mardi 11 juillet 2017

l'armée française sans culotte.

 Alors que la France est en guerre sur plusieurs fronts, l'Hôtel de Brienne devra tenir le budget voté par le Parlement, ce qui signifie de facto une réduction de dépenses de 850 millions d'euros en 2017. "Il faudra assurer le financement des opérations extérieures en trouvant des économies ailleurs".

Comme d'habitude, le ministère de la Défense (ou des Armées) paie le plus lourd tribut au coup de rabot du gouvernement (850 millions sur un total de 4,5 milliards d'euros). Soit près de 20% du total de la somme économisée. Finalement rien ne change après une parenthèse de cinq ans, le ministère de la Défense reste bel et bien la variable d'ajustement préférée des responsables du gouvernement. Ils ont déjà oublié les morts et les blessés de la longue liste des attentats de ces dernières années et négligent de protéger les militaires sur les théâtres et les Français sur le sol national. Face au terrorisme et ses conséquences, que valent les critères de Maastricht ? La guerre a un prix, le sang n'en a pas...

Comment croire désormais à une promesse d'un effort de défense à 2% du PIB en 2025 (50 milliards d'euros, hors pensions), deux ans après la fin du quinquennat. Comment croire à la crédibilité d'une trajectoire allant vers ses fameux 2%? Source

---- vers une armée européenne imposée via le budget.

Source image




3 commentaires:

  1. Parce qu'en plus tu comptais sur ton armée pour te sauver.

    Quand on a des dettes on est pas riche, après on est obligé de se vendre à quelqu'un.

    Aujourd'hui la France est une prostituée les États-Unis sont leur Mac

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. LOL... les States sont le Mac Ro de l'Europe !!! Et nous en France, nous avons notre Mac Rom.. ça nous fait une belle paire ces 2 là !!!
      Les dettes sont devenues totalement ingérables et le reset ne.est plus très loin. Préparez-vous... il est déjà trop tard.

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.