mardi 17 octobre 2017

Le sexe, ce cache sexe toujours efficace !

Le budget 2018 de la France est mal présenté.
Ce qui suit est extrait du "projet de loi de finance pour 2018" que n'importe qui peut télécharger.
A moins que nous ne soyons dans un pays marxiste, l'Etat n'a pas la mainmise sur la totalité du PIB.
Pour financer ses dépenses (425 Mds€ prévues en 2018), l'Etat dispose de ses recettes fiscales. Pour compléter, il émet de nouvelles dettes qui représentent des impôts différés.




Le déficit doit donc être exprimé par rapport aux recettes et non pas au PIB.
Les recettes fiscales prévisionnelles s'élèvent à 289 Mds€ (auxquelles se rajoutent 13 Mds€ de recettes non fiscales). Ce qui nous fait des rentrées de 302 Mds€.

Le déficit, les dépenses non financées, est donc de 425 – 302 = 123 Mds€ et non pas 83 Mds€ comme repris servilement par les medias.

Les tableaux ont beau être verts, ce nouveau budget est en réalité rouge sang.
Le vrai déficit est le rapport de 123 (dépenses - recettes) à 302 (recettes).
Le vrai déficit est de 40,7%.
Le reste est baratin.
Ceci nous promet, à nous contribuables, de la sueur, du sang et des larmes car ce n'est pas une croissance mirobolante de 1,8% qui va remplir les caisses de la République.


———————

Voilà pourquoi on nous parle sexe, harcèlement, quequettes, etc...

Sans jamais parler du harcèlement des femmes sur les hommes ou sur d’autres femmes.


Je les déteste ! Ces satanistes nous tondent la laine dos, tuent nos enfants et acculent la terre entière à la misère.


Pour eux ce sera sans vaseline, c’est trop cher pour nous ! 

Toutes les sociétés autoritaires veulent depuis la nuit des temps « légiférer la sexualité humaine ». Un grand classique des dictatures.