mercredi 26 juillet 2017

manger et rouler à crédit.





1) L'activité du crédit à la consommation a progressé de 4,1% au premier semestre atteignant 20,1 milliards d'euros.

Entre janvier et juin 2017. Dans le détail de ces opérations, les prêts personnels ont gagné 3,3% représentant 6,8 milliards d'euros de la production globale.

2) les opérations de location avec option d'achat (LOA) ont poursuivi leur ascension sur le premier semestre (+22,8%), la quasi-totalité d'entres elles ayant été réalisées dans l'automobile (+25,5% à 3,1 milliards).  constituant plus de 20% de la production totale de crédit à la consommation. Source

---- 

Si la BCE augmente ses taux, les gens ne mangent plus. Un point de taux en plus c'est une émeute ! 

Le taux de rendement des "Codevi(s)" vont rester très faibles. :) 



7 commentaires:

  1. Mort à crédit, aussi

    http://www.cpe-credit.com/solutions-credit/famille/credit-funerailles

    RépondreSupprimer
  2. Les banques centrales n'augmenteront plus jamais leur taux et elles le savent...
    10 ans que les taux sont à 0...
    30 ans pour le japon...
    Toutes les crises ont été précédées d'une hausse des taux.

    Pour faire le lien avec le billet sur la religion qui a fait réagir:
    Toutes les religions ont interdit le prêt a intérêt, sauf une !
    Laquelle ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Toutes les religions ont interdit le prêt a intérêt, sauf une !
      Laquelle ?". Quelle hypocrisie. Les banques islamiques prètent sans intérêt ? faux. Elles achètent le bien que tu voudrais acquérir et te le revendent ensuite avec un substantiel bénéfice, bien souvent plus cher qui si tu avais pris un crédit !

      Supprimer
    2. Je me fous de savoir ce que font les banques islamiques !!!
      L'interdiction n'a jamais été respectée...

      Tu ne viendras pas t'étonner que tes chiards vivent dans un monde de merde où il faut toujours plus de frics année après année.

      Supprimer
    3. C'est vrai le crédit est interdit dans l'islam mais l'achat et la revente ne l'est pas, le problème des banques islamiques c'est qu'elles n'ont pas de magasin et rien à vendre à part de l'argent c'est juste une formule déguisé, aujourd'hui même les banques islamiques pratique l'usure.

      Le nouveau dieu est Mamon le Dieu de l'argent

      Supprimer
    4. Je suis d'accord.

      Usure et le reste. Faut pas rêver !

      Dès qu'il y a de l'argent c'est la fin des haricots ! En vrai, en plus ! :)

      Supprimer
  3. (....) Des crises économiques porteront atteinte aux États ennemis en leur soustrayant l'argent mis en circulation. En accumulant de grands capitaux privés qui sont ainsi soustraits à l'État, ce dernier va être obligé de s'adresser à nous pour emprunter ces mêmes capitaux. Ces emprunts consentis avec des intérêts seront une charge pour les États qui en deviendront les esclaves, sans volonté propre. Ils s'adresseront à nos banquiers pour leur demander l'aumône au lieu d'exiger des impôts du peuple. Des emprunts étrangers sont comme des sangsues, il n'y a aucune possibilité de les éloigner du corps d'État, car elles ne peuvent que se détacher d'elles-mêmes ou être rejetées par l'État. Cependant, les États Goyim ne les rejetteront pas, ils s'en attireront sans cesse d'autres, ce qui les conduira à une fin inexorable.

    Les dettes de l'État rendront les hommes d'État corruptibles, ce qui les mettra encore plus à notre merci. (....)"

    Dans la vie réelle au quotidien les gens se sont arrêtés de consommer mi avril. c'est un chaos absolu. Sur les marchés de France nous sommes à - 80 % ... C'est la fin. je conseille à ceux qui ont quelques économies d'acheter de l'or en pièces plus facilement négociable. le système va imploser sous peu. Nous sommes à l'agonie.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.