lundi 31 juillet 2017

social : 12.000 logements en moins.






Après le coup de rabot sur les APL c’est au tour du budget alloué à la construction de logements sociaux de trinquer. Dans son décret n° 2017-1182 du 20 juillet 2017 publié au Journal Officiel le 21 juillet 2017, le Premier ministre et son ministre de l'Action et des Comptes publics, procèdent à l’annulation de 184,9 millions d’euros en autorisation d’engagement et 130,5 millions d’euros en crédit de paiement sur le programme "Urbanisme, territoires et amélioration de l'habitat" de la mission "Egalité des territoires et logement."
Une perte sèche, selon l’Union sociale pour l’habitat qui représente quelques 730 organisations HLM. Par cette décision, c’est 12 000 logements sociaux en PLAI, c’est-à-dire à très faible loyer, qui ne sortiront jamais de terre. "Ce sont maintenant les logements très sociaux qui sont dans le "viseur de Bercy"".


----- normal. Les logements très sociaux c'est zero retour sur investissement.
Acheter des hôtels formule 1 déjà construits revient moins cher. Qui va mettre des millions d'euros dans des logements locatifs dont on sait que les loyers ne seront pas payés et que l'état "exsangue" refusera de cautionner ?
Les HLM, à la base, répondent à un besoin lié à un bassin d'emplois.

Combien de logements vides, de carences locatives et d'invendus en province, en France profonde ? 

Au prix du mètre carré constructible autour des grosses agglomérations, quel intérêt de construire des logements qui ne rapportent rien plutôt que des cages à lapins qui assurent une plus value ou un revenu ? 

résultat

on constate déjà la formation de la nouvelle "cour des miracles".



2 commentaires:

  1. salut

    eux par contre...

    https://www.youtube.com/watch?v=spb7b3S1Rac


    thierry

    RépondreSupprimer
  2. Quand on aura bien conscience que la France appartient aux français et que c'est au peuple de diriger ce pays - et non à une poignée de milliardaires satanistes - nous ferons ce que nous avons à faire.

    RépondreSupprimer

Sans modération.....

Mais : tout commentaire qui ne respecte pas à la lettre la charte ci-dessous sera supprimé sans autre forme de procés.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.