samedi 21 octobre 2017

Censure et Art.

la FIAC serait censurée car nous serions devenus frileux.

non, je ne pense pas. il y a des lieux pour chaque chose. ne pas accepter, dans l'espace public, ceci :





ce n'est pas le refuser dans l'espace privé ou dans un musée ou dans une exposition.

il y a plusieurs années j’étais allée voir une exposition à la fondation Cartier. j'ai oublié le peintre ou le sculpteur qui était à l'affiche. par contre, dans une petite salle de la fondation étaient exposées cinq ou six toiles mineures et des esquisses de travail de Francis Bacon. et, lui, je ne l'ai pas oublié.

il a déclenché en moi des émotions violentes, sur le moment j'étais vraiment dégoutée. du sang, des selles, des peaux écorchées... c'était horrible. horrible mais terriblement émouvant.

admettons que je possède une toile de Bacon, dans quelle pièce de mon appartement l'exposerais-je ?

dans le vestibule ? non. la salle à manger ? non plus. automatiquement, la toile serait dans mon bureau, espace privé.

si j'avais des toiles lestes, où les exposerais-je ? dans mon boudoir ou ma chambre à coucher, selon que j'ai des amants ou une vie d'épouse comblée.

pourquoi vouloir confondre la sphère publique et la sphère privée ? pourquoi vouloir en choquer certains, déclencher des questions enfantines ?

la sodomie affichée à Beaubourg ne me dérangerait absolument pas si elle était implantée à la FIAC ou exposée à la fondation Cartier.

pourquoi choisir d'exposer la sodomie, plutôt que les anges déchus ?


certainement parce que Francis Bacon est mille fois plus subversif. la sodomie c'est à la portée de tous, contrairement à l'immense douleur de l'impuissance à être.

il y a une confusion des espaces que l'on retrouve dans les migrations et l'idéologie de la mondialisation.

de là à penser que seule la médiocrité puisse s'exprimer en public car elle serait le plus petit dénominateur commun il n'y a qu'un pas.


=========

à la FIAC cette année, à voir, les toiles au sens strict, de Tomás Saraceno qui fait travailler de réelles araignées.

"comment apprivoiser l'éphémère et tisser des liens avec les arachnides"...


ceci ne me semble pas médiocre...
davantage de toiles et d’œuvres ci-dessous :


 (Sèvres céramiques).







 Totem doré à la feuille.







1 commentaire:

  1. Endoctrinement des masses.

    Il n'y a ni censure, ni art!

    Effectivement il y a confusion entre le privé et le public!

    Finalement le porno ou la zoophilie est admise dans l'espace public, et, est montré aux enfants : on appelle ça de l’exhibitionnisme et c'est puni par la loi (c'est un détail...puisque c'est de l'art!)

    Bon en fait, j'ai pas le choix de voir, on m'impose! je prends note!

    Marmotte

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.