samedi 22 juillet 2017

L'"ouverture à l'autre". 2014-2017.


 2014, c'était avant la vague migratoire.

La "ligne Attila Attali (à partir de 6 minutes) a gagné. C'est indubitable.

Mais il n'y a pas eu de bataille. Un "laisser faire" à peine bienveillant, tout au plus.

En 2017, une autre lutte dans la continuité :



Ce sont les militants de l'accueil de l'autre qui demandent la disparition de l'existant.

Le capitalisme serait moins nocif que la blancheur.

Éradiquer le blanc reviendrait à gagner "la lutte finale".

(Dans certaines tombes ça fait ventilateur.....)







L'ouverture chère à Attali n'a été qu'une fermeture, une exclusion. 

16 commentaires:

  1. Si la suppression des APL arrivent bien et fout à la rue des milliers de blancs et qu'à côté de ça des noirs ont de la thune en masse juste en échange d'un viol de la loi (clandos), je ne parierais pas que cela aille dans le sens de la paix sociale.

    Je ne dois pas être le seul à avoir des idées très noires en ce moment. Et pas contre les noirs que je trouve rigolo au final, je précise... C'est entre blanc que ça va se jouer comme d'hab'. Oups entre blanc-he-s.

    Je ne comprends pas ces dégénérés qui, des années en retard, poussent à fond leurs idées de marxisme culturel venu des USA alors qu'elles ont de fait déjà perdu là-bas. Oui, ils ont perdu la bataille des idées aux USA, parce qu'ils sont le camp des mauvais, le camp de ceux qui prennent aux travailleurs pour donner aux glandus en prenant un pourcentage au passage.

    Si Macron veut jouer à la libéralisation et même la liberté totale, qu'il y aille. On verra qui s'en tirera le mieux. Mais il ne le fera pas sinon au moins 10 millions de ses petits protégés ne pourraient pas rester en France pour s'y reproduire à nos frais.

    Alors ? Chiche ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le système se débarrasse des jeunes mâles blancs et des vieux blancs (sexes confondus) pour "donner au pauvres noirs".

      Je me marre.... en fait, c'est assez rigolo. Il faudra 3 générations pour un niveau scolaire correct.

      La France devient le loumpen proletariat européen.

      Le blanc éduqué vivra en France si son salaire est décent dans des zones protégées, comme en ce moment.

      Sinon, il partira. Le jeune blanc éduqué est au moins bilingue, voir trilingue.

      Les riches blancs éduqués CSP + sont partis entre 2005 et 2008/9.

      À Bruxelles, à Londres, aux USA et Canada.

      Bon, ben, maintenant c'est en Marche vers la misère intellectuelle et financière...

      Regarde aux USA : la,misère du blanc s'étend et les riches vivent dans des ghettos servis par les mexicains....

      Il y a davantage de mexicains en Californie que de noirs...

      Incroyable ! Les riches n'ont pas cœur ! :)

      Supprimer
    2. "Je me marre.... en fait, c'est assez rigolo. Il faudra 3 générations pour un niveau scolaire correct. "

      Oui, si jamais même après métissage sur trois générations la progéniture de ces braves gens, à éducation égale, donne une population aussi qualifiée que celle actuelle des indigènes. Pro-tip : les USA ont prouvé que ce ne sera pas le cas.

      On est bien dans du Kalergi/Brzeziński, de l'idiocratie. Dans l'attaque systématique de la classe moyenne (les blancs donc). Et à quoi cela sert-il de partir de France ? Franchement ? A part à court terme ? Le Canada veut flooder le pays avec des immigrés non-blancs en spoliant les blancs. Reste la Russie ? Difficile non ? :o)



      Alors moi j'applique déjà et propose aux autres de le faire aussi :

      https://en.wikipedia.org/wiki/Atlas_Shrugged

      https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Gr%C3%A8ve_(roman_d%27Ayn_Rand)

      "La Grève ou La Révolte d'Atlas (titre original en anglais : Atlas Shrugged, littéralement : « Atlas haussa les épaules ») est le plus important roman de la philosophe et romancière américaine Ayn Rand. Selon une étude de la bibliothèque du Congrès américain et du Book of the month club menée dans les années 1990, ce livre est aux États-Unis le livre le plus influent sur les sondés, après la Bible1. Il a été publié en 1957 aux États-Unis. Elle y développe sa pensée critique de la démocratie sociale interventionniste en envisageant ce que deviendrait le monde si ceux qui le font avancer, les « hommes de l'esprit », décidaient de se retirer : en l'absence de ceux qui soutiennent le monde (tel le légendaire titan grec Atlas), la société s'écroule."

      C'était une des marottes de DiscoTonio à l'époque, ce dont je parle parfois : déPIBiser ! :)

      http://auxinfosdunain.blogspot.fr/

      Le combat est mondial. Il n'y a nulle-part où se planquer.

      J'ai acheté le bouquin de Pierre Hillard, Atlas du Mondialisme. Je le conseille à tout le monde, et n'hésitez pas à le prêter aux "marcheurs invétérés". Le contenu est factuel, documenté et indiscutable.

      Supprimer
  2. Mwasi collectif. Comment se prononce Mwasi ? Il y en a une facile à faire là...

    RépondreSupprimer
  3. Bien sûr que Ryssen a tout compris, du moins l'essentiel sur l'esprit juif. Le seul bémol c'est la dimension ésotérique et messianique du judaïsme dont certains rav comme chaya par exemple est fondamentale pour une réelle compréhension de la volonté divine (important de bien les écouter) qui va bien au delà du sionisme politique dont ils se servent et méprisent à la fois....
    Quant à Charles martel il a rien bouté du tout puisque les musulmans n'étaient intéressés que par le sud de la France...la aussi pour des raisons ésotériques. Les grands religieux et esoteristes sauront toujours mieux que tous les autres le pourquoi du comment....eh oui...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui mais si ça se trouve il n'y avait que des arabes en France à l'époque et ce sont les francs, celtes et autres blancs qui sont descendus et ont délogé les musulmans. Je l'ai déjà entendue celle-là.

      Et que penses-tu de ce que dit par exemple de Lesquen sur l'isométrie du judaïsme et de l'Islam ? Ce qui est en haut est comme en bas. Ça se voit facilement quand on est à l'extérieur. Critiquer les juifs c'est critiquer les musulmans. L'inverse est-il vrai ? C'est toi le chat, on retouche pas son père !

      Eh oui, faut l'savoir !

      Supprimer
    2. Orange vélodrome22 juillet 2017 à 05:56

      L'histoire politique et académique ça vaut que dalle, que des mensonges...beaucoup d'arabes sont restés dans le sud de la France et ont fini par totalement se fondre...

      Supprimer
    3. Je veux bien le croire vu la touche de certains sudistes sans compter qu'ils n'ont bien souvent pas de parole, du moins que de la gueule. Ça matche ! Et donc c'est marrant de les voir se battre avec des versions plus récentes d'eux-mêmes en ce moment ! mouahah

      Supprimer
  4. - HS -
    https://www.youtube.com/watch?v=27HVzuP9MLI
    What is happening to this world !? 18-19 July 2017

    RépondreSupprimer
  5. HS, je ne résiste pas :

    http://www.dailymail.co.uk/news/article-4720274/ISIS-fighters-dress-WOMEN-make-flee-Mosul.html

    Et c'est ça qui terrorise la planète ?

    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Remarquez qu'ils doivent être prêts à tout pour partir quand on voit ça :

      https://www.liveleak.com/view?i=863_1499969158

      http://www.dailymail.co.uk/news/article-4693330/Video-ISIS-militants-thrown-deaths-shot.html

      Dommage, je ne retrouve plus la version sans la fin tronquée...

      Ils ne sont plus tenté par leurs 72 vierges les barbus ?

      Je me demande ce qui se passerait en France si ce genre de fous commençaient sérieusement à foutre le dawa ? On a encore bien tous nos clochers ?

      Supprimer
  6. le blanctriarcat?
    ils sont oufs,mais qu'ils arrêtent leur turpitude hétéronome!

    RépondreSupprimer
  7. Vous aviez comme seul « son de cloche » des économistes comme Jacques Attali ou François Lenglet, écoutez celui là [ Éloi Laurent : un peu d’économie ], il détricote la pensée unique et développe une théorie intéressante, pas assez relayée dans le PAF…
    Eloi Laurent est Économiste, professeur à Sciences Po et à Stanford, : « En 40 ans, aucune baisse du chômage n’a jamais été liée à la flexibilité »
    Le débat est ouvert ….
    https://www.anti-k.org/2016/07/08/eloi-laurent-un-peu-deconomie/


    « L'impératif économique : on a été chercher en économie des espèces de vérités qui n'en sont pas, c'est à dire qui ne sont pas assises sur des connaissances scientifiques et qui deviennent des moyens finalement de formuler un projet parce que on n'est plus capable de l'imposer. Donc les mythologies économiques sont des idées économiques qui se donnent pour des vérités scientifiques mais qui reposent en fait sur des croyances ou des préjugés. »





    Nos mythologies économiques - Éloi Laurent
    Editeur : Les liens qui libèrent (10 février 2016)

    L économie est devenue la grammaire de la politique : elle encadre de ses règles et de ses usages la parole publique, à laquelle ne reste plus que le choix du vocabulaire, de la rhétorique et de l intonation. Or, pas plus que l économie n est une science, la grammaire économique n est un savoir. Elle relève plutôt de la mythologie : une croyance en un ensemble de représentations collectives aussi puissantes que fausses.
    Parce que nos mythologies économiques polluent le débat public et empoisonnent l esprit démocratique, ce pamphlet écrit par un économiste entend tout autant immuniser les citoyens contre ces mystifications, que désenvoûter la politique de leur charme mortifère. Il se propose de déconstruire trois discours aujourd hui dominants, parvenus à différents degrés de maturité et qui reposent largement sur des mythologies économiques : le néo-libéralisme finissant, la social-xénophobie émergente et l écolo-scepticisme persistant.
    Parmi les quinze mythologies économiques majeures que ce livre déconstruit : « Une économie de marché dynamique repose sur une concurrence libre et non faussée », « Il faut produire des richesses avant de les redistribuer », « Les flux migratoires actuels sont incontrôlables et conduisent au grand remplacement de la population française », « L immigration représente un coût économique insupportable », « Les marchés et la croissance sont les véritables solutions à nos crises écologiques », « L écologie est l ennemie de l innovation et de l emploi

    Commentaires :
    Il s'oppose à la multiplication des commentateurs économiques à la formation plus que limitée et se désole de voir l'Europe développer des politiques obsédées par la concurrence au lieu de réfléchir à des politiques de collaboration. C'est une réflexion vivifiante et informée qui va à contre courant de la doxa économique. L'ouvrage est très didactique et peut être lu par tous. A lire absolument.

    Excellent petit livre qui permet de changer de perspective et d'aller au-delà du langage et surtout des opinions convenues. Bref ça décoiffe !

    https://www.amazon.fr/Nos-mythologies-%C3%A9conomiques-%C3%89loi-Laurent/dp/B0170GHW2A

    RépondreSupprimer

Modération en place !

En attente de clandestinité ! Loolilol !
------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.