lundi 20 novembre 2017

La vie des vieilles en mouroirs modernes.

"C'est vraiment la preuve que tout le monde se fiche de nos grand-mèresÇa renforce l'impression que les maisons de retraite sont devenus des territoires de non-droit, que les personnes vulnérables sont délaissées par la société et même l'Etat".

Source

Lisez ceci !!!!






—— à défaut de pouvoir violer les toutes jeunes et fraîches on va violer les pauvres vieilles...à défaut de grives...

Les maisons de retraites, lieux clos et trop souvent terribles... nous le savons....
Un jour, beaucoup d’entre nous, consentants ou non, nous retrouverons enfermés et à la merci des autres. Ce sera notre punition pour avoir accepté les maltraitances que nous connaissons.

Merci signifie aussi pitié. 

Et ça, c’est sans compter le coût des fameuses EPHAD... spoliation des vieux et des héritiers.

Désolée, mais si on regarde bien les choses les plus jeunes et les plus vieux sont logés à la même enseigne. Celle des plus fragiles, l’abus des faiblesses.

Si nous étions futés il y aurait « convergence des luttes »... mais nous sommes idiots...



4 commentaires:

  1. Le coût pour l'EPHAD, je connais ! Avec mon frère, nous avons du mettre mon père en EPHAD 11 mois après êtes tombé dans la maison. Mon père est paralysé du côté droit suite à un AVC il y a 23 ans maintenant. Le coût était d'environ 3 150 € pour un mois à 31 jours. Faite le calcul pour 11 mois de présence ! Maintenant, mon père est chez moi. J'ai embauché quelqu'un à tiers temps pour s'en occuper et cela coute moins cher que l'EPHAD. La sécu paie la location du lit médicalisé, du fauteuil roulant et du verticalisateur. Des ambulanciers viennent deux fois par semaine pour l'emmener chez le kyné (puisque les kynés n'ont plus le temps de venir à domicile).
    Etre vieux et malade, cela a un coût !

    Et j'ai une tante qui à décrété qu'elle n'irait jamais en maison de retraite et qui a préparé son "suicide". Elle a ce qu'il faut chez elle pour passer à l'acte le jour où elle ne pourra plus être autonome. Ses enfants sont au courant de son souhait et l'accepte.

    Quand à Attali, son "souhait" me fait penser à la série "l'âge de crystal" pour ceux qui connaissent. La population vivait dans un dôme et pour faire fasse à l'accroissement de la population, toutes personnes atteignant les 30 ans étaient supprimés. Et pour tracer les personnes, ils avaient un crystal dans la paume de la main qui changeait de couleur au fil des ans. Et de mémoire,les gens étaient heureux de mourir car ils pensaient qu'ils allaient renaitre.
    La puce que certains voudraient nous imposer fait penser au crystal.

    RépondreSupprimer
  2. Pourquoi payer un mouroir à prix d'or? Il faut surtout rester en meilleure santé le plus longtemps possible et pourquoi ne pas organiser des colocations entre seniors pour avoir un peu de compagnie et d'aide avec le cas échéant un service médicalisé qui se déplace à domicile.

    Effectivement, j'ai eu des échos défavorables; ces EHPAD se font de l'or sur le dos de la détresse humaine, des vieillards et des familles; on demande au personnel du rendement et on gave les vieux à 18h (comme des oies) pour ne pas faire d'heures supplémentaires, toilettage rapide; comme m'a dit une amie infirmière, un sénior qui n'accepte pas son mouroir décède dans les 6 mois.

    Ma grand-mère avait atteint ses 97ans en pleine santé; elle a eu des troubles respiratoires mais n'a pas voulu la maison de retraite; une de ses petites filles disposant du matériel d'assistance respiratoire s'est déplacée pour la brancher; refus catégorique du médecin de Cannes estimant qu'elle était en âge de mourir: elle est morte à cause de ce salaud , un malthusien.

    Actuellement on n'a plus de respect pour les personnes âgées et les familles se disloquent, et ne comptez pas sur les générations d'automates X,Y ou Z qui rêvent de réveiller la planète pour vous servir de bâton de vieillesse...

    RépondreSupprimer
  3. Qu'Attali commence par lui!
    Qu'il montre l'exemple, ça nous fera des vacances!

    Marmotte

    RépondreSupprimer
  4. le comité des droits de l'homme de l'ONU veut imposer à tous les pays le droit à l'avortement, à l'euthanasie et au suicide assisté.

    "A l’ONU, le Comité des droits de l’homme révise actuellement la définition du ‘droit à la vie’ en droit international, mentionné dans le « Pacte international relatif aux droits civils et politiques», signé en 1966 par les Etats-parties. Par ce biais, et dans la plus grande discrétion, une minorité active veut imposer à tous les Etats la légalisation de l’avortement, du suicide assisté et de l’euthanasie au nom même du droit à la vie.

    http://www.genethique.org/fr/onu-le-droit-la-vie-sur-la-sellette-68528.html

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.