jeudi 21 septembre 2017

CRS : Convergence des luttes ?




(Gendarmes appelés en remplacement des CRS.)



La levée de boucliers des CRS s'amplifie à un très mauvais moment pour le gouvernement. Au moment où ce dernier doit faire face à une deuxième journée de manifestations contre la réforme du Code du travail, un grand nombre de compagnies vont manquer à l'appel. «Près de 80 % d'entre elles ont débrayé», affirment des sources syndicales qui ont recensé à 11h15 près de 2028 CRS «consultants» qui se sont fait porter pâles sur le terrain. «Du jamais vu dans le milieu du maintien de l'ordre», concède un responsable de la Direction générale de la police nationale qui grimace à l'idée de tenir le service d'ordre de jeudi. Source

2070 CRS indisponibles du jamais vu !!!

Les  CRS malades représentent environ 32 compagnies en indisponibilité. On a appelé les gendarmes qui, à mon avis, ne sont pas hyper motivés...

Bonne manif !!!! 

6 commentaires:

  1. Bonjour Wendy, toujours un plaisir de te lire.
    Concernant les CRS, cette info à n'est pas mal non plus ! http://www.lavoixdunord.fr/220804/article/2017-09-20/les-crs-loges-dans-le-meme-hotel-que-les-migrants-qu-ils-ont-deloges-le-matin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Karine,

      Je pense que ça, hier, ça a été la Goutte d'eau.... :))

      Supprimer
    2. Barbes and stripes21 septembre 2017 à 07:58

      La goutte dort...

      Supprimer
  2. Mince, ils ne pourront donc pas utiliser le gros stock de bombes lacrymogènes acheté pour gazer et pulvériser les manifestants !

    A mon humble avis, cette désolidarisation (désobéissance masquée) de l'action gouvernementale des forces de l'ordre n'est que le début du mouvement contestataire et risque de s'amplifier aux autres corps. En tout cas, cela signifie qu'il y a 2070 certificats médicaux de complaisance en circulation ou des milliers de CRS dépressifs, et là je doute.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gaz lacrymo peut être mais à court de munitions... ;)

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.