mercredi 20 septembre 2017

"Nous sortirons de l'état de droit".

Hugo Clément (@hugoclement)
Macron à l'instant devant les Français de NYC : "j'ai décidé qu'en novembre, nous sortirons de l'état de droit. Euh de l'état d'urgence!"

Même lapsus que Gérard Colomb 🤔...


En même temps ... y sommes-nous encore dans l'état de droit ? 

Doute...



7 commentaires:

  1. Si avec cela vous n'avez pas compris quel est le programme et quel est le fond de la pensée des élus francs-maçons puisque Colomb a fait son discours "sur la sortie de l'état de droit" et macron confirme "nous sortirons de l'état de droit" après avoir indiqué à un journaliste de CNN que "la démocratie n'est pas dans la rue". Ce sont des lapsus bien révélateurs du danger qui nous guette : la dictature en marche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup Le savait mais ils n'étaient pas assez nombreux.

      Supprimer
  2. Bonjour
    Alors, le droit est une urgence.
    Et l'urgence d'être protégés des spéculateurs est un droit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La sécurité, toutes les sécurités sont Le premier droit de l'homme.
      Sans sécurité tu ne peux rien construire.

      Sans sécurité Le temps de la construction, de la conception de la réalisation sont impossibles.

      L'insécurité que nous vivons à tous les niveaux est une chaine à la jambe de l'humanité.

      Supprimer
    2. Je suis pas d'accord !
      Votre sécurité n'en est pas une
      Tout est orchestré de main de maître .
      Bientôt la puce RFID, circuit imprimé sur la peau et prochainement une puce dans le cerveau !
      Tout va a contre courant ...
      Vous vous éloignez de +en+ de la vie .
      Réveillez vous !
      Des enfants naissent avec la RFID dans la main !

      Supprimer
  3. L'état d'urgence est le piège pour alimenter la stratégie de la terreur permettant de limiter et de porter atteinte aux droits et libertés. L'arsenal législatif était amplement suffisant pour gérer ce terrorisme ; il suffisait seulement de demander aux juges de faire une application stricte et rigoureuse de la loi pénale. Cette situation a été exploitée pour transférer une partie du pouvoir judiciaire à l'exécutif, ce qui peut aboutir à l'arbitraire. Quand on voit que l'état d'urgence a été détourné de son objet pour assigner à résidence des zadistes ou de braves paysans afin de protéger la tenue de la Cop21? quel est le rapport avec le terrorisme?

    Quant à la puce RFID, le plan avance puisque c'est france 2 qui a fait un reportage la semaine dernière, campagne de propagande pour préparer les esprits (reportage repris par france info)
    france 2 le 17/09/2017 journal de 20h
    https://www.youtube.com/watch?v=z9f7AZiXxDI

    RépondreSupprimer
  4. Mieux que le RFID qui datede 1980 et poussiere. Le téléphone mobile.

    Les billets dits de banque qui vous fliquent, ben oui.

    Vous avancez à pas rapides, mais vos informations datent d il y a 50 ans.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.