vendredi 10 novembre 2017

Elecscions.





1) les municipales :

pour décaler une élection, il faut, constitutionnellement, le justifier par un motif d'intérêt général. Un motif qu'il faut encore trouver.
Le gouvernement réfléchit à repousser d'un an les élections municipales prévues en 2020. 


2) les européennes :

Sur les élections européennes l'exécutif avance plus vite. L'Élysée envisage de passer à un scrutin à circonscription unique, autrement dit d'organiser une élection par liste nationale
Source 1

———-
Les dernières élections municipales ont eu lieu en mars 2014. Et donc, si les prochaines municipales se tiennent après (ou en même temps) que les sénatoriales, les mêmes maires auront donc élu les sénateurs des crus 2014, 2017 et 2020. Source 2
l’Elysée songe à regrouper les trois scrutins locaux –municipales, départementales, régionales– au cours des mêmes week-ends.




Ils reculent la date des élections pour donner sa chance à Hidalgo, par exemple ? 

Ils reculent pour mieux qu’on les fasse sauter ? Les deux, mon Général...

1 commentaire:

  1. Ils reculent pour mieux nous enc......bipbip!

    On y est presque!!

    Marmotte

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.