dimanche 23 juillet 2017

Atomiser les finances publiques.


Déficit budgétaire : Macron muet sur les milliards déjà détruits par EDF et Areva… et 

sur ceux qui vont suivre !


le 8 mars 2017, l’Etat a versé 3 milliards pour recapitaliser EDF. Et, entre le 12 et le 31 juillet 2017, l’Etat injecte pas moins de 5 milliards dans les différentes structures issues de la faillite d’Areva. En particulier, dès le 12 juillet, 2 milliards ont déjà été versés par l’Etat à Areva SA, qui n’est désormais plus qu’une structure de défaisance sur le modèle du fameux "Consortium de réalisation" créé pour faire payer par les citoyens la faillite du Crédit Lyonnais.

le 20 juillet, l’opérateur Finlandais TVO réclame (à juste titre) près de 3 milliards de dédommagements à Areva.

On notera aussi la grande "pudeur" du premier ministre Edouard Philippe lorsqu’il s’est ému des 8 milliards manquant dans les caisses de l’Etat, oubliant que plus du quart de cette somme venait des errements d’Areva en particulier à l’époque où il était lui-même un cadre influent de cette entreprise à la dérive.

Et l' étrange opération de M en 2014 qui, sans la moindre justification, a fait racheter par l’Etat plus de 27 millions d’actions d’Areva à un prix supérieur à la cotation officielle : 12,2 euros au lieu de 9,04€.

Et enfin le projet de deux EPR à Hinkley Point va achever de ruiner EDF.

 ces sommes, pourtant affolantes, ne constituent pourtant qu’un petit aperçu des factures incommensurables qui vont être peu à peu publiées au fur et à mesure des révélations concernant les déboires de l’atome hexagonal.








-----autres informations :



6 commentaires:

  1. et les gars que ça démange de faire chauffeur UBE pourront devenir taxidermistes :-D

    RépondreSupprimer
  2. Il y a 50 milliards de dette chez la sncf aussi il va falloir penser à éponger tout ça un jour

    RépondreSupprimer
  3. La seule dette que l'on ait est envers la nature et la planète, croire que l'on doit quelque chose à des entreprises, des banques est d'une bêtise sans nom.

    RépondreSupprimer
  4. décret de coupe budgétaire du 20 juillet 2017 :

    -annulation de tous les engagements financiers envers les services publics (écoles, infrastructures, administration pénitentiaire, coupe budgétaire armée, police...) pour financer entre autres prioritairement l'immigration et l'asile : 217, 7 millions engagés.

    décret : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000035251005

    rapport : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/rapport/2017/7/21/CPAB1720286P/jo/texte/fr

    - extrait du rapport "Ce besoin d'ouverture est dû, d'une part, aux insuffisances des dotations inscrites en loi de finances initiale, comme l'a établi la Cour des comptes dans son audit de la situation des finances publiques réalisé à la demande du Premier ministre et, d'autre part, à la hausse constatée des flux de demandeurs d'asile, en particulier des demandeurs sous procédure Dublin, qui entraîne une augmentation du nombre de bénéficiaires de l'allocation pour demandeurs d'asile et des besoins d'hébergement liés aux opérations de mises à l'abri menées sur les derniers mois.Une mise à disposition de ces crédits est nécessaire dans les meilleurs délais afin d'éviter une rupture de trésorerie sur les dispositifs de guichet et pour permettre de déléguer les crédits relatifs à l'hébergement avec la visibilité nécessaire au maintien des places, sans peser excessivement sur la trésorerie des opérateurs."

    Ces traîtres complices de l'invasion migratoire programmée par leurs maîtres nous obligent à financer notre propre remplacement par des clandestins étrangers et des terroristes infiltrés, mettant en danger la sécurité de nos familles et les infrastructures de notre pays.

    RépondreSupprimer
  5. -10 points de popularité pour Macron.

    Parce que c'est ça son proooooojeeeeeeeeeeeeeeeeeeeet!!!!!!

    Géocédille

    RépondreSupprimer

Bon week-end à tous ! modération en place !

-------

Je détruis toutes les menaces ou injures. C'est donc normal de voir certains commentaires disparaître.

Je laisse cependant des espaces ouverts pour les grossièretés et autres gracieusetés, par exemple ici :

http://www.wendy-leblog.com/2017/08/qui-sont-ces-gens-qui-veulent-la-peau.html

Donc, pas de frustration possible !
------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.