-Unis, aux States !!!, aux pays de la liberté de mon cul, les amérindiens soient toujours dans des réserves et doivent lever le doigt avant d'aller aux toilettes


    "De plus on est toujours le blanc de quelqu’un dans les sociétés métissées"

    Oui, effectivement, maintenant on peu commencer à le dire!

    Tout ça est pathétique!

    Marmotte

    RépondreSupprimer
  3. "on est toujours le blanc de quelqu’un"

    Excellent, en ces temps d'inversion des valeurs... :)


    Pourquoi ne peut-on pas connaitre la modération et l'équilibre ? ... :(

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.