vendredi 21 juillet 2017

Qui va croquer l'argent de l'armée ?

Le Journal Officiel du 21 juillet donne le détail des ouvertures et d’annulations de crédits « à titre d’avance ». On ignore dans quelle mesure ces dernières contribueront au respect des engagements européens de la France (c’est à dire un déficit contenu à moins de 3% du PIB).
En tout cas, l’on sait que les annulations de crédits serviront à financer « plusieurs dépenses urgentes », dont le montant s’élève à un peu plus de 3 milliards d’euros en « crédits de paiement sur le budget général de l’État ».

Source



......😉