mardi 8 août 2017

Cruauté intercontinentale envers les animaux.

Algérie cette fois-ci. Après les décapitation de volatiles en France dans un parc animalier.


Des accidents se produisent de plus en plus dans le parc animalier où les pensionnaires «protégés» ne semblent décidément plus être en sécurité.

Les animaux continuent d’être agressés par des visiteurs inconscients et de surcroît des adolescents, précise l’un des responsables du parc de loisirs le Mostaland. Des enfants, mais aussi des ados, ont tué 2 jeunes crocodiles par des jets de pierres, tandis qu’une chèvre naine a été retrouvée morte dans son enclos, le service vétérinaire a retrouvé un sachet de chips enfoui dans son estomac, un autre animal a été aussi sérieusement blessé : un singe magot éborgné par un projectile.

D’après un des employés interrogé, les agents d’entretien ramassent tous les matins, dans les refuges des animaux, un tas de grosses pierres et divers projectiles. Inquiets face à cette vague de violence, les responsables ont décidé de sécuriser davantage les lieux pour dissuader ces tortionnaires de s’en prendre aux autres animaux dans les refuges censés les protéger.
Source




Mais, enfin ? Ils n'ont que ça à faire ? Le vide de la violence gratuite. 
Le mal pour le mal. 
Ça ne remplit pas une vie, les gars ! 

En France, encore :

Plusieurs témoins avaient fait appel aux forces de l’ordre après avoir constaté qu’un chien était accroché à l’arrière d’une voiture qui roulait, ce lundi après-midi. L’auteur présumé a été interpellé grâce à la plaque d’immatriculation du véhicule, visible sur les photos des témoins. Il a été placé en garde à vue. Source



Le chien est mort. est-il besoin de le préciser....

Rappel :

En cas de sévices graves et actes de cruauté reconnus, l’auteur des faits encourt 2 ans de prison et jusqu’à 30 000 euros d’amende. En cas d’atteinte involontaire à la vie ou à l’intégrité d’un animal, la personne encourt 450 euros d’amende.