mardi 4 juillet 2017

Immobilier, de bonnes nouvelles .

Pour les propriétaires....Sous couvert de politique sociale pour les exclus du logement.

Pour permettre aux plus fragiles d'accéder au parc privé, l'ancien ministre maintenant président veut mettre en place un "bail mobilité" avec "des droits plus restreints".


Un bail plus précaire pour venir au secours des plus précaires. Par rapport aux baux actuels, ce nouveau type de bail serait conclu "pour moins d'un an, avec des droits plus restreints pour le locataire, mais permettant justement l'entrée dans le marché de certains publics.

 ...des publics restent complètement en dehors du marché locatif et où on a des biens qui de manière croissante sortent du marché locatif vers des marchés type AirBnB...

. ....Interrogé par un professionnel sur l'encadrement des loyers introduit par la loi Duflot, Macron a estimé qu'il avait "beaucoup d'effets pervers", notamment le manque de mobilité des logements ou la fuite des investisseurs. Mais il s'est opposé à sa suppression pure et simple, proposant de la "débrancher progressivement".


Logique ses 16,x % d'électeurs sont ceux qui investissent dans l'immobilier...! 






1 commentaire:

  1. mobilité, fluidité, licenciements, précarité, logement provisoire, CDD, fin de mission, chômage, RSA.... en route vers le collectivisme, la fin de la propriété privée et la fin de l'emploi durable (et donc des financements)

    RépondreSupprimer

Modération en place !

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.