mardi 25 juillet 2017

L'Opération "Tapis Volant".

Lire ce qui suit et le mettre en relation avec les 10.000 mineurs migrants "égarés" par l'Europe en 2015... mettre tout simplement en relation avec tous les adultes et mineurs sans papier sur notre territoire...

Jdcjdr...

Source

Au tout début des années 1950, juste après la création de l’État hébreu, des milliers d’enfants yéménites ont été enlevés à leurs familles, révèle Le Temps.

Certains  d'entre eux ont même servi de cobayes humains dans le cadre d'expérimentations médicales.


Selon les archives, des milliers d’enfants yéménites ont bien été enlevés. Mais il y a bien pire: certains disparus ont succombé lors d'expériences médicales pour lesquelles ils ont servi de cobayes humains.

....des lettres échangées entre les directeurs de différents hôpitaux du pays, dans lesquelles ils se félicitaient - secrètement - de "disposer d’un matériel si abondant à Rosh Hayin" - le petit village où étaient alors parqués de nombreux Yéménites.

On a retrouvé le témoignage d'une infirmière qui raconte des expériences sur la "résistance" du "cœur des Yéménites".

Au milieu de rapports sur des expériences destinées à prouver ou non que les Yéménites avaient "du sang nègre", la trace d'au moins quatre enfants sur lesquels un "traitement expérimental actif" a été testé. Morts peu après, ils ont été enterrés à la va-vite, on ne sait où.

Les séfarades vivent donc souvent dans d'immenses bidonvilles, voire des camps de tentes. Mais les Yéménites, eux, sont particulièrement maltraités: 48 000 d'entre eux ont été "amenés" en Israël en 1948 et 1949, dans le cadre de l’opération "Tapis volant" - un pont aérien secret lancé avec le soutien des États-Unis et de la Grande-Bretagne.

En fait du "paradis", qu'il croyait atteindre en Terre Promise, c'est l'enfer qui les attend. Notamment pour les parents de 3 à 5000 enfants enlevés par des infirmières... à des fins de vaccination. Mais la plupart ont été déclarés morts ou disparus...

----- "testés" pour leur sang. Et autres "recherches scientifiques..."