mardi 24 octobre 2017

L’air bientôt payant, taxes et impôts.

la perte des surfaces boisées mondiales a bondi de 51% en 2016

La perte des surfaces forestières dans le monde a atteint en 2016 un niveau record de 29,7 millions d'hectares, soit la superficie de la Nouvelle-Zélande.


Augmentation des feux de forêt. Ce bond de 51% sur un an s'explique surtout par les nombreux incendies ayant sévi dans le monde l'an dernier. Les récents brasiers en Californie et au Portugal devraient hisser 2017 vers un nouveau record de forêts détruites.

Mauvaise gestion des sols. Outre les incendies, la déforestation liée à l'agriculture, la coupe de bois et l'activité minière ont également contribué à l'importante réduction des forêts en 2016.


Les incendies de forêts et la déforestation peuvent entraîner une hausse des décès prématurés, des maladies et avoir un impact économique très négatif, Ils peuvent aussi affecter les sources d'eau, la biodiversité et libèrent d'énormes quantités de dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère.

Rappel :

De 1990 à 2010 une surface boisée de la taille de la Colombie avait déjà disparu.


les  superficies forestières avaient déjà  diminué de quelque 5,3 millions d'hectares par an, ce qui correspond, pour la période 1990-2010, à une perte nette équivalant à près de 4 fois la taille de l'Italie ou une fois celle de la Colombie.

La Terre c’est Dune sans l’oxygène.


J’arrive à 136 millions d’hectares en 25 ans... perdus...

Continuez, les gars ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.