mercredi 18 octobre 2017

Image du passé.

Instantané de Bamako d’un photographe de rue en 1977 (AFP).



3 commentaires:

  1. C'est tellement bien de les voir chez eux. :)

    Quand il seront tous ici et morts de froid, on ira chez eux se mettre bien sur des hamacs. On fera un paradis !

    RépondreSupprimer
  2. Macron vient de déclarer qu'il faut "tous" les accueillir et les héberger à cause de la déstabilisation du moyen orient, du changement climatique, des exigences mondialistes, car ils ont parcouru un grand voyage pour venir chez nous, et au nom de la tradition d'asile de la France...

    Moyennant quoi renforcement des services du renseignement (7 nouveaux décrets en préparation), biométrie de tous les citoyens, avec des textes et mesures toujours plus liberticides . Tout a été planifié : on crée le chaos avec l'arme de la migration de masse pour installer un Etat dictatorial et totalitaire.

    « Si vous voulez une image du futur, imaginez une botte qui écrase un visage humain pour l’éternité » Georges Orwell « 1984 »

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh ouais, il ne nous reste plus trop longtemps pour tous se transformer en capitalistes exploiteurs style 19è siècle. T'imagines toute cette bonne main d'oeuvre.

      Si la France comptait 200 ou 300 millions d'habitants on serait possiblement très riches. Les gens entreprenants feraient bosser les gueux. Ils se reproduiraient entre eux, seraient majoritairement blancs et juifs. Les "plus faibles" blancs comme on dit se mélangeraient avec les africains. C'est mal d'être raciste hein quand on est pauvre. C'est réservé aux riches l'endogamie. Gaffe, c'est la loi.

      Et la nature avec autant de population ? On s'en fout lol. Le travail de développement millénaire de nos aïeux ? Ahahahah arrêtez, j'ai mal aux côtes.

      Heureusement, ce n'est que de la science fiction. Ce serait incroyable que les gens soient heureux de cet état de fait et ne se révolte pas...

      Bref, vive le chocolat !

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.