vendredi 20 octobre 2017

Le Temps c’est aussi l’Espace et la Terre.


Alors qu'il intervenait au forum international Valdaï, le 19 octobre dernier, le président russe Vladimir Poutine a soudain cité la Torah, livre sacré du judaïsme. Alors qu'un journaliste lui demandait si les nouvelles technologies et la sciences pouvaient, d'après lui, finir par remplacer les valeurs morales qui régissent le monde et les hommes, Vladimir Poutine a livré une réponse éminemment religieuse.

«Tout ce que vous avez mentionné fait partie des valeurs éternelles et essentielles. Ce n'est pas une coïncidence si la Torah dit que l'abandon des territoires est un grand péché [...] les territoires, les trésors de la nature et les hommes, voilà ce qui est le plus important», a-t-il déclaré.

Source

—— religieux ? Ou simplement un fait relevant du simple réel ?

Le temps comme l’homme est attaché à une terre. Comment construire et élaborer hors sol ? C’est l’appartenance à une terre qui fait l’histoire et non les routes qui ne sont que les instruments d’appropriation d’un territoire.

On confond les technologies et la science ....comme si un iPhone toujours plus miniaturisé était une :  «avancée » , alors que l’objet restera pour toujours une simple application de la maîtrise des algorithmes mathématiques mâtinés ensuite de technologie.

« Au début étaient les maths » puis les techniciens en ont fait des applications.

Il y a toujours une terre qui permet l’ancrage de la réflexion dans la sécurité. Suivent une chronologie des sciences puis de leurs applications.

Plus tard, on trouve le commerce et l'échange ou le partage des connaissances en utilisant des voies de passages élaborées à cet effet.

On va d’un point à un autre, on « visite », puis on rentre et on continue le travail engagé.

Nous vivons tous comme si le temps n'était pas relié à la terre. C’est une erreur fondamentale et c’est encore une manipulation des « satanistes » au pouvoir dans ce monde. Tout savoir s’enracine avant de voyager.

Il est impossible d’avancer sur une route. Sur une route, on passe, on ne s’inscrit pas.

Or, on nous le rappelle assez que nous sommes dans une gare de triage ! Le message est donc qu’on ne va nulle part puisqu’on part de nul territoire. On suit les voies au sens strict. Voies tracés par d’autres à leur seul profit. Les mêmes qui détiennent la terre.

Nous sommes dans l'époque Post-Apocalyptique. Les quatre cavaliers sont déjà passés. Maintenant le jugement est proche.

Nihil Novi depuis les lois de la thermodynamique. Mis à part la destruction implacable et volontaire du vivant par irradiation, pollution et surpopulation.

(Je traduis le Poutine dans le texte ;).




Ça, c’est fait. Il reste le jugement.... en cours...