dimanche 23 juillet 2017

Atomiser les finances publiques.


Déficit budgétaire : Macron muet sur les milliards déjà détruits par EDF et Areva… et 

sur ceux qui vont suivre !


le 8 mars 2017, l’Etat a versé 3 milliards pour recapitaliser EDF. Et, entre le 12 et le 31 juillet 2017, l’Etat injecte pas moins de 5 milliards dans les différentes structures issues de la faillite d’Areva. En particulier, dès le 12 juillet, 2 milliards ont déjà été versés par l’Etat à Areva SA, qui n’est désormais plus qu’une structure de défaisance sur le modèle du fameux "Consortium de réalisation" créé pour faire payer par les citoyens la faillite du Crédit Lyonnais.

le 20 juillet, l’opérateur Finlandais TVO réclame (à juste titre) près de 3 milliards de dédommagements à Areva.

On notera aussi la grande "pudeur" du premier ministre Edouard Philippe lorsqu’il s’est ému des 8 milliards manquant dans les caisses de l’Etat, oubliant que plus du quart de cette somme venait des errements d’Areva en particulier à l’époque où il était lui-même un cadre influent de cette entreprise à la dérive.

Et l' étrange opération de M en 2014 qui, sans la moindre justification, a fait racheter par l’Etat plus de 27 millions d’actions d’Areva à un prix supérieur à la cotation officielle : 12,2 euros au lieu de 9,04€.

Et enfin le projet de deux EPR à Hinkley Point va achever de ruiner EDF.

 ces sommes, pourtant affolantes, ne constituent pourtant qu’un petit aperçu des factures incommensurables qui vont être peu à peu publiées au fur et à mesure des révélations concernant les déboires de l’atome hexagonal.








-----autres informations :