mardi 24 octobre 2017

« Ils sont partout ».

[As The New York Times notesthe United States has been at war continuously since the attacks of 9/11 and now has just over 240,000 active-duty and reserve troops in at least 172 countries and territories. While the number of men and women deployed overseas has shrunk considerably over the past 60 years, the military’s reach has not. American forces are actively engaged not only in the conflicts in Afghanistan, Iraq, Syria and Yemen that have dominated the news, but also in Niger and Somalia, both recently the scene of deadly attacks, as well as Jordan, Thailand and elsewhere. An additional 37,813 troops serve on presumably secret assignment in places listed simply as “unknown.” Source et plus.


Heureusement, ce sont nos zamis. \0/




L’Iran.... ?

4 commentaires:

  1. Ah Nos amis ! Ah ces fameux alliés qui ont rasé Dresde, Hiroshima, Nagazacki, Brest, Lorient, Le Havre, Hambourg, Cologne, etc.

    RépondreSupprimer
  2. La raison des campagnes de déstabilisation US en Iran et au Myanmar (Arakan région pétrolière ou se trouvent les Rohingyas).Des ressources naturelles et pas de troupes US pour leur contrôle.

    RépondreSupprimer
  3. Dans la série ils sont partout, aussi bien dans la militarisation du monde, ils sont aussi infiltrés dans les partis politiques.

    Une nouvelle récente agaçante, une intox,une fake news, est la propagande autour de SEBASTIAN KURZ présenté comme le nouveau dirigeant d'extrême droite de l'autriche qui refuse d'embrasser Junker et veut mettre à la porte Soros, KURZ étant présenté comme le nouveau Macron en plus protectionniste.

    Or il n'est encore et toujours qu'une créature de Soros, un nouveau golem, alors qu'il fait parti de l'ECFR , conseil des relations étrangères, organisme d'infiltration en Europe financé par l'Open Society de Soros.

    En gros, ils financent les partis extrêmes qu'ils soient de gauche ou de droite pour prendre le pouvoir. Ainsi le concept marketing Macron a réussi et s'exporte. L'europe devient ainsi gouvernée par une armée de golems jeunes, beaux, faisant illusion et surtout soumis à l'oligarchie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben si on regarde aux USA, on a d'un côté les SJW clairement payés par des Soros et en face l'Alt-Right dont les leaders plus ou moins cachés ont été outés comme les juifs qu'ils sont, comme l'avaient dit depuis le départ les NS. Des le lay ou des Conversano, quoi qui reprennent les parts de marché des NS (soso en France ?). Le système évolue pour se maintenir même s'il vacille de fait puisque sa fausse offre gauche/droite ne suffit plus. Aux USA, en France et ce que tu décris en Autriche... Ou est la Marion Maréchal d'ailleurs ? En train de se "former" pour arriver au pouvoir, sur les traces de son papa qui était agent du... ? ;)

      Thèse, anti-thèse, chatbite, tu retouches pas ton père, on crée, on contrôle toutes les branches et on se retrouve à la synagogue, loges ou je ne sais quoi selon son niveau.

      Le peuple US subit de plein fouet le fait d'être l'épicentre de l'Empire, cette nation blanche créée par des blancs pour des blancs. Voyez ce qu'elle est devenue : 52% de blancs (encore qu'ils ne faut pas être regardant) en passe de sombrer dans le marxisme anti-blanc.

      https://img4.hostingpics.net/pics/5798721508877091219.png

      « Ils sont partout »

      Oui, mais pas le vrai peuple américain. Combien de blancs chrétiens dans l'armée ?

      Ils sont partout, titre très bien trouvé finalement.

      Quand on pense que la stratégie Macron (qui a peu de chance de fonctionner lol), que décrit Drac dans sa dernière vidéo, est que l'Europe devienne l'épicentre de l'empire.

      Non merci.

      Total soutien au peuple américain. Enfin, les 52%.

      USA, France ? Non ces nations sont occupés.

      Par qui ? Les zitis ? ;)

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.