mardi 5 septembre 2017

Loyers.

Depuis le début de l'année, les loyers ont baissé dans les deux tiers (64,1 %) des villes de plus de 100.000 habitants. Et dans un quart d'entre elles (25,6 %), ils progressent moins vite que l'inflation




....conséquence de cette baisse généralisée des loyers : les propriétaires font de moins en moins de travaux d'entretien et de rénovation entre deux baux et les appartements se dégradent. En 2017, l'effort d'amélioration des appartements recule de nouveau. A 14,2 %, il se situe au plus bas depuis vingt ans. 


----les charges d'immeuble augmentent et les taxes aussi. Sur Paris, beaucoup de propriétaires préfèrent ne pas louer. Ils jugent les locataires peu soigneux et trop protégés par les lois.

Les locataires comme les propriétaires qui se saignent pour vivre à Paris où tout est plus cher de 20 à 30% veulent éviter la banlieue.
Le problème de mon point de vue est là. L'échec de la politique des transports en commun, la concentration géographique de la Culture, des universités et des emplois, l'urbanisme défigurant.

Les "villes dortoirs" des années 60 n'ont plus lieu d'être entre télé travail et chômage de masse.

L'arnaque du "Grand Paris" est là. Parti comme c'est ce sera plutôt "la Grande Banlieue" et le petit Paris.

Quand on sait que les migrants sont de retour au bout de 24h à Paris, on comprend bien qu'il y a un vrai souci de qualité de vie à 10 km de toutes les grosses agglomérations.



1 commentaire:

  1. Ils ont laissé faire l'envolée des loyers au passage à l'euro (déjà avant c'était gratiné!!) sans pour autant que notre salaire augmente.

    PIRE! On paye PLUS... tout, avec un salaire qui n'augmente donc jamais!!
    Bientôt, il faudra payer l'employeur pour aller bosser!

    Généreux bailleurs : "et si vous baissiez vos loyers, déjà exorbitants, car nous n'avons pas finit de voir baisser les aides...."

    Le serpent qui se mord la queue et en attendant.......ça sent la débrouille citoyenne à tous les étages, la colère qui gronde derrière les comptoirs, l'immense tristesse de ceux qui ont dû lutter pour nos congés et qui voient leurs efforts réduits à néant, etc, etc......................ça sent le pâté!!

    Il a raison Macron (Mon Dieu, je me suis fait envoûté!!) mais à mon avis si il veut faire ses petits bidouillages sur notre dos, il ferait bien de légiférer par ordonnance l'impossibilité d'augmenter les loyers, de faire baisser drastiquement ceux qui sont ignoblement trop hauts....
    Vive les ordonnances!!!

    Comment ça non pas d'ordonnances? C'est que pour les cons de salariés? Ah bon! autant pour moi, je m'excuse de vous avoir dérangé dans vos tripatouillages!!

    Marmotte

    RépondreSupprimer

Modération en place !

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.