lundi 11 septembre 2017

un ouragan, des économies.

Pillage, Miami, hier.

10 commentaires:

  1. Ils piquent juste pour piquer....demain ils balancent tout à la poubelle....parce que c'est ça l'amérique...un pays de pillards et de gaspillards.....

    RépondreSupprimer
  2. Ouragans, naturels ou pas selon certains.

    Une autre façon de voir les choses selon Barbara Marciniak dans son livre best-seller "Les messagers de l'aube" :

    "Si l'humanité en vient à pousser les choses trop loin et que la survie de la Terre est mise en danger, la Terre fera alors tout ce qui est nécessaire pour enseigner à l'espèce humaine comment bien prendre soin de sa demeure, vous amenant ainsi à apprendre une leçon encore plus importante comme habitants de la Terre.
    Dans son amour divin de l'humanité et sa divine acceptation de son rôle d'enseignante, la Terre vous révélera ses propres secrets et son pouvoir afin de vous faire comprendre comment cohabiter dans la coopération et l'amour de la Terre afin de cesser de faire montre d'irrespect à son égard.

    Ceci nous amène inévitablement à considérer la forte probabilité que la Terre en vienne à déclencher d'importants changements afin de capter l'attention des êtres humains et leur signaler ce qu'ils ont omis de prendre en considération.

    Si vingt millions de personnes disparaissaient en une seule après-midi à cause d'un changement provoqué par la Terre, peut-être les autres humains s'éveilleraient-ils alors. Peut-être."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tous ces bouquins à la con c'est du bla bla pour cerveaux malades...

      Supprimer
  3. B.Marciniak (suite et fin) - Sacrément d'actualité ce livre "canalisé" sorti dans les années 90 - P115 :

    "Les changements que connaîtra la Terre pourraient jouer un rôle important pour faire tomber le système. Ils provoqueront la ruine des compagnies d'assurances, ce qui
    entraînera à sa suite l'effondrement de plusieurs autres systèmes. Nombre d'entreprises bancaires vendent leurs hypothèques aux compagnies d'assurances, et les compagnies d'assurances ont fortement investi dans le domaine des obligations hautement spéculatives.
    Supposons qu'il y ait certains autres désastres majeurs comme l'ouragan Hugo ou le tremblement de terre de San Francisco couplés avec une guerre et l'économie au noir — pendant combien de temps pensez-vous qu'elles pourront
    continuer à fonctionner ? Sur papier, personne n'a encore vraiment mis tout cela à jour.

    Ce n'est toujours qu'une question de chèques qui passent d'une banque à l'autre afin de garder le tout à flot.
    Par conséquent, il est plus que probable que les changements terrestres seront d'une certaine façon utilisés pour provoquer cet effondrement.

    Les changements que connaîtra la Terre amèneront également une unification et un triomphe de l'esprit humain parce que les hommes et les femmes se donneront la main pour s'entraider mutuellement au moment où les désastres se produiront. Ceci est de nature à créer des liens entre les gens."

    RépondreSupprimer
  4. Les pillards d'Irma sont les enfants d'une société déchristianisée et sans sens moral, dans laquelle on ne s'abstient plus de voler car c'est mal mais juste parce qu'on a peur du flic. Dès que les flics ne sont plus là, rien n'empeche plus le vol. Mais je ne parles pas là principalement des petites frappes. Il y a le pillage visible et le pillage invisible. Celui de Macron ministre qui dépuille la France de ses entreprises leaders et encaisse au passage des commissions jupiteriennes qu'il planque aux iles caïmans.

    Et il n'est que le fruit d'une époque.

    Dans une situation où il y a tension sur les réseaux ressources vitales, l'urbanité et les bonnes manières s'effacent plus vite qu'il ne faut pour le dire.

    Notre système économique est basé depuis 300 ans sur le crédit bancaire usurier.

    C'est bien joli comme principe : ça a donné sa puissance à l'occident, mais ça implique un préalable.

    La croissance économique perpétuelle.

    En effet, pour payer les interêtes de la dette il faut créer davantage de richesse que les fonds investis plus les intetets à payer aux prêteurs.

    Du point de vue macroéconomique ça veux dire que si un pays n'a pas une économie avec un taux de croissance (largement) supérieur au taux d'emprunt moyen, il vend ses meubles.

    Bref, la décroissance n'est pas compatible avec le crédit usuraire.

    Et la croissance est directement corrélée à la quantité d'energie consommée. Bref. Si on n'augmente pas notre consommation d'energie on est obligé de rembourser les banques en ponctionnant la richesse nationnale.

    Et non, on ne peut pas augmenter infiniment la consomation energétique :

    - Les hydrocarbures s'épuisent.
    - Le nucléaire nou pète à la geule régulièrement.
    - La planète ne peut pas recycler les polluants aussi vite que nous les produisons.

    Bref. Le système financier est foutu.

    C'est pourquoi il a prix le pouvoir.

    Ben oui. Si votre banquier apprends que vous allez être insolvable, il ne va pas sortir les Kleenex et se mettre à chialer, il va chercher à saisir la maison, la bagnole, les bijoux de madame et la console du gamin.

    Ben c'est pareil avec le Monde. On va être évincés par l'huissier Macron et l'impôt va servir à payer les intérêts plutôt qu'à fournir des services publics.

    C'est pourquoi Macron s'en fout de St Martin. C'est pas son projeeeeet que de servir les gens. Il est juste le mensataire liquidateur.

    Géocédille


    RépondreSupprimer
  5. La différence entre Saint-Martin et Miami :

    1 - si la police les chopent, ils tirent à vue sans sommation

    2 - grâce aux caméras, les mecs sont foutus de toute façon. Pas de quartier!

    Ici, avec les 50 000 logements d'urgence, peut être que Macron souhaite exporter quelques pillards pour nous mettre encore plus la pression?

    Nan! Je blague!!
    - Alors qu'ils faisaient sortir les pillards d'un magasin de cosmétique (il semblerait...Clarins en façade!!), les pillards ont commencer à dire que c'était pas normal (je rêve).

    Un des gendarmes : "y'a les rues à nettoyer!!. Vous avez pas autre chose à branler!!!"

    Bon, c'était que "UN" mais qu'est-ce que ça fait plaisir quand même!!

    Marmotte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est marrant mais a New York quand ils ont appliqué la tolérance zéro (quelle horreur !) la criminalité les incivilité etc... ont baissé d'un coup d'un seul.

      Donc, puisque NY est redevenue vivable alors qu'elle ne l'était plus... puisque "ça a bien marché" et bien.... on ne l'a pas refait ailleurs. !!!

      Ben, vi, c'est comme ça... !

      Supprimer
  6. une video black matters lives ou bien?

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.