mercredi 26 juillet 2017

Des sceaux et des seaux pour des sots.



1) l'art pour les sots ! Nous ! Place du Panthéon ! Si, si ! C'est de l'art payé par le contribuable parisien !
Source 
Et on ne dit rien.... Mais ça suffit, enfin ! 
2) un fou, visiblement avec de graves problèmes psychiatriques comme "aide aux migrants". Le seau d'aisance lui est inconnu...mais ce gars a plein d'admirateurs.... 
L’affaire se complique pour Cédric Herrou, le “passeur de migrants” (lire l'article sur cette affaire ici). Selon nos informations exclusives, Cédric Herrou a été déféré à Grasse où il est actuellement incarcéré. L’ouverture d’une information judiciaire est imminente. 
La garde à vue et les perquisitions chez Cédric Herrou ont été fructueuses. Selon nos informations, les force de l’ordre ont retrouvé son lieu d’habitation “dans un état lamentable, jonché d’excréments” selon une source proche du dossier. Les forces de l'ordre ont consigné dans la procédure des vidéos et des photographies. Les enquêteurs ont également découvert que Cédric Herrou fournissait de fausses attestations de demande d’asile. Toutes ces perquisitions ont entraîné une garde à vue et une incarcération à Grasse. Source 

3)  un escroc ? Issu des "sceaux". Ce monsieur était ministre de la Justice....

L’ancien garde des Sceaux s’est servi, en 2008, de son indemnité représentative de frais de mandat pour acheter sa très vaste permanence. Source

Il emprunte à 2% (à nous, il était député du peuple...) un  montant de 203 206 euros pour acheter sa permanence (comprenant un hall, un séjour et deux chambres) et un logement privé situé sur le même pallier (comprenant également un hall, un séjour et deux chambres) ; le tout pour une surface légèrement inférieure à 130 mètres carrés. ....l’ancien député a donc remboursé, avec son IRFM, un logement en plus de sa permanence électorale. Deux biens qu’il peut donc louer ou revendre, sachant que la valeur estimée est évaluée aujour­d’hui à environ 210 000 euros. Soit une plus-value de 40 000 euros en seulement cinq années.....

---- à part ça on ne se fout pas de nous ! Et quand il s'agit de pognon "ils" ne regardent ni nos religions, ni nos couleurs ! 
 On dirait que plus personne n'a de tête....