mercredi 19 juillet 2017

R.I.P. Max Gallo.

Pour ma mère, l'historienne de la famille, qui a lu tous ses ouvrages et le portait en estime.


5 commentaires:

  1. Je l'ai servi une fois près du Panthéon, c'est la bas qu'il habitait...je lui ai dit qu'il en faisait des caisses...

    RépondreSupprimer
  2. Un grand historien qui aimait la France... «Je n'appartiens pas à la France de la repentance… j'appartiens à une France fière d'être elle-même.»

    RépondreSupprimer
  3. Un Michel Drucker de l'histoire. Par rapport à Jacques Le Goff ou François Furet, un historien très moyen lu à la plage ou dans les gares. Un arriviste qui a su faire du bussiness avec de l'histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet...un petit soumis...

      Supprimer

Modération en place !

En attente de clandestinité ! Loolilol !
------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.