lundi 16 octobre 2017

Migrants : l'affaire suit son cours.

Distribution de corans aux migrants, le dimanche 15 octobre 2017 sur l’esplanade de la halle Pajol. Paris XVIII°.


Au départ, les associations venues du 94 et du 77 distribuaient des repas. Puis, vint doucement le fond du sujet...


15 commentaires:

  1. Ils ont déjà commencé à distribuer les manuels d'instruction pour la guérilla urbaine ?

    Hallucinant...

    RépondreSupprimer
  2. HS

    https://twitter.com/JuliaCastanier/status/919640446200107009

    "J avais 25 ans et j étais attachée parlementaire. En allant vers l'hémicycle, @jeanlassalle m a mis une main aux fesses. #balancetonporc"

    Jean lassalle, seriously...

    On est partis pour dix ans de conneries de ce genre histoire de rattraper les USA à grands pas. Le progressisme de gauche remplaçant les luttes radicales des prolétaires. Le capitalisme en action. Ça ira jusqu'au bout, jusqu'à la destruction de tout, capitalisme y compris...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils nous gonflent avec cela alors que c'est dépassé et un combat d'arrière garde; il y a des combats beaucoup plus graves à mener pour la stabilité de la nation . Si tu es victime de harcèlement , il faut adresser une lettre ou un email à l'employeur qui doit assurer la sécurité physique et morale du salarié et si aucune mesure n'est prise, c'est double jackpot : action possible contre le prédateur+ autre action contre l'employeur, alerté et donc responsable...

      Il y a des moyens juridiques pour faire face, et tout le reste n'est que baratin pour polariser l'attention des français sur des petits problèmes pendant que passe le rouleau compresseur de l'immigration de masse , le grand remplacement, l'islamisation du pays, et la casse sociale avec chômage de masse outre la casse des acquis sociaux. Il y a de la manipulation dans l'air pour faire diversion sur les sujets essentiels, manipulation alimentée par les réseaux sociaux et les médias du système.

      Supprimer
    2. Il faut se soumettre.

      De plus cette attention portée à la sexualité est typique des régimes autoritaires.

      Femmes en burqa, hommes à la mosquée.

      Supprimer
  3. Anonyme de 6h36, je suis d'accord avec tout ce que tu dis, avec cependant un bémol pour les femmes harcelées. Que tu écrives cela laisse supposer que tu es un homme, donc que tu n'as pas expérimenté cette situation de blessure grave (au propre ou au figuré), de peur, d'impuissance à se protéger soi-même, et de solitude absolue. Tu pourrais parler avec des femmes qui l'ont vecu. Tu sentirais peut-être mieux ce que ça peut représenter. Âmitié

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 6h36 répond : Non, je ne suis pas un homme mais une femme qui a l'habitude d'affronter des prédateurs sexuels en justice et qui connaît parfaitement la musique. Je sais qui sont les vraies victimes, à savoir les femmes violées, et leur combat difficile face à une justice trop laxiste.

      Quand il s'agit de simple séduction ou de harcèlement , la femme dispose toujours de son libre arbitre et il suffit de faire preuve d'autorité, d'exiger d'être respectée et de recadrer le harceleur en le remettant en place mais immédiatement, voir à alerter la hiérarchie.

      Le souci est que dans le monde politique ou médiatique, on laisse dégénérer la situation pour des raisons opportunistes alors qu'il ne faut pas jouer le jeu prédateur du harceleur pour en tirer un intérêt quelconque ou une promotion, mais y mettre un terme et surtout sortir du silence.

      Il m'est souvent arrivé d'être abordée ou d'avoir des propositions mal placées, mais quand on sait faire preuve d'autorité et de respect de soi-même, il n'y a pas de problème.Il faut apprendre à dire un "Non" ferme.

      Les lois existent; il suffit seulement de les compléter pour que légalement l'infraction soit constituée pour un fait de harcèlement (grave) et que ne soient plus exigés des faits multiples de harcèlement pour constituer une infraction, outre que le délit soit ouvert dans d'autres lieux géographiques que le lieu professionnel mais après, reste entier le problème de la preuve.

      Cela étant et actuellement, la France est en grave danger et nous avons des problèmes nettement plus importants que le faire valoir de la secrétaire d'Etat à l'égalité hommes/femmes. Il faut savoir déterminer les priorités et les urgences. Au regard de la célérité des réformes en cours, et si l'opposition ne joue pas son rôle, notre pays a vocation à disparaître dans moins de 5 ans.

      Supprimer
    2. "Faire preuve d'autorité et de respect de soi-même" oui bien sûr, c'est élémentaire. La base. Je sais, je l'ai vecu et grâce à un fort reflexe de survie et une saine rogne contre l'attaquant, j'ai pu m'en sortir. Peut-être cet ogre-là n'etait-il pas trop méchant.
      Toutes n'ont pas ces ressources. Une femme me revient, vue un jour de mon adolescence. Un homme la coinçait à l'angle de deux murs. Il la tenait serré, lui parlait durement. Elle etait comme un animal, tétanisée, terrorisée. Hypnotisée. Je n'ai pas pu l'aider. Resister n'est pas toujours aussi facile que tu le dis. Il faut la force, au-dedans, et la certitude que l'agression n'est absolument pas normale. A cause de mémoires d'enfance persistantes, toutes ne l'ont malheureusement pas.

      Supprimer
    3. Cela arrive aussi aux hommes. De mon côté, j'ai été le seul a m'opposer au viol d'un de mes camarades au collège par un prof alors qu'on était 80 dans le dortoir. Ouais, ouais les pédés sont pas pédos... Je la fais courte mais les détails de l'histoire vous terroriseraient et vous feraient garder vos enfants dans du coton... Vous savez un prof qui fait courir les élèves en rond autour de lui et qui a une érection bien visible...

      Bien sûr, c'est moi qui ai pris, ma parole mise en doute. Comme quoi, ce n'est pas qu'une histoire de femmes. Des soucis à n'en plus finir car le violeur avait des liens avec la banque (ça ne s'invente pas) et l'éduc naze (ces fdp) ne voulait pas faire de vagues pas plus que les parents.

      Le type a été muté et a recommencé en toute impunité. Il a violé des dizaines de types rien que dans mon collège au fil des années. Et je suis le con qui a fait cesser ça. Et j'ai morflé. Mon enfance s'est finie à ce moment. Un peu trop tôt.

      Depuis je hais ce système et le combat. Son hypocrisie. Sa protection systématique des prédateurs. Les premiers de cordées ? En cela, je comprends les points que soulève Rose.


      Mais, par ailleurs, je suis bien conscient que ce qu'ils nous sortent ces derniers jours n'est en rien pour notre bien, n'est en rien pour protéger les femmes et les enfants. Ces porcs vont très vite légaliser la GPA. Je vous fait un dessin de ce qui arrivera à certains enfants ?

      Y'a rien de bon dans ce marxisme culturel. Rien. Ça ne mènera que comme aux USA, qui ont donc quelques années d'avance sur nous, à ce que les jeunes blancs n'osent plus aborder les femmes blanches par peur de procès car ils seront tous considérés comme prédateurs sexuels pour diluer la responsabilité des vrais prédateurs (et prédatrices mes amis, ça je pourrais en parler aussi). Ces dernières se plaindront de ne pas pouvoir trouver le "bon" après avoir chevauché le "cock carrousel". Et ce sera normal. En revanche les divers se gaveront puisqu'ils se foutent (à raison) de ces conneries.

      Non. C'est du déjà vu. Et cela mène aux affrontements de rues qu'on a vu dernièrement entre les soi-disant nazis (wtf ?) et les sjw aux USA.

      Donc : non, non et non.

      Bien à vous toutes et tous.

      (Et non aussi au viol et harcèlement qui le précède évidemment. Peine de mort pour ceux qui touchent aux enfants. Point. Rien à foutre de leurs lois de fragiles pour diviser.)


      PS : "Elle était comme un animal, tétanisée, terrorisée. Hypnotisée. Je n'ai pas pu l'aider"

      > Avant de pouvoir réagir et stopper l'agresseur, j'ai eu exactement une chose décrite dans les récits MK-ULTRA : mon esprit s'est déconnecté avant de revenir. Un blanc total, ou un noir, au choix, combien de temps, qui sait...

      http://mkultra.dance/the-significance-of-butterflies/

      Là, j'ai les larmes aux yeux de haine contre (((eux)))...

      Down the Rabbit Hole

      https://www.youtube.com/watch?v=pHte24GGHD4

      Supprimer
    4. ... je précise que le prof faisait deux fois mon poids et était rugbyman... moi, juste un gamin... mais je l'ai fait : j'ai dit non ! :)

      Supprimer
    5. Merci pour ce témoignage.

      J’ai omis de parler des hommes mais évidemment c’est pareil.

      Harcelés par d’autres hommes, par des femmes et par des supérieurs en tout genre.

      Merci beaucoup d’avoir remis les pendules à l’heure !

      Supprimer
    6. On pourrait parler de l'armée aussi... ;)

      Ne suivons pas le chemin de la division sjw.

      Supprimer
  4. "Migrants : l'affaire suit son cours"
    Oui!
    Doucement mais sûrement.......... et ce silence en face est assourdissant!!

    Rien en sera réglé car personne ne veut le régler. Tout est prévu!
    Je n'ai rien contre les nourritures de l'âme mais les circonstances ne s'y prêtent pas!
    Pas comme ça, pas maintenant, beaucoup trop de choses se rejoignent bizarrement!

    MArmotte

    RépondreSupprimer
  5. On parle de la "Stratégie de l'Action Islamique Culturelle à l'extérieur du Monde islamique" ? Fake ? Distribution de Coran et les "prêches" salaf"istes qui vont avec ? Misère, et dire qu'on "cause" de fémin'isme, ou de "non-genr'isme, ça fait pitié ! Patriarcat ? Et en face, la charia ? "Ça" (bien fait de le faire remarquer, quelqu'un sur ta page, en effet c'est à nouveau à l'affiche, me fait aussi penser au groupe téléphone, les "ils" et les "ons", nos élections des 11 et troll qui se prend pour le Zeus des romains ! L'arnaque à la Drahi ! En fait une grande planète indispensable à la vie sur terre, et oui, mais gazeuse, autrement dit le petit m. n'est qu'une marionnette de Jacques, le média du "vrai état" de l'ombre, et le show must go on !), j'avais commencé un roman, j'arrête là, "ça" donc veut quoi ?...Mon roman ? La tri. oss, paperclip, etc...Du coup, pour les jésuites (voilà où j'arrivais, autant dire un roman) suis assez d'accord avec Tof, mais j'aimerais avoir plus de "biscuit" si possible (et l'anglais, heu...), ce serait kré sympa de développer un peu plus (voir mieux les ramifications tentaculaires, j'ai assez mon idée que "ça" "décolle" avec le premier testament...du coup, on en revient à...). Bon sinon, je vous embrasse et comme je vais pas finir de faire la fête pour le retour de notre hôtesse la fée ! Que je remercie ! J'en rajoute une couche ! Vive le mardi libéré ! (nan pas la guerre), juste la "récréa-tion" (clin d'œil à la langue des oiseaux pour l'orthographe, mon sion à moi est l'amour que je porte ! Ils n'auront pas mon âme, moi l'animal je m'alimenterais de spiritualité quand tu me diras, crois ! Je te répondrais, pas en "ça", trop brutal, trop duel, trop humain !). Je vous lis ! Bibis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça va tanguer.

      Empêcher les gens de penser n’a qu’un temps.
      Dans l’histoire ça s’est déjà produit.

      Ça finit en guerre.

      Le temps s’accelere Parce qu’il n’y a plus une thune ! :)

      Supprimer
  6. La JP Morgan et la fin du monde (oui le temps accélère encore...), pour la guerre, malheureusement...La rfid le projet...Les pierres "guide" de la veuve ou autres jez, j. (?) annoncent, plus de "langue" française déjà, donc Paris mais pas que...Allez en avant les camps fema de l'autre côté, et nous ? Camps contre le grand incendie ? Et encore un 11 (Voir un 11.01) pour la section, encore un hasard qui fait que...Ou alors pour le buzz au bal de la toile conspi. ?

    http://mailchi.mp/76b8336a6bd8/insolentiae-effrayant-jp-morgan-la-banque-qui-se-prpare-la-fin-du-monde-vient-de-mettre-jour-son-rglement-et-cela-ne-va-pas-vous-plaire?e=d0a1804568

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.