jeudi 3 août 2017

"enrichis-toi, achète un esclave".

« Il s'avère que l'esclavage est aujourd'hui beaucoup plus profitable que ce qu'on imagine ».



Source mère en anglais Source en français.

« les profits pour un esclave basique peuvent aller de quelques milliers de dollars à des centaines de milliers de dollars par an ». L'auteur estime qu'en moyenne, un esclave rapporte 3 978 dollars par an. Mais « l'industrie » de la traite d'êtres humains est dominée par l'esclavage sexuel. Alors que ses victimes représentent 5 % des esclaves, leur exploitation constitue 50 % de ces revenus illégaux. 
Le retour sur investissement pour les esclavagistes est aujourd'hui 25 à 30 fois plus élevé qu'aux XVIIIe et XIXe siècles.

L'Organisation mondiale du travail considère qu'aujourd'hui, au moins 21 millions de personnes sont réduites en esclavage. C'est plus que lorsque l'esclavage était légal, entre les XVe et XIXe siècles. Les experts considèrent que 13 millions de personnes avaient alors été capturées et vendues. 

Cette prospérité de l'esclavage moderne, l'auteur l'explique par la « facilité » de pratiquer la traite d'êtres humains à l'ère des transports et des technologies modernes. « Les esclaves peuvent être achetés, exploités et jetés dans une période relativement courte, tout en assurant des profits immenses à leurs exploiteurs.




---- j'attends les ONG sorossiennes sur le sujet.




6 commentaires:

  1. Saviez-vous que l'esclavage remonte à bien plus loin.
    Au Néolithique puis durant l'Antiquité ensuite la traite des Noirs a été véritablement inventée au VIIe siècle de notre ère, avec la conquête arabe. Puis cela s'est poursuivit au Moyen-Age. Au 16e siècle, en Afrique pour exploiter ses richesses. Mais à cause ou grâce au Christianisme, il a reculé. Cependant,il se développe dans les colonies américaines.
    Et aujourd'hui l'esclavage se poursuit non seulement dans les pays dont traite l'article, mais aussi même en France où des français d'origines diverses n'hésitent pas réduire d'autres êtres humains (philippins, indonésiens etc...) à cette horrible condition. D'accord avec vous, ces ONG Sorossiennes font elles vraiment dans l'humanitaire ou plutôt dans le trafic d'êtres humains ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces atroces ONG font, de mon point de vue, dans le trafic d'êtres humains.

      Un esclave c'est, quoiqu'il devienne, de l'énergie gratuite ou presque à ton service.

      Il crée de la richesse qui devient tienne sans qu'il en soit récompensé.

      C'est le capitalisme à sa forme ultime. Et les médias nous intoxiquent.

      La bienpensance est un esclavage des neurones, qui aide au véritable esclavage.

      Soros et camarades ne s'y sont pas teompés.

      Ils ont verouillés le système.

      Si tu dis "stop à l'esclavage" tu reçois "sale raciste" et tu vas en prison.

      C'est trop fort...

      Supprimer
    2. Absolument d'accord comment notre société peut-elle fermer les yeux sur cela ? parce que comme vous l'expliquez si bien c'est le summum monstrueux du capitalisme : le retour vers l'esclavage pour les plus faibles au service de tous ces lâches. Mais tout a un prix et le crime ne paie pas Dieu merci.

      Supprimer
    3. Comment je l'explique ? Tout simplement, le fric.

      Notre société est totalement gangrénée par la corruption.

      Depuis 30 ans (au moins) l'état se désengage c'est à dire le peuple. L'état délégue sous couvert d'économies (lol) à des assossiations.

      Le meilleur exemple dernièrement c'est l'assoss de deradicalisation !!! Mdr !

      En fait derrière tout ça, les frères musulmans reçoivent l'obole du contribuable ... dans les cités et quartiers ethniques il n'y a plus d'état. Rien, que dalle ! Même plus le ramassage des ordures comme il le faudrait.
      Les gens vivent en dessous du seuil de pauvreté. Comment ça tient ? Pourquoi pas davantage de violence ?

      Parce que des "instances non démocratiques " font régner l'ordre et distribuent qlqs subsides issues de sources qui vont de la vente à la sauvette à la "charité dans les mosquées" ...

      L'état pense avoir acheter la paix sociales via les assos de gauche, de droite, islamiques,etc... mais en fait construit un peuple en dehors du peuple qui vit d'autre chose.

      Les assos sorossiennes reçoivent du fric pour pourvoir le contingent d'esclaves nécessaire à ? À quoi ?

      Mais à tout. Ça va de la destabilisation si on veut, au trafic de sang en passant par la formation d'un bataillon.

      Supprimer
    4. Excuses pour le correcteur automatique qui fait à peu près ce qu'il veut :)

      Supprimer
  2. D'où la suprême idée de Barbier de supprimer à "ces cons de français" leur cinquième semaine!!

    Ça commence comme ça!!
    Ça se poursuit tranquillou dans la fonction publique (ils sont forts!!).
    Ils vont englober éventuellement la 6ème semaine dans les RTT.
    Puisque les 35h sont vouées à disparaître, RTT ET acquis sociaux (6ème semaine entre autre............et je signale que tout ça a été obtenu de haute lutte...même les CP) vont partir au panier!!!
    Regardez bien ce qui se passe dans les entreprises!!

    Nous sommes les prochains esclaves en Europe, car il faut bien AUSSI des esclaves avec des compétences particulières!


    "Le retour sur investissement pour les esclavagistes est aujourd'hui 25 à 30 fois plus élevé qu'aux XVIIIe et XIXe siècles."

    Beaucoup ont bien compris l'astuce du jour et en plus "certains scientifiques pensent trouver dans la transfusion de sang issu d'un individu jeune des éléments permettant de prolonger la jouvence. Deux études indépendantes et publiées le même jour confirment l'intérêt de telles pratiques... au moins chez les souris.
    http://www.futura-sciences.com/sante/actualites/biologie-transfusion-sang-jeune-comme-cure-jouvence-maj-53595/

    Finalement, pas besoin d'extraterrestres pour nous élever et nous engraisser comme un troupeau, ILS savent le faire si bien ici!!!!!!

    Marmotte

    RépondreSupprimer

Modération en place !

En attente de clandestinité ! Loolilol !
------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.