mardi 18 juillet 2017

Démographie : premier recul de l'espérance de vie !

Pour la première fois depuis un siècle, l'espérance de vie recule au Royaume-Uni.
Destruction du système de santé et recul de la "middle class"...

Source avec un graphique très inquiétant...




Ceci est un autre graphique. Espérance de vie masculine selon les revenus,.,,

Autant vous dire que la misère qui s'étend va régler une partie de la surpopulation.
Les vieux en premier meurent de pauvreté....

7 commentaires:

  1. Tiens je me souviens des mêmes article y a 4,5 ans concernant l'Allemagne qui annoncer 5 million d'allemand de moins 5 ans plus tard ils ont ramené 5 million de migrants l'histoire n'est qu'une fin et un recommencement.

    RépondreSupprimer
  2. http://afrik-inform.com/index.php/fr/politiques/812-france-natalite-en-afrique-explosif-un-camerounais-ancien-camarade-de-macron-lui-repond

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord ou pas il se fait tailler un costume !!!!! Même une garde robe !!!! :)

      Supprimer
    2. bien envoyé et bien écrit

      Ce qui est consternant , c'est que jadis il était question dans les cercles privés d'eugénisme, mais que désormais les pseudos élus parlent ouvertement de dénatalité comme s'il était normal de réduire les populations selon leurs propres choix et critères; le Danemark investit dans la distribution de préservatifs en Afrique, et le Canada s'y met en versant d'importants fonds via la fondation clinton (pas le meilleur choix)et autres pour la vaccination, la stérilisation et l'accès à l'avortement. L'ultime pouvoir des zélites dignes des nazis, à savoir le tri humain sélectif, déterminer qui doit vivre et qui doit mourir.

      http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2017/07/justin-trudeau-premier-ministre-du_13.html

      Supprimer
    3. C'est quand même dingue que les pays d'Europe et d'Amérique du Nord doivent gérer la natalité de tout un continent.

      Supprimer
  3. C'est pas le genre d'article que l'on verrait dans le monde

    RépondreSupprimer
  4. Les sociétés spécialisées en PMA commencent à faire du lobbying auprès des médecins et de l'assurance maladie afin que tous les embryons soient testés pour une cinquantaine de maladies. Si les tests montrent que l'embryon présente un risque de maladie, 2 solutions : l'avortement ou la non-prise en charge du bébé à naitre par l'assurance maladie.

    RépondreSupprimer

Modération en place !

En attente de clandestinité ! Loolilol !
------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.