samedi 16 septembre 2017

"Ça".

Imaginez-vous 30 ans en arrière, vous lisez ça :



Le fait que deux femmes reçoivent des coups de marteaux sans raison en pleine rue passe aujourd'hui inaperçu. C'est ce qui me choque.
 "Il fut apprendre à vivre avec le terrorisme". C'est fait.

De plus ce n'est pas du terrorisme, navrée, désolée, ce n'est pas du terrorisme. Ça tue mais le vocabulaire n'est pas adapté.


3 commentaires:

  1. Il faut apprendre à vivre avec le djihad.

    Les terroristes de l'IRA, des brigades rouges, des indépentistes basques n'attaquaient pas des femmes au pif dans la rue.

    Il faut arrêter de calomnier le terrorisme (c'est du second degré, hein!)

    Ceci a un nom : islam. La terreur est légitimée par le Coran. La haine d'autrui aussi.

    Géocédille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Il faut arrêter de calomnier le terrorisme" c'est ça exactement.

      Excuse mais moi je Le dis au 1° degré.

      C'est l'islam de 2017 low cost. L'indigestion de coran revu et régurgité dans les biberons des 2 de QI des "écoles" coraniques.

      Là aussi, il y a à dire : "écoles" coraniques ? Wesh... quelle "école".
      Ecole de rien.

      Nos politiques en ne nommant rien car nommer c'est stigmatiser nous tuent.

      Les musulmans traversés par l'islam politique et la misère de l'Occident sont écartelés. Les plus faibles sont manipulés par les plus forts.

      Il y a de l'argent qui circule.

      Je pense qu' aujourd'hui personne ne croierait mes récits de vécu du vivre ensemble des années 2000.

      Une volonté puissante et riche est derrière cet Islam qui tue et elle s'appuie sur l'absence d'éducation et de rigueur de nos États qui n'existent plus dans le réel.

      Supprimer
  2. Oui oui nommer c'est désigner l'adversaire.
    Mais ce ne sont pas des extrémistes chrétiens qui décapitent, brûlent, violent et torturent.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.