mardi 28 novembre 2017

De Noël à Léon.

Source



Source 2


Cette année des moules et des frittes en lieu et place de la bûche ?

4 commentaires:

  1. Et j'ai vu qu'une marque a rebaptisé sa bûche de Noël, bûche de Fêtes.
    Donc il faut désormais dire : le jour de Léon, je mangerai une bûche de fêtes.
    Une seule chose est sûre, ça va saigner tôt ou tard. Plusieurs nous ont avertis il y a 40 ans mais on les traitait de fachos.

    RépondreSupprimer
  2. Et on a rebaptisé aussi la fête du jeûne des jeunes ou la fête des cravates des moutons ? :)

    Je ferais remarquer que l'ours est blanc. Marre du racisme ! Pensez à ce que pourraient ressentir Maboula ou Hourriah !?! Faut tout leur dire !

    N'empêche même si on se mettait du cirage noir sur la tronche pour les mettre à l'aise ils gueuleraient encore ces tarés ! lol

    Dans les faits n'empêche, ils auraient dû rebaptiser ça : fête du coca-cola. Eh oui...

    tss

    pendant ce temps :

    http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/11/23/au-maghreb-la-persistance-d-un-racisme-anti-noirs_5219175_3212.html

    http://www.slate.fr/story/154367/tentation-islamiste-extreme-gauche-britannique?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook

    A force d'avoir les fils qui se touchent, on risque le court-circuit...

    RépondreSupprimer
  3. Alors là c'est carrément n'importe quoi ,en plus Léon avec un tréma c'est quoi ce travail?

    https://www.youtube.com/watch?v=Q2Iu6yf_xkI

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais je n'avais pas vu le tréma ! Stop la polémique alors ! C'est pour que nos amis arabes soient plus à l'aise, puisqu'ils lisent de droite à gauche ! :D

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.