samedi 14 octobre 2017

Parle moi (doucement) de censure.

 Jack Dorsey a annoncé de "nouvelles règles". "Ces changements seront mis en place dans les prochaines semaines", a indiqué le fondateur de Twitter, ajoutant que les modifications concerneraient tout particulièrement "les avances sexuelles non-désirées, la nudité non-consensuelle, les symboles de haine, les groupes violents et les tweets qui mettent en valeur la violence"Source



Mais, bordel de merde on peut parler, oui ?

14 commentaires:

  1. Oui bien-sur, à condition d'avoir la DGSE qui te soutiens (ce qui est le cas) so do not panic!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. soutient. (faute de je ne sais pas quoi)

      Supprimer
    2. Enfin une bonne nouvelle ! ;)

      Merci la DGSE et Timebuster ! 😘

      Supprimer
  2. Lorsque l'état ne fait plus son job, alors des groupuscules se forment. Le plus dur à tuer c'est le premier salaud. Ensuite ce n'est qu'une formalité. Ce n'est pas une guerre conventionnelle Wendy. Ce n'est pas un pays contre un autre mais des groupes internes à chaque pays contre d'autres groupes alliés dans chaque pays. L'ennemi, tu sais très bien qui c'est...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, nous savons tous.
      Et oui, aussi pour les groupuscules armés. Sachant qu’ils sont instrumentalisés quand ils’ deviennent visibles ou trop importants.

      Un couteau comme Rambo.... :)

      Supprimer
  3. "les tweets qui mettent en valeur la violence"

    Même quand c'est anti-blanc???

    Sinon c'est pas la peine!!



    J'ai pas compris l'histoire de la DGSE (je viens de quitter la table ceci expliquant peut-être cela, toute autre considération est nulle et non avenue!!)
    Elle DGSE s'occuperait de qui dans l'histoire???
    De ceux qui postent des trucs pas nets ou de ceux qui les regardent...........de tous le monde en fait non????
    (Je digère ma daube.............une sieste s'impose!!)

    Marmotte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anti blancs c’est permis puisque ce sont tous absolument tous des esclavagistes fous.

      Marmotte, .... enfin... :)

      Supprimer
  4. la DGSE recrute en ce moment. Tu veux en être ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si c’est à moi que la question s’adresse, pourquoi pas mais je ne suis pas certaine d’etre en capacité d’aider beaucoup.
      Sinon, bien sûr !

      Au moins je ferai qlq’ chose d’utile !

      Supprimer
  5. Pourquoi mes commentaires ne passent-ils pas ? Censure ? de qui ?

    RépondreSupprimer
  6. En substance, on prend le prétexte d'un prédateur sexuel ce qui est répandu dans la sphère hollywoodienne pour surmédiatiser l'incident avec le lot de féministes outragées pour justifier une nouvelle censure du net. Et les affaires de pédophilie autrement plus graves, c'est silence radio...Ces histoires de prétendus harcèlements sexuels ne sont qu'un pur prétexte pour obliger les réseaux sociaux à pratiquer la censure ; on fait le buzz et ensuite on censure et le peuple idiot n'y voit rien. Et qui va définir ce qui est considéré comme violent, selon quels critères?

    Demain sur Arte, il y a un film à regarder à 22h30 particulièrement d'actualité, c'est 1984. Ce sont encore des atteintes graves à la liberté d'expression qui nous sont imposées. De semaine en semaine on grignotte les droits et on installe progressivement une dictature.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.