vendredi 28 juillet 2017

Nouveau Master : spécialiste du "Genre".



....La master 1 « Études sur le genre » est un socle commun à deux autres parcours qui ouvriront successivement en 2018 et 2019. Chaque semaine, des cours s'ouvriront et se présenteront sous différentes formes : des diaporamas, des vidéos, des cours écrits scénarisés....

....Après ce socle commun, les étudiants peuvent décider d'intégrer le master 2 « Corps et biopolitiques ». Il ouvrira en 2018 et s'adresse davantage à la recherche ou aux métiers de l'enseignement, dans le supérieur comme dans le secondaire. Sinon, les étudiants pourront se diriger à partir de 2019 vers le parcours « Discriminations ». Cette formation est plus professionnelle, elle prépare au développement d'actions ou de politiques, publiques ou privées.

Source


----

À quand un Master en deradicalisation ? 

Je me souviens de mon si cher ami S. qui, lorsqu'on le poussait à bout se tournait en faisant virevolter sa robe et lançait :

 "fais attention ! Je suis un homme quand même ! Tu peux t'en prendre une !"


13 commentaires:

  1. Il faudrait prévenir les futurs candidats à ce master de ce qu'il apporte : en terme professionnel, rien. Cela a été testé aux USA. Alors en France c'est mort d'avance.

    Mais ça peut avoir ce résultat funeste et foutre une vie en l'air :

    http://i.magaimg.net/img/638.jpg

    C'est un SIDA mental incurable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien ! Quelle réussite !

      Je ne sais pas pourquoi ils veulent s'occuper de nos fesses à ce point ?!

      Eugénisme ?

      Supprimer
  2. et un Master en domination sado-maso c'est pour quand ?

    RépondreSupprimer
  3. C'est à se les prendre et à se les mordre !!!! (si toutefois on en a... Bien sur) Sans blague, c'est à pleurer

    POUR RAPPEL "VIDEO DOCUMENT CHOC : LA PREMIERE VICTIME DE LA THEORIE DU GENRE"
    https://gloria.tv/video/y1mooVbgFfDM3z3MyW3YkH8F2

    RépondreSupprimer
  4. L'espèce humaine vis sous la pression insupportable des bipèdes alors que l'humanité est bien plus diverse (entre parenthèse le terme politiquement incorrect) :

    leg-free (Cul-de-jattes) --------> monopodes (unijambistes) -------> SALOP pour sales oppresseurs privilégiés (bipèdes) -------> tripodes (vieux avec canne) ------> extrapodes (personne avec béquilles ou deambulatoire) -------> cyclopède (en l'honneur de Deproges : personnes en chaises roulantes)

    Votez pour que cesse l'opression des SALOP bidèdes!

    Exigeons des quotas pour les non-bipèdes au parlement et dans tous les organismes!

    Criminalisons la polypodophobie!

    Géocédille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me rends compte que j'ai oublié ceux qui marchent sur la tête, ô combien nombreux...

      Geocédille.

      Supprimer
    2. En lisant ton commentaire j'ai follement envie de commencer des études sur un segment intersectionnel mais ils sont tous tellement passionnants...

      Les salops bipèdes occupent une petite place mais n'interragissent avec personne d'autres. Je les laisse.

      Je vais prendre l'ensemble tripedes et leg-free, y'a du boulot !

      Supprimer
    3. Je ne sais pas... je trouve que les plus pertinents à etudier seraient ceux qui marchent sur la tête. Outre qu'ils n'ont pas encore de dénomination, ils sont assez prometteurs d'avenir : ils sont succeptible de devenir majoritaires, ce qui, dans le business de l'intersectionnalité est rarissime.

      Géocédille

      Supprimer
    4. Ce que je note, surtout. C'est que pendant que certains étudient des choses qui n'existent pas, les autres séquencent l'ADN des embryons pendant la grossesse afin de construire des bébés plus "performants".

      Les seconds sont largement mieux payés que les premiers.

      Curieux.

      Supprimer
  5. Ceux qui marchent sur la tête ont les parties bien exposées....intéressant pour croiser cette discipline avec l'étude du genre ! Lol

    Faire d'une pierre 2 coups si j'ose dire....

    RépondreSupprimer

Sans modération.....

Mais : tout commentaire qui ne respecte pas à la lettre la charte ci-dessous sera supprimé sans autre forme de procés.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.