jeudi 24 août 2017

La "tariqa karkariya" crée des tensions algéro-marocaines.

1) source : la version algérienne

2) source : la version marocaine

3) bientot un costume qui fera partie "du patrimoine culturel français".

Quant au représentant de ce mouvement en Algérie, El Hamel Bourahla, il a précisé récemment à la presse de son pays  que son mouvement n’avait aucune ambition politique ou matérielle, qu’il s’intéressait uniquement à la spiritualité et qu’il aspirait à répandre l’amour et la paix en Algérie et même dans le monde.


C'est un mouvement sectaire soufi d'après ce que l'on en sait. Jeune mouvement né en 1974. Récent mais dynamique !




Pas de costume féminin mais les costumes masculins sont très gais.
Plus seyants que ces noirs et gris actuellement en vogue.

L'hiver prochain à Paris ? Pas si mal.